MENU ZINFOS
Culture

Jules Bénard raconte sa Réunion lontan dans le tome 3 des Souvenirs d'une enfance créole


​Faites vos valises pour un bond de géant dans le temps. Notre Jules Bénard régional nous ramène, avec le talent narratif qu’on lui connaît, dans les années 60 et 70. Celles d’une période où tout semblait « plus meilleur » comme dirait l’autre.

Par Ludovic Grondin - Publié le Lundi 5 Octobre 2020 à 11:31 | Lu 1696 fois

Jules Bénard récidive. L’auteur publie aux éditions L’Eclipse du temps le tome 3 des Souvenirs d’une enfance créole

Le récit colle comme à son habitude aux mille et une anecdotes qui jalonnent le parcours d’un jeune instit' qui se plaît aussi bien dans les hauts que dans les bas de l’île, entre Réunion authentique et celle du « progrès », croyait-on à l’époque du moins. 

De chapitre en chapitre, le jeune instituteur et journaliste qu’il est alors nous embarque dans nombre d’histoires qui parleront à beaucoup de Réunionnais de cette époque. 

Comme beaucoup d’entre eux aux conditions parentales modestes, l’époque permettait, pour peu que l’on soit un brin motivé, d’accéder à des postes plus qu’honorables. Et ce sont ces créoles nés en 40 qui viendront former bientôt la fameuse "classe moyenne" de l’île. 

C’est ainsi que, pendant ces années des possibles, notre Jules Bénard s’offre le luxe d’avoir le choix. Au diable le concours d’inspecteur de Police obtenu à l’époque "juste avec le Bac", il préfère s’aventurer "dans la brousse malgache que dans la jungle parisienne", avoue l’auteur.  

Diplômé d’un simple CAP d’instituteur primaire - "pas grand chose diront certains", avoue modestement l’auteur réputé qu’il est désormais - il prend le chemin inattendu vers…Mafate. 

Si aujourd’hui ce poste d’enseignant dans le cirque est envié car il offre un cadre de vie idyllique tout en restant connecté au reste du monde, à l’époque, le tumulte de la vie dans les bas faisait davantage rêver. C’est donc en tant que "volontaire" qu’il postule pour un poste à Marla, en 1976. Un choix de carrière qui stupéfait d'ailleurs à ce moment-là le responsable des affectations au vice-rectorat qui le reçoit dans son bureau. 

Une belle promesse pour ses années à la Sakay

Décision prise et autorisation accordée, point d'hélico à l'époque pour "monter" dans le cirque. Et c’est d’ailleurs dès le sentier vers Mafate - avec 40 kilos sur les épaules - qu’il tire la première anecdote de cette parenthèse dans sa vie. On découvre que son ami Ti-Cadet a bien failli laisser son nom au sentier s’il n’avait pas croisé la route de Madame Titine. Le médecin du coin, à sa façon. Rendez-vous en page 25 pour découvrir la technique qui tue !

Hormis ses foisonnants souvenirs de lycéen à Leconte, les portraits de personnages croisés ici et là, à l’image du respecté "Zéphirin" (Albert Lougnon), Jules Bénard enrichit le tome 3 de chapitres gustatifs. Venez donc imaginer le cari porc-cresson, le bouillon coquilles, les graines-bibi-jacquot, les "zizimes" (vous avez deviné ?) ou, mieux, les barbadines de la Rivir-Saint-Louis, son fief. 

En sortie de table, la sonorité des patronymes de certaines boutiques chinoises pourrait vous faire définitivement chavirer dans le temps. Celui aussi des métiers disparus. Qui se souvient des livreurs de lait, des taxis-la-place et des vendeurs bonbons-la-poccina, caros sucre-rouge, à déambuler avec bassine chargée sur la tête…

D’autres souvenirs devraient arriver dans quelque temps. Malgré une anecdote à tout point de vue chavirante sur le lac Lokotay à Mada dans ce tome 3, Jules Bénard promet de revenir sur ses trois années passées à la Sakay. Un autre lieu synonyme d’évasion et d’un tacon d’souvenirs. 

Jules Bénard: "Les souvenirs sont comme les racines d'un arbre qui pousse vers la lumière"
Souvenirs d’une enfance créole, tome 2, de Jules Bénard : Le journal intime à remonter le temps

Des séances de dédicaces sont prévues le : 
7 octobre à 14H à la librairie Autrement
17 octobre à 15H au Leclerc Portail
 




1.Posté par grognon le 05/10/2020 17:50

de la part de collet, tu es notre mémoire, et c'est rafraîchissant...
la lecture, la communication entre jeunes, les boums, les marches au piton des neiges, dans Mafate, les bals où nous jeunes, avions le bonheur d'avoir une guitare à la main, et un micro, pour chanter, les feux de camps à st Gilles...
ouiii, pas mal notre jeunesse.

2.Posté par Franck le 05/10/2020 23:54

Que ton règne vienne

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes