Justice

[Jules Bénard] "Marie-porte-du-Ciel": Les Valencourt s'enrichissent outrageusement...et détruisent tout sur leur passage

Vendredi 16 Juin 2017 - 11:35

"On peut tromper tout le peuple une partie du temps ;
"On peut tromper une partie du peuple tout le temps ;
"On ne peut tromper tout le peuple tout le temps !"

Cet aphorisme du grand Abraham Lincoln, la famille Valencourt, organisatrice de la secte "Marie-Porte-du-Ciel", vient de l'apprendre à ses dépens devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre. Y compris un curé catholique issu de ses rangs.

Des contraintes épouvantables

Dans cette histoire de dérives sectaires bien affichées, il y a les faits (un enrichissement personnel de 3 millions d'euros de toute une famille) ; les protagonistes ; et les manipulations mentales et dissimulations des uns et des autres.

Les faits sont simples et relèvent des pratiques habituelles des sectes se prétendant issues de la vraie religion pour phagocyter les esprits les plus fragiles. Et leur soutirer leurs dernières pièces.
Au 14è Km du Tampon, chemin de Pont-d'Yves, la famille Valencourt, dirigée d'une main de fer par Augustin, le père, possède déjà une grande maison. Cet ancien policier et son épouse, ancienne institutrice, ont tout pour inspirer confiance et vont largement en profiter pour améliorer deux retraites déjà très confortables et agrandir leur maison de quelque 100 m2.

Se prétendant les interlocuteurs privilégiés de Jésus sur Terre, recevant directement de Lui ses directives, ils vont vite attirer chez eux des centaines d'adeptes à qui ils vont imposer des contraintes physiques et financières épouvantables.

Pour se concilier les bonnes grâces du Ciel, il convient de s'habiller selon des critères que seul Augustin connaît. Il faut se plier à des séances de prières "à genoux", plusieurs heures d'affilée par jour. Et surtout casquer. Encore et toujours casquer.

Par exemple en achetant au prix fort des statuettes, au maître. Et en placer au moins 4 dans chaque pièce de sa maison.

Ponctionné jusqu'à la moelle

Il est très recommandé également de laisser une petite enveloppe à la sortie de chaque office solennel du dimanche et de payer pour des messes à la mémoire des chers disparus. La référence aux défunts est un truc imbattable. Messes que se chargera de dire Yannick, le plus jeune de la fratrie et qui, voyez comme le Seigneur est grand, est également curé du Chaudron, la plus grosse paroisse de l'île.

Le système marche comme sur des roulettes des années durant. La famille Valencourt agrandit sa demeure, s'achète des voitures et motos de grand luxe, se paie des voyages aux quatre coins du monde où elle descend dans les hôtels de luxe.

Quelques adeptes sont parfois conviés à voyager avec la famille. Pour des tarifs les obligeant à s'endetter. Ils n'y peuvent rien, se récrient les Valencourt : c'est Jésus en personne qui a cité les noms des appelés à Augustin. Certains s'endetteront des années durant pour obéir aux incitations christiques.

Augustin Valencourt, qui se prétend guérisseur des âmes autant que des corps et des familles, reçoit à tour-de-bras, vend des grâces, des mantilles pour femmes, des conseils, des images pieuses, des bracelets, des chapelets, des statuettes (de 500 à 4.000 euros selon la hauteur).

Fameux, le coup des statuettes. Augustin a si bien fait qu'il a convaincu un brave artisan de travailler au profit exclusif de sa secte. Il lui achète les statuettes par paquets de 20 et les revend à ses fidèles de 3 à 4 fois plus cher.

L'artisan finira par y laisser sa santé et ses maigres biens, ponctionné jusqu'à la moelle par le gourou tout-puissant. Il se retrouvera SDF par injonction du Ciel peut-être.

Couples solides séparés sur injonction divine

Avec l'aide de toute sa famille, femme, filles et fils, Augustin a ainsi mis en place un système qui fonctionne sans accroc. Il décide de ce qui est bon pour les uns et les autres. Il dirige les comptes en banque de sa famille à qui il accorde des salaires copieux. Il régit la vie personnelle de ses adeptes, décidant jusqu'à quelle voiture ils doivent acheter... sur les conseils de Jésus, cela va de soi. Pour attester la véracité de ses conseils, sa propre fille tombe régulièrement en transe car éprouvant au plus profond d'elle-même la Passion du Christ.

Il lui arrive de se gourer en plaçant l'agonie de Jésus au Jardin des Oliviers... mais il est vrai que le Golgotha n'est pas si loin : broutille de mauvais esprit, ce que je viens de dire là.

Augustin fait tant et si bien qu'il arrive à faire se séparer les couples les plus solides. Une de ses victimes, le mauricien Azor, défendu par le tonitruant Me Raffi, qui réussit à évoquer Goëbbels et Adolf pour éclairer sur la manipulation mentale, est venu dire comment il a perdu se femme sur les conseils avisés d'Augustin.

Lequel Augustin n'est d'ailleurs pas avare de ses largesses : son fils, le curé du Chaudron, vient régulièrement chaque dimanche que Dieu fait, se réchauffer l'âme en famille. Et alourdir ses poches de 500 à 1.000 euros chaque fois. Le saint homme sait d'où vient ce fric mais ne se tourmente pas pour autant : les voies du Seigneur, n'est-ce pas... Et puis, s'il fallait se contenter du mesquin petit salaire de 700 euros chichement alloué par le diocèse, où irait-on, je vous le demande un peu.

L'origine mystique de "blanchir le pognon"

Le groupe de prière original de 1980, devenu secte déclarée loi de 1901, a vite étendu son emprise sur les corps, les âmes et les comptes bancaires jusqu'à ce qu'un malheur vienne attirer l'attention des pouvoirs publics.

Un gosse meurt, par manque de soins. Augustin a convaincu les parents qu'une bonne prière est plus solide que tous les chirurgiens de la planète. Lorsque le père, passant outre les directives diaboliques d'Augustin, conduit enfin son enfant au CHSR, il est trop tard.

Navrés, catastrophés, les médecins de l'hosto font un signalement au Procureur qui déclenche la procédure judiciaire. Pour les motifs très parlants que voici :

"Abus frauduleux de l'ignorance ou de la faiblesse d'une personne par le dirigeant d'un groupement poursuivant des activités créant, maintenant ou exploitant la sujétion psychologique ou physique des participants. Blanchiment aggravé, concours habituel à une opération de placement, dissimulation ou conversion du produit d'un délit".

En bon français :" subtilisation du fric des autres et abus de faiblesse puis tentative pour dissimuler cet argent".

Le curé du Chaudron est surtout poursuivi pour "blanchiment aggravé et recel de biens provenant d'un délit". On a retrouvé dans son presbytère des sommes en liquide de plusieurs dizaines de milliers d'euros. Cet argent était conservé dans un de ces paniers en plastique dans lesquels les ménagères mettent le linge en instance de lessiveuse. D'où, peut-être, la vraie origine de l'expression bien commue "blanchir le pognon" ? Oups !

Avec l'aval de Jean-Paul II, rien que ça !

A l'instruction puis à la barre, tous nient tout avec une farouche constance : c'est un complot contre leur charité si peu chrétienne, na ! Eux n'ont fait que le bien, aidé les plus déboussolés et l'Abbé Pierre n'a qu'à aller se rhabiller ! Morceaux choisis...

Augustin-le-gourou, le plus prolixe de la bande :

"Comment pouvez-vous croire à toutes ces bêtises (au président Maurel) ? Tout ce que vous avez dit est faux... Les fidèles sont venus car des grâces leur ont été accordées..." Quelles grâces ? par qui ? à qui ? Cela ne regarde personne car on n'en saura rien. En revanche, les témoignages bien identifiés des vols et autres subtilisations, ça on le saura mais cela n'émeut guère ce grand bienfaiteur de l'humanité : "Des femmes stériles se sont retrouvées enceintes... Si j'ai refusé les mises en garde, c'est que j'ai eu l'autorisation du Pape Jean-Paul II. Je lui ai écrit, vous pensez bien..." - "Vous lui avez demandé quoi ?" demande sournoisement le président Maurel. Le poisson se laisse ferrer comme un cardinal : "L'autorisation de prier". Le président : "Je ne vois pas un pape refuser à un chrétien l'autorisation de prier chez lui"... - "C'est dégueulasse ce qu'on dit sur nous... Les statues ? Je les donnais aux pauvres... L'argent aussi..."

 Mais toutes ces voitures de luxe ? Ces motos gros-cubes ? Ces voyages aux quatre coins du monde ? "Vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup de commerce pour une activité confessionnelle ?" - "Non ! pas du tout !" (L'air vraiment outré qu'on pût le soupçonner d'aussi viles préoccupations...)

"Jésus veut la plaque d'immatriculation"

Les réponses des autres accusés sont peu ou prou du même tonneau, sauf celui d'une des filles qui avoue avoir compris mais un peu tard les agissements sournois de son géniteur.
Quant au curé du Chaudron, il se contente de bafouiller, hésiter, se couper dans ses déclarations, se recouper, répondre à côté de la plaque quand il fait semblant de ne carrément pas comprendre. Il a été à bonne école : son père ne comprend pas non plus ce qu'on peut lui reprocher, restant ancré dans ses dénis jusqu'à la fin.

On en apprend de belles et des sévères au fur et à mesure que progressent les débats. Ainsi la fille la plus impliquée dans les turpitudes paternelles, vous savez, celle qui tombe en transe pour un oui ou un non...

"Je recevais des messages de Jésus en direct de là-bas, sous forme de brusques coups de chaleur ou de petites tapes sur l'épaule..." Pourquoi pas une baffe ? Sinon un coup de latte au train ? Cela se fait aussi derrière les fagots. "Je tombais alors en transe et c'est mon père qui interprétait le message du Christ". Grâce à ses relations privilégiées avec l'au-delà. Ils oublient que la notion de Christ a été inventée à Nicée en 325 mais au diable ! Si j'ose dire.

Pour le coup, un tel devait abandonner son épouse ou ses enfants : Jésus l'a dit. Tel autre devait apporter la plaque d'immatriculation de la voiture d'occase qu'il convoitait, pour savoir ce qu'en pensait l'Eternel, si c'était une bonne bagnole ou un épouvantable clou, etc. Tout-pour-l'auto battu à plate couture par un Jésus-roadster, c'est pas formidable, ça ?

L'ENA passe par la Thaïlande. Si !

Ah ! que je vous dise, tenez-vous bien, asseyez-vous !
Il semble bien que le gourou Augustin ait fini par trouver plus fort en arnaques invraisemblables. Le fils de la plus jeune sœur a trouvé le parti qu'il pouvait tirer de cette famille de truqueurs auto-sanctifiés. Il réussit à leur faire croire à tous qu'il est admis à l'ENA. Alors qu'il n'a pas le BAC mais ne pinaillons pas, voulez-vous ! Et qu'il a besoin de pognon, beaucoup de pognon pour gagner le siège de Strasbourg... lequel passe par la Thaïlande, plusieurs fois qui plus est. On suppose qu'un divin glissement de terrain, joint aux méfaits de la mousson, a fait basculer l'Est de la France sur le Sud-Est asiatique ? A moins qu'un El Ninõ diabolique... ?

Son grand-père, pourtant ex-flic, ne moufte pas et lui allonge des sommes considérables par coups de 5.000 euros.

On apprend, de la bouche même d'anciens adeptes, qu'ils ont quitté la secte "parce qu'on me demandait trop d'argent... j'étais obligé d'acheter des statues à n'en plus finir car Jésus voulait que j'en mettre au moins quatre dans chaque pièce de chez moi... parce que j'ai dû construire une crypte pour la bourrer de statuettes achetées fort cher au gourou... il m'a taxée de 8.850 euros en six mois... il a obligé mon mari à se mettre en faillite et vendre sa société... il a conseillé le divorce à un couple dont le mari portait les cornes..." Réaction du président : "Des cornes ? Mais... c'est diabolique". La salle est pliée en quatre.

Huile sainte coupée avec celle du commerce

Si cette audience sortait de l'ordinaire, elle n'a pas été avare de scènes navrantes aussi. Comme ce bâtonnier, avocat d'un accusé, voyant la partie perdue (c'était une évidence !), n'a rien trouvé de mieux que d'agresser verbalement et grossièrement un de ses confrères de la partie adverse. IIs en sont si bien venus à s'engueuler que le bâtonnier Djalil Gangate fut obligé de donner de la voix pour calmer ses deux irresponsables confrères.

Il y eut également une scène d'une grande cocasserie lorsque l'un de ces deux grossiers personnages s'en prit à Mgr Gilbert Aubry pour faire dévier le débat du côté de la culpabilité de l'Eglise catholique.

Il faut être bien présomptueux pour agresser en public l'évêque du diocèse. Ce dernier possède, on le sait, un art consommé de la dialectique et ce bâtonnier l'apprit à ses dépens, se faisant littéralement quoiqu'en douceur, rétamer par l'évêque. Il n'insista d'ailleurs pas, voyant le dialogue virer à son désavantage.

On apprit que le gourou achetait à Lourdes de l'huile bénie. Mais comme il n'y a pas de petits bénéfices, cette huile était recoupée avec de l'huile d'olive du commerce avant d'être vendue. Aaaaarrrrggg ! Les fidèles qui achetaient ça devaient en boire une cuillère à cru chaque matin avant le café. "Lété pas bon mais Jésus i voulait", avoue une victime.

Telle autre gamine, importunée par un condisciple de l'école, devait découper la photo de l'indésirable sur la photo de classe et l'apporter à Augustin, qui se chargeait bien de lui coller au cul quelque simagrée de sa composition pour lui faire passer le goût du pain (béni ?)

Réquisitions lourdes ? Pas tant que ça en fin de compte.

La procureur Tanguy a demandé :
-5 ans ferme (mais 1 avec sursis) contre Augustin avec mandat de dépôt ;
-4 ans pour son épouse (dont 20 mois avec sursis) ;
-Carole, Gladys et Yannick : 2 ans avec sursis, plus interdiction d'exercer pour ce dernier. Comprendre que son métier de curé est sur la pente savonneuse ;
-Confiscation de tous les biens immobiliers saisis et de toutes les sommes (plusieurs dizaines de milliers d'euros).

Le jugement sera rendu dans un mois.

Réflexion d'un des policiers de garde : "J'ai honte de penser que cet homme a porté le même uniforme que moi".

P.S. : l'audience, commencée à 14 heures, ne s'est achevée que ce matin par les dernières plaidoiries. A croire qu'il est interdit de faire des prévisions et de penser qu'une affaire aussi lourde aurait dû débuter le matin à 8 heures étant donnée la longueur attendue des débats et le nombre de plaidoiries à venir !
Jules Bénard
Lu 8147 fois



1.Posté par Le Jacobin le 16/06/2017 13:55

Hélas que la perpétuité n'existe plus en France, remplacée par condamnation avec sursis ou simple rappel à la loi.

2.Posté par RIPOSTE974 le 16/06/2017 14:23

Jules Bénard , x3 ... +1

3.Posté par gepatord le 16/06/2017 14:30

ahh mon cher Jules, je ne cesse de rire quand tu commentes ce genre de faits;; j'aime, j'adore même, ta plume est scalpel dans la narration des faits de séances:: un vrai bonheur , merci mon frere, je relirai encore ce soir avant de me coucher , puis un fond de P Floyd, ""mother"" ou par walls

4.Posté par Réunionnaise le 16/06/2017 14:31

" Ils oublient que la notion de Christ a été inventée à Nicée en 325 mais au diable !"

Pour faire un bon jeu de mots, il ne faut pas être prêt à dire n'importe quoi Monsieur Bénard.

Le concile de Nicée a défini le fait que Christ et le Père ainsi que l'Esprit Saint ne font qu'UN : notion d'homoousios, contre l'opinion du prêtre Arius qui disait que le Fils était inférieur au Père.

Le concile de Nicée a également défini la date de la fête de la Pâques.

Dire que la notion de Christ a été INVENTEE par le concile de Nicée est un énorme mensonge. Que vous soyez athée vous regarde, mais ne refaites pas l'histoire. Le mensonge n'est jamais la bonne voie.

5.Posté par golf51 le 16/06/2017 14:51

la connerie humaine est sans fond! Amen

6.Posté par Fidol Castre le 16/06/2017 15:27

Il lui arrive de se gourer en plaçant l'agonie de Jésus au Jardin des Oliviers...


L'agonie de Jésus a bien eu lieu au Jardin des Oliviers, monsieur l'historien Jules Bénard.

7.Posté par Fidol Castre le 16/06/2017 15:29

Pour faire un bon jeu de mots, il ne faut pas être prêt à dire n'importe quoi Monsieur Bénard.


J'ai arrêté de lire l'article à sa première bêtise sur le Jardin des Oliviers. Il parle de choses qu'il ne connait pas tout en faisant la leçon aux autres. Pourquoi le reste de l'article serait-il fiable ?

8.Posté par A mon avis le 16/06/2017 15:59

Quelle est la limite entre secte et religion ?

Ce gourou ne fait que pratiquer (avec outrance) ce que pratiquent au quotidien toutes les religions : vente de prières et autres recommandations divines ainsi que de bibelots de toutes sortes !

Tous les lieux religieux (Lourdes, La Mecque, Rome, Jérusalem, etc. ) n'utilisent ils pas les mêmes pratiques pour arnaquer les gogos de "croyants" ?

Qui faut-il blâmer ?
Ce gourou abuseur de la crédulité des gens ? Ou bien les personnes assez stupides et crédules pour se laisser arnaquer ?

La religion est une offense à l'intelligence.

9.Posté par Miro le 16/06/2017 16:06

quand de moune lé couillon, zot y mange z'erbe. Tant mieux po zot, et dommage
po zot biscuit. Vive la France

10.Posté par A mon avis le 16/06/2017 16:08

@ 7 Fidol Castre : la description de la vie de Jésus n'a rien d'historique.

Ce ne sont que des écrits qui tiennent davantage du roman que de thèses d'historiens.

La reine du lobbying en la matière fut la mère de Constantin. N'Est-ce pas elle qui a décrété le lieu du fameux "tombeau du Christ" ?

11.Posté par HOAREAU JULIEN le 16/06/2017 16:16

Comment se fait-il qu' à notre époque des gens sont encore naïfs à ce stade ?!!!! Impensable, inimaginable, la crédulité de ces pigeons qu'on arrête pas de plumer au nom de Jésus ou de Dieu. Bon après tout personne n'est à l'abri. Quant à ce couple il devraient avoir honte pour ce qu'ils sont fait. Ruiner des gens, les faire croire blanc pour noir, les obliger à ceci, à cela, je pense qu'on devrait les mettre dans des cachots et avec pour seule compagnie l'icone de Jésus ou autre. Ils prendront peut être conscience qu'on ne manipule pas plus faible que soit, qu'on ne doit pas ruiner son prochain. ...etc..qu'ils aient le temps de réfléchir ad vitam eternam au fond d'une cellule.

Mais bon vous allez voir, la justice ou du moins les avocats vont trouver des circonstances atténuantes et avec le pognon que ce cple a fait, eh bien ils vont pas trainer longtemps dans les cachots. Berk !!!!
Sans être philosophe je dirai que " Croire aux autres c'est perdre confiance en soi". A cogiter (ça aurait pu être un sujet de philo ..hier)..
En prison et qu'on jette la clé au large !!!

12.Posté par Les Âneries Bénardesques le 16/06/2017 16:18

Monsieur aime plaire à travers sa belle plume !

Beaucoup de condescendance dans cet écrit ! N'en déplaise ... Le Diable aura pitié de lui !

Comment peut-on croire à un récit lorsqu'il y a mensonge ? Tenez par exemple ... Le groupe de prière n'a jamais commencé en 1980 ... Dans mes souvenirs Monsieur Valencour n'était pas encore croyant ... c'était plutôt vers 1988 ... un mensonge en entraîne un autre ...

Monsieur Bénard, vous perdez de plus en plus de crédibilités ... Désolé de ne pas avoir une aussi belle plume que vous !

L'Âne Bénard.

13.Posté par A mon avis le 16/06/2017 16:26

@4 : le concile de Nicée avait pour but de mettre d'accord les différents courants. C'est la démonstration que le christianisme est basé sur des textes sur lesquels les différentes tendances ne sont pas d'accord. La suite montrera que l'accord ne s'est pas fait, et que de plus, le christianisme va se subdiviser en de nombreux courants : catholiques, orthodoxes, puis protestants etc.

C'est la démonstration que la religion n'est qu'une création bien humaine, bien loin de la parole d'un hypothétique dieu.
Le seul but de la religion est d'asservir psychologiquement le peuple. Constantin et ses successeurs ont usé et abusé de la chose.

Daech, avec la religion musulmane, aujourd'hui utilise les mêmes techniques d'emprise psychologique.

14.Posté par Pamphlétaire le 16/06/2017 17:47

Avant que n'éclate l'affaire, les "fidèles" étaient contents de cet office religieux particulier puisqu'ils y retournaient et déboursaient des sommes...Ils auraient pu donner des coup de pied au cul des "séminaristes" ou/et ne plus y retourner pour leur faire comprendre la bonne direction qu'ils prenaient dans la foi chrétienne réelle de l'Eglise...Ces drôles de paroissiens en ont eu pour l'argent qu'ils ont donné, versé...Quant aux "séminaristes", ils vivaient bien, voyageaient bien et se lamentaient bien devant les juges, n'est-ce-pas?

15.Posté par Choupette le 16/06/2017 18:47

4.Posté par Réunionnaise

Très bien ... !

J'avais également relevé cette énormité.

Du coup, l'histoire perd de sa saveur. Dommage.

16.Posté par L'Ardéchoise le 16/06/2017 19:34

Y a pas photo, Nicée,c'est fort, mais soyons conciliants : pas de quoi fouetter le diable !
S'il y avait eu les "selfies" et la vidéo à l'époque, sans nul doute que l'on aurait pu parler d'Histoire avec un grand H.
Hélas, nous n'en sommes qu'à des supputations, alimentées par des versions diverses et variées...
A mon avis, bien d'accord sur votre définition de la religion.

Autrement, récit truculent !
Merci, JB.

17.Posté par VIEUX CREOLE le 16/06/2017 20:39

_ "POST 12"; "DÉSOLÉ DE NE PAS AVOIR UNE BELLE PLUME" OU PLUTÔT "JALOUX" AU POINT DE DÉBITER VOUS-MÊME DES ÂNERIES ???

18.Posté par Ti yab dé o le 16/06/2017 23:00

Moi jesuis allé voir les prières chez M. VALENCOURT.
Il avait un réel charisme.
Le problème est venu lorsqu'il a commencé à vendre des objets pieux. Acheté 5 euros et revendu 100 euros, trop c'est trop.
La religion est loin de tous ces bénéfices et abus de VALENCOURT.
Le pire quand l'évèque lui rappelait à l'ordre, il disait qu'il était plus fort que l'évêque.
Aussi j'adresse un message à tous ceux qui vendent des objets pieux ramenés des pélerinages aux divers endroits de la terre et qui les revendent à prix d'or, voyez ce qui peut vous arriver.
Du coup alors que nous avons besoin de prêtres, on risque d'en perdre un, par la connerie de son papa et de sa famille. Sincèrement , il subit l'influence du milieu et c'est dommage.
J'espère que l'on ne l'obligerai à cesser cette fonction.
Augustin, tu étais un brave chrétien avec un charisme certain et tu n'avais pas besoin d'argent car tes revenus sont très bons. Pourquoi ? C'est la réponse à cette question qu'attendait les juges aujourd'hui.
Quand à toi Jo la flute, donneur de leçons d'aujourd'hui tu oublies un peu vite tes conneries du lycée. Tu sais de quoi on parle. Pour abattre l'évêque, il faudra quand même revoir ta méthode. AUVRY 10 Jo 0.

19.Posté par Réunionnaise le 17/06/2017 01:20

@4 La religion est une construction humaine je suis absolument d'accord avec vous. D'ailleurs Le Christ, Yeshoua de son vrai prénom hébreu, n'est pas venu fonder une religion. Il est venu expliquer aux hommes de cesser de haïr, de maudire, de faire du mal, de faire souffrir, il est venu expliquer aux hommes de donner à boire à leurs ennemis et même de leur donner à manger si ils avaient faim. Oui, le Christ est venu ici bas nous expliquer comment se comporter en ETRE humain. Donc moui moui, la religion est parfaitement une création de l'homme. Par contre le message du Christ ça, c'est autre chose. C'est ce message que la religion catholique s'est empressé de saupoudrer à la sauce païenne pour en faire une religion d'état sans puissance et avilissante. Les fondamentaux sont dans les paroles du Christ. Et rien d'autre.

20.Posté par alcide le 17/06/2017 06:58

Secte, religion, et PARTIS POLITIQUES, la même finalité: l'enfermement des consciences humaines. Citation de Bernard Clavel "les partis politiques sont des prisons".

21.Posté par Jules Bénard le 17/06/2017 07:54

AUX ESPRITS GRINCHEUX DE TOUT POIL (CHOUPETTE, REUNIONNAISE ETC.) :

JE VOUS INVITE INSTAMMENT A CONSULTER VOTRE DICTIONNAIRE FAVORI.

L'AGONIE EST LE MOMENT QUI PRECEDE IMMEDIATEMENT LA MORT.

POUR JESUS, CELA SE PASSA DONC SUR SA CROIX OU IL AGONISA ET PAS AU JARDIN DES OLIVIERS Où IL FUT ARRÊTE !

POUR LE RESTE DES VATICINATIONS, UN PEU DE LECTURE DE L'HISTOIRE DES RELIGIONS NE SERAIT PAS FORCEMENT SUPERFLU !

22.Posté par Dolly Prane le 17/06/2017 09:05

Hi hi hi hi .........!!!!!

A post 7 -10 -12 jusqu'à Choupette foutor.......

Tarde pas quand Valencourt ira avec ses acolytes croupir à Dominzo dommage pas pour longtemps...une idée ? avec vos vérités faites un remplacement à "Marie porte de Dominzo....." ah ah ah ......
Si vous plaît pas de commentaire sur où se triuvé Dominzo ou Cayenne ou lo port car maintenant c'est lé condamné y choisi oh oh oh....
M. Jules Là mi la ri ......

23.Posté par Dolly Prane le 17/06/2017 09:11

@ 18.Posté par Ti yab dé o le 16/06/2017 23:00


Bien vu ....talèr je me me demande pas si

Jo la flûte lé pas aussi bon de M. AUbry en évêque

Et L'évêque ferait un excellent avocat quand l'église va bat à LI dehors ?

Y a t il un âge limite pour excercer la fonction d'avocat ?

M. Jules donne une reponse ...ou plutôt la Réunionnaise madame Y konné toute

24.Posté par rose le 17/06/2017 09:51

les religions sont vraiment néfastes!

25.Posté par Beau Bar le 17/06/2017 13:09

l'argent corrompt tout comme la fraude
le Mr du groupement a du avoir de plus en plus faim de pouvoir et de
soif de reconnaissance
voyant la rentrée facile d'argent , non ?
un Avocat disait hier à la téloche que
les 90 % des fidèles étaient satisfaits
certainement, ils sont encore adeptes dans leur tête et n'oseront pas
se déjuger , passer pour des faibles et accepter de se reconnaître victimes
d'un faussaire escroc qui a profité de plus faible de plus honnête que lui ....

26.Posté par Elysée le 17/06/2017 14:03

Je tiens à vous préciser que le Valencourt en question est lui même un inconditionnel de TAK.
Il a toujours fait campagne pour Tak. Il est a noter que c’est un voisin trés proche de jacquet ’’la trique’’hoarau.....

Question : qui est le gourou de qui ? TAK ou Valencourt ? Lol

27.Posté par Dolly Prane le 17/06/2017 14:58

@ 26.Posté par Elysée le 17/06/2017 14:03

Lé vrai out mensonge ? si lé vrai ben lé joli ...

28.Posté par A mon avis le 17/06/2017 16:09

@19 Réunionnaise : comment pouvez vous dissocier "religion" et "parole du christ" ? Une religion exploite toujours la parole d'un imaginaire émissaire divin. C'est le fondement même d'une religion qui exploite ce filon pour asservir la conscience des croyants.

Le gourou de "Marie porte du ciel" n'a rien inventé. Il n'a fait que copier ce que pratiquent à grande échelle toutes les religions !

Un exemple parmi d'autres : comment a été financée en partie la construction de la basilique St Pierre de Rome ? Le commerce des indulgences, vous connaissez ?

29.Posté par A post 27 dolly prane le 17/06/2017 17:20

Je confirme que les valencourt sont des fanatiques de tak. Cela est de notoriété publique.
D’ailleurs tak et jacquet ont toujours fermés les yeux, alors qu’ils savaient tres bien, depuis des décennies ce qui s’y passait....

Pas trés joli joli tout ça.....

30.Posté par GUIJOSSE Charline le 17/06/2017 17:43

On peut sans abus, utiliser l'expression d'association de malfaiteurs exploitant la misère humaine pour un enrichissement personnel outrancier.
Mais bon, ce n'est pas la seule association de malfrats à la Réunion... il y a même une certaine tolérance des pouvoirs publics à leurs égards...

31.Posté par Choupette le 17/06/2017 18:35

@ Jules

"Ils oublient que la notion de Christ a été inventée à Nicée ... "

Tsss, tsss, tsss, tsss, ... . C'est cela qui me fait tiquer.

Je m'abstiendrai de discuter du reste avec vous. Je connais l'Histoire et j'en apprends encore tous les jours ... .

Dommage de nous(vous) tromper aussi lourdement.

32.Posté par Ruffine HOARAU le 17/06/2017 21:19

poste 8, "a mon avis" Quelle est la limite entre secte, religion, justice et partis politiques? J'aimerai savoir. Qu'est il advenue du gourou vinjay, gourou du bas de la rivière St Denis? à en croire les médias il y avait du "beau monde" avec lui, tribunal, politicien, religieux.......... J'en connais une qui doit bien se parer de bijoux pour venir travailler.
Je reste dans l'attente de plus d'informations sur les suites qui ont été données à cette affaire.Merci

33.Posté par A mon avis le 18/06/2017 17:07

@ 32 fine HOARAU : quelques éléments de réponses à vos questions :

Une religion, c'est une secte qui a réussi !

Certains partis politiques fonctionnent comme des sectes autour d'un noyau familial.
D'autres partis politiques s'appuient sur une religion pour capter leurs adhérents et électeurs : leurs chefs crient haut et fort leur appartenance religieuse.
D'autres partis ne sont que la face politique d'un groupe religieux.
Et je ne parle pas des royautés de droit divin et autres théocraties !
A vous de mettre des exemples sur chacune des situations évoquées !

La religion, arme de décérébration massive !

34.Posté par A mon avis le 18/06/2017 17:16

@ 31 Choupette : vous semblez confondre les histoires religieuses (qui relèvent bien souvent des contes et légendes) avec l'Histoire des religions !

35.Posté par Dolly Prane le 18/06/2017 21:47

@ 34.Posté par A mon avis le 18/06/2017 17:16

Et puis le reportage de M.Jules ne prête pas débat avec
Choupette
La Réunionnaise et les autres sur la religion

c'est le reportage bien mené d'un lot de "baizeur paquet" que la loi devrait mettre hors d'état de nuire pour longtemps point et puis barre après Jésus Alalha et Boudha ce ne sont que des histoires

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop