MENU ZINFOS
Société

Jules Bénard : "Des décennies durant, j’ai étouffé ces images de mes souvenirs"


Par - Publié le Samedi 9 Octobre 2021 à 11:35

Jules Bénard : "Des décennies durant, j’ai étouffé ces images de mes souvenirs"
Réponse à mon cousin

Non ! Pierrot. Tu n’es pas le seul à t’insurger.

Tu m’as pris de court, voilà tout. Je mets ça sur le compte de ta jeunesse. Sinon de mon esprit timoré… parfois.

Bien sûr que je suis horrifié par ce que j’apprends. Bien sûr que je suis surpris et choqué par les avis de Mgr Gilbert Aubry. D’autant plus choqué, outré oserais-je dire, que Gilbert est un honnête homme. C’est ma conviction. C’est aussi un ami de longue date et j’ai mal à écrire ce qui suit. Mais aussi honnête soit-il, Gilbert appartient à une confrérie, à une conviction, à un groupe qui, depuis une éternité, rêve de dominer nos esprits. Il ne peut, sans rougir, renier ses convictions.

Je vais t’apprendre des choses, mon cousin…

Lorsque nous étions mômes, mes frères et moi, il était d’usage d’aller en « changement d’air » dans les Hauts, à la saison chaude, janvier/février. Pour nous, c’était à Cilaos.

Nous avions, pour chaude recommandation, d’aller voir le père B., directeur du séminaire. Rien à voir avec le père Boiteau, je tiens à le préciser.

Le père B. avait un bureau situé dans une merveilleuse petite maison en bois et bardeaux dominant le plateau. Ce digne ecclésiastique recevait qui voulait. Surtout les jeunes mômes aux fesses rebondies.

Plusieurs fois, il nous accueillit avec force amabilités. Il nous faisait asseoir sur ses genoux et nous, nous trouvions ça charmant. Il nous cajolait, nous faisait des bisous auxquels nous ne trouvions rien à redire. Qu’y-a-t il de plus naïf qu’un petit môme de onze ans ? Il nous faisait des cadeaux… Un jour, ainsi, il m’offrit un de ces petits pistolets-briquets, disparus aujourd’hui.
- Il te plaît ?
- Oui ! dis-je… (Parce que c’est à moi que c’est arrivé !)

Sans comprendre ce qu’était cette grosse bosse poussant dans mon cul !

- Tiens ! Il est à toi.

Sur quoi il m’appliqua un gros suçon gluant sur la joue. Je me souviens que mon premier réflexe fut de m’essuyer furieusement la gueule.

Serait-il allé plus loin ? Je ne saurais le dire. Ce que je sais, c’est que notre vieille nénène Ida, notre Ida chérie, mit fin au drame : il fallait aller aux Vêpres, condition sine qua non pour aller au cinéma de 18 heures. Elle venait donc nous récupérer (de justesse) d’entre les pattes velues de ce vieux salaud. Ce pourquoi, certainement, je n’ai as été violé. Si tu savais, ma vieille Ida, comme je te vénère…

Le pire, je vous le donne en mille, c’est que le père B., après avoir failli nous la mettre profond,  était celui-là même à animer les Vêpres. « Tantum ergo sacra-amentu-um… »

Des décennies durant, j’ai étouffé ces images de mes souvenirs.

Il fallait que je le dise aujourd’hui, pour que cousin Pierrot ne se sente pas seul dans son indignation.

A l’arrière du bureau de ce vieux pédophile, il y avait une pièce réservée au plus prometteur des séminaristes. Ce dernier ne pouvait ignorer ce qui se passait derrière sa cloison. Je vous laisse deviner qui était ce futur dignitaire ecclésiastique du petit Séminaire de Cilaos.

Ce que je voulais dire aussi, c’est que la pédophilie forcée n’est pas l’apanage du la chrétienté. Mon ami, hélas trop tôt disparu, V., m’a avoué qu’il avait  failli être violé dans les douches de la mosquée de Saint-Louis :

« Mwin té sous la douche… Heureusement que mwin té cours plus vite que lu… Parce que mwin la senti le bout’ ! »

Persiste, signe et assume seul mes propos,

Jules Bénard


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Ouais... le 09/10/2021 11:56

137 prêtres residents à la réunion. si je puis m exprimer ainsi, c est un cercle fermé. De part les confessions de paroissiens déçu de leur prêtre et qui vont voir le prêtre d à côté. Les commérage et certains faits sont connus, j imagine les déjeuner de corporations, les confidence glisser à l oreille du voisin de tabler en pointant celui qui est en face...

2.Posté par Alain BLED le 09/10/2021 11:56

Bien dit Jules, personnellement j'étais à l'école primaire catho et l'abbé C. nous tripotait gentiment la nuque-je dis bien la nuque- en passant entre les tables. Mais c'était peut etre moi qui a l'esprit mal placé... Le malsain esprit en quelque sorte😁

3.Posté par Jack du molet le 09/10/2021 13:07

Je rajouterai aussi pour ceux qui ont connus l école St Michel...un certain frère de cm1 ,qui jouait au foot en short avec les eleves ...
Te faisait passer derrière son bureau afin de contrôler tes exercices et devoirs pendant que sa main et son index cherchait issue à ses phantasmes ! Si vous êtes pas content disait il a mon oncle, foutez vos enfants à l école public ...
Pourquoi Sade derangeait le clergé
,l eglise dans sa litterature ?...

4.Posté par sceptique le 09/10/2021 14:16

et après on se demande pourquoi les jeunes deviennent athée après avoir fait leur communion !!!!

5.Posté par DSLAW le 09/10/2021 15:32

Et dire qu’il se vantent d’être au dessus des lois de la république.
Une véritable mascarade.

6.Posté par jojo le 09/10/2021 15:32

Sachons faire la part des choses. S.V.P....
Tous les membres du clergé ne sont pas des pédophiles, loin de là. ... Des brebis galeuses, il en existe certainement dans toutes les religions et dans toutes les sociétés; il est de ce fait, inutile et dangereux de tomber à bras raccourcis sur les membres du clergé romain apostolique.
La confession est le moyen pour un croyant de libérer sa conscience d'une faute à l'éthique qu' il a pu commettre. Le prêtre qui l'entend en confession n'a certainement pas vocation à le dénoncer aux autorités.
Ne croyez vous pas que le fait d'avouer, volontairement sous le secret de la confession, un acte que la morale commune réprouve, est en lui-même, une reconnaissance d'un égarement en même temps qu'une demande de pardon? N'est-il pas dit : à tout péché, MISERICORDE ? ...

7.Posté par Nini le 09/10/2021 16:16

L’église, mais aussi dans tous les endroits ou des etres établissent un rapport de domination sur des personnes vulnérables du fait de leur âge, leur situation, leur handicap, des etres deguelasses, minables de l’intérieur, pauvres, font pitié de leur pauvre condition intérieure.

8.Posté par JORIELE974 le 09/10/2021 17:31

@ post 3 du mollet j'étais dans sa classe en 1968 il jouait au foot il était sévère mais jamais de gestes je n'ai pas de mauvais souvenirs repose en paix frère émile !

9.Posté par aristot le 09/10/2021 17:54

Moi si un curé m'avait touché, il aurait pris un coup de pied dans les couilles et sûrement un coup de fusil de la part de mon père !

10.Posté par Abracada bra le 09/10/2021 19:02

Post 6 voilà exactement où est le pb !!
D'abord personne ne dit que tous les curés sont pédophiles, ensuite vos propos et votre vision des choses sont gavissimes.
Les victimes d'abus sexuels ont leurs vies BRISÉES, ni plus ni moins, il n'y a RIEN qui viendra leur rendre ce qu'on leur a pris dans leurs chaires et leurs esprits... Chaque confession de ce type, victime ou bourreau, gardée secrète est une atrocité et la porte ouverte à la récidive. A d'autres le pardon et la miséricorde, cette position d'Aubry et autres ecclésiastiques est criminelle au plus haut point, point barre.

11.Posté par A mon avis le 09/10/2021 21:39

330 000 victimes ans l'Eglise !

Sans compter toutes les tentatives manquées comme celle que décrit Jules Bénard, ni les victimes qui n'ont jamais rien dit.

Si tous les prêtres (et autres ecclésiastiques) catholiques ne sont pas pédophiles, tous sont des individus à la sexualité refoulée pour respecter le dogme catholique. Et on peut se demander quelle est la personnalité réelle de l'individu qui se cache derrière chaque soutane ?

Et cette main qui vous tend l'hostie, mesdames, (et messieurs) demandez vous où elle a bien pu s'égarer avant ?

12.Posté par A mon avis le 09/10/2021 22:02

@ 6.Posté par jojo vous écrivez :
"Ne croyez vous pas que le fait d'avouer, volontairement sous le secret de la confession, un acte que la morale commune réprouve, est en lui-même, une reconnaissance d'un égarement en même temps qu'une demande de pardon? N'est-il pas dit : à tout péché, MISERICORDE ? "


Comme ça, le criminel est satisfait, son crime est pardonné et il peut dormir tranquille.
Et le curé devient UN COMPLICE du criminel. Mais comme il est au-dessus des lois de la République, alors lui aussi peut dormir tranquille.

La confession est l'invention la plus diabolique de la religion catholique : le confesseur (qui est aussi le directeur de conscience) connaît tous les secrets les plus intimes de ses dévots. Ainsi, le curé exerce sur ses dévots (sur ses dévotes surtout) une emprise psychologique extraordinaire. Ce sont de véritables proies à sa merci. La religion est une extraordinaire machine à conditionnement psychologique, à décérébration, à l'instar de n'importe quelle secte.

13.Posté par Ben oui le 10/10/2021 01:00

Là où il y a des regroupements d’enfants il y a un risque que rôdent des pedophiles. L’éternelle notion prédateur proie. Religions, écoles, domaines sportifs… bien sûr il ne faut pas généraliser mais ne pas croire non plus par exemple que l’éducation nationale est épargnée. Bien sûr ces actes sont extrêmement choquants mais quoi penser de ceux qui savent mais protègent leurs auteurs pour ne pas faire d’ombre à leurs institutions? Pauvres enfants.

14.Posté par Mariage le 10/10/2021 08:14

Ce qui est sûr en tout cas, c’est que si les prêtres avaient le droit de se marier, ces phénomènes ne se seraient pas tant produits spécifiquement dans le monde catholique…..

Bien sûr que ça peut se produire malgré le mariage par des êtres malades et deviants mais là l’ampleur des dénonciations montre la corrélation avec cette obligation de chasteté.

Pourquoi nier ce qu’est un être humain ? Sur quels textes religieux se base cette obligation ? Visiblement, cela porte clairement atteinte à la religion catholique ? Qui voudrait porter atteinte à une religion en faisant appliquer des lois inapplicables ?

15.Posté par Elise le 10/10/2021 15:43

Merci pour votre témoignage ! c'est courageux et valeureux !
il faut dénoncer et ré apprendre aux enfants ce qui est sain et non "saint" ! et ce dans n'importe quelle religion ou famille !!!!

16.Posté par cyclope exalté le 10/10/2021 20:12

Etouffer des images de ses souvenirs....ça se dit ça ?

17.Posté par Beurk le 11/10/2021 01:41

Apparemment d'après le raisonnement de certains prêtres/curés, mieux vaut un viole d'enfants qu'un viole du secret de la confession... Perso je pense qu'il faut punir ces hommes d'église par où ils ont péché !

18.Posté par Chromos Robert le 11/10/2021 11:41

Post 14

N'importe quoi!! Donc le mariage résoudrait la pédophilie? Bafouer l'innocence d'un enfant ne peut l'oeuvre que d'un prédateur pourri de la tête! Dsl mais ça m'énerve de lire des trucs pareils. Si vraiment ces "prêtres" sont en mal de femmes pourquoi ils vont pas voir les prostitués? Leurs budgets cadeaux peuvent se convertir en budgets passes. Creusez plus loin dans le passé de ces "pretres" et vous trouverez une enfance abusée, des plaisirs refoulés, rien que le mariage ne pourrait régler. Rien que pour les pédophiles j'opterais pour la loi du talion avec une batte de baseball et du verre pilé

19.Posté par Ouais... le 11/10/2021 14:08

Post 18 la preuve en est tout ces pédophiles, père de famille ayant une sexualité épanouie avec leurs épouses, et qui s adonnent dans le plus grand secret à leur vice. Tout ça pour dire que je suis d accord avec votre point de vue...

20.Posté par Kayam 🖊 le 11/10/2021 15:05

KayaM
Faire remonter ces souvenirs demande d'ouvrir son cœur. Ça devait être le temps... Dans une situation comme celle-là, l'on essaie de feinter sa mémoire, mais celle-ci s'accroche à renvoyer des images indésirables ; voulant être effacées.

Ce serait le top si Dieu - en voyant tout ce qu'il se passe dans les églises et par ceux qui manipulent les esprits et torturent les enfants - tordent le pénis de ces prêtres en laissant une marque indélébile sur le front de ceux-là. Cette marque serait : Prêtre au Pénis Tordu.
Ce serait une marque de reconnaissance d'une belle justice divine. L'on n'entendrait plus parler de cette violence et personne officiant au sein des églises ne s'y risquerait encore. Le blason serait redoré et au passage, il y aurait un renouveau de fidèles !
Hélas ! la justice divine n'existe pas 🤷

21.Posté par A mon avis le 11/10/2021 15:16

@ 18.Posté par Chromos Robert
Le mariage ne résoudrait pas le problème de la pédophilie dans l'Eglise. Mais le mariage serait déjà un moyen de résoudre le problème du refoulement de la sexualité intrinsèque au dogme catholique.

Et ça éviterait à l'Eglise de cacher les enfants de prêtres, qualifiés "d'enfants du silence". Combien de "bonnes du curé" sont en réalité des "épouses" cachées ?

Quant à la fréquentation des prostituées, certains ne s'en privent pas. A Rome, les "scandales" de cardinaux "pris en faute" ne sont pas rares mais prestement étouffés;
Un cas célèbre en France est la mort du cardinal Daniélou "mort en pleine épectase" comme le titrait alors le Canard enchaîné.

22.Posté par @chromos&co le 11/10/2021 18:49

Qui a dit que le mariage empêcherait la pedophilie ??

Le rapport du nombre de pedophile dans l’église en serait juste bouleversé, au lieu d’avoir 3 prêtres sur 10 prêts à passer à l’acte, il y en aurait peut-être 1 sur 10 uniquement…

Et quand on a une pensée pour les enfants, ce changement de rapport est important !

Pour certains, naifs, les pedophiles deviennent des prêtres……En réalité, c’est au bout de quelques années que les frustrations mais également les perversions arrivent. Il ne faut pas inverser l’ordre des événements.

Cela peut être déplaisant à entendre mais il faut bien comprendre que cette situation (frustration sexuelle) n’est absolument pas une excuse pour s’en prendre aux enfants et dire que le « non mariage » explique en partie la forte représentation dans l’église n’est pas dit pour excuser l’acte loin de là….

Il n’y a qu’à comparer le pourcentage de pedophile entre les pasteurs et les prêtres…. franchement il n’y a même pas à se demander si la corrélation existe…

23.Posté par Bruce le 12/10/2021 06:39

La religion catholique m’a toujours paru contre nature. C’est la seule qui interdit à ses prêtres d’avoir des relations sexuelles (comprendre : avec des adultes consentants). Comment peut on bannir l’acte le plus humain qui soit, qui est d’ailleurs indispensable à la survie de l’espèce ? Sans oublier qu’en plus de ces diktats contre nature, elle est profondément misogyne : c’est aussi la seule religion qui interdit aux femmes d’être prêtres. Même l’islam, constamment accusé de misogynie, autorise cela. Il est temps que les gens regardent ces réalités en face.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes