Justice

Jugé pour banqueroute, Armand Apavou relaxé

Lundi 14 Octobre 2019 - 16:24

Les avocats des liquidateurs judiciaires sont revenus sur l’ "état catastrophique" du groupe  Apavou
Les avocats des liquidateurs judiciaires sont revenus sur l’ "état catastrophique" du groupe Apavou
Armand Apavou, à la tête de groupe immobilier Apavou, a finalement été relaxé ce lundi après-midi. 

Jugé pour banqueroute, il n'a pas été reconnu coupable d’avoir aggravé sa situation financière en souscrivant de nombreux prêts. Les avocats étaient nombreux à plaider dans la salle d’audience du tribunal correctionnel de Champ-Fleuri ce lundi. Trois pour Armand Apavou, deux pour les créanciers et deux autres pour les parties civiles. La journée a été consacrée à leur temps de parole. La question de nullité de la procédure a été d’abord soulevée par la défense à cause d’irrégularités dans la citation d’Armand Apavou par les parties civiles avant que les faits ne soient abordés. Visé également: le Crédit Foncier de France, créancier du groupe.
 
Les avocats des liquidateurs judiciaires sont revenus sur l’ "état catastrophique" du groupe Apavou et les "2522 logements sans entretien, rénovations, sécurité ni hygiène", ainsi que cette "liquidation douloureuse" qui a entrainé "de nombreux licenciements". L’objectif d’Armand Apavou aurait été de gagner du temps et non d’adresser ses difficultés financières.

Ses avocats ont dressé le portrait d'un homme honnête et dévoué en affaires et ces dernières années, "maltraité", accusé de n'avoir renoncé à rien. Ils rappellent entre autres les millions d'euros perdus et le désendettement graduel par la vente d'immeubles. La faute a donc été remise sur les deux entreprises du groupe Apavou, BLI et Batipro qui "géraient les finances"; Armand Apavou n'étant pas à la manoeuvre directement. Quant au Crédit Foncier, il a été traité de "lâche qui rejette sa responsabilité".

4 ans dont 2 avec sursis avaient été demandés à l'encontre d'Armand Apavou, avec obligation d'indemniser les victimes, interdiction de toute activité commerciale et de gestion, ainsi que 5 ans interdiction de se présenter pour tout marché public. 300.000 euros d'amende ont par ailleurs été requis à l'encontre du crédit foncier. Le crédit foncier a également été relaxé. Il n'a d'ailleurs fallu qu'une quinzaine de minutes aux juges pour "y voir plus clair" et déterminer que les accusations n'avaient pas été démontrées.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 4886 fois




1.Posté par Kunta Kinté le 14/10/2019 17:00

Y'a que cette justice sous les cocotiers , un voleur de poule aurait-il plus d'écoute des juges péi ?
C'est l'hôpital qui se fout de la charité ...

2.Posté par Réveillez vous le 14/10/2019 17:02

Il aurait du demandé la création d un Apavouthon ...


3.Posté par Julien C le 14/10/2019 17:36 (depuis mobile)

Merci de nous prouver au quotidien les deux poids deux mesures essaie de justice à des vitesses.

4.Posté par La vérité vraie... le 14/10/2019 17:38 (depuis mobile)

Vive la république !

5.Posté par Marie le 14/10/2019 17:59

Le Pognon? Justice pourrit. Comme dab.

6.Posté par jlr le 14/10/2019 18:21

Apavou , pas pris .

7.Posté par Le Jacobin le 14/10/2019 18:28

"Jugé pour banqueroute, il n'a pas été reconnu coupable d’avoir aggravé sa situation financière en souscrivant de nombreux prêts."

Cette phrase résume à elle seule la lecture dossier par les Juges.

Saluons la performances de ses avocats, comme disait Bernard Tapie: quand tu veux gagner tu prends les meilleurs et paye pour gagner.

Bravo Messieurs.

Selon le Magazine FOB il serait toujours classé parmi les plus riches de France, à Maurice il est considéré comme étant le 4 ème investisseur le plus méritant.

Monsieur Apavou vous êtes un génie.

8.Posté par Dadou le 14/10/2019 19:15

C'est tout comme réactions ??!!!! Il y a plus de déchaînements quand il s'agit de petits colons!
LA ENCORE LA JUSTICE PROUVE QUE SELON QUE VOUS SERZ PUISSANTS OU MISÉRABLES, La sentence ne sera pas La même, sévère pour les petits et très clemente pour les riches!!! Faut bien entretenir les relations !!! Apavou doit se rouler par terre d'avoir bien entuber le petit peuple et sortir encore plus riche ! À VOMIR!

9.Posté par Chasseur de crapules le 14/10/2019 19:43 (depuis mobile)

République Française bananiere en zone Afrique

10.Posté par MôveLang le 14/10/2019 19:52 (depuis mobile)

Il n'est pas clochard le apavou, il a encore les moyens de s'acheter qui il veut, j'espère que le parquet fera appèl , s'il le faut, délocaliser l'affaire. On verra là bien là qu'il ne peut ...... qui il peut

11.Posté par LAMPION le 14/10/2019 20:34

Comme a dit le PCR, dans les années 80, JUSTICE MACRO

12.Posté par Alexandra le 14/10/2019 20:37

C est exactement le même jugement que pour Bernard tapie. C est une bonne décision. On ne peut pas sanctionner des chefs d entreprises qui font preuve d initiative et qui ont créé des centaines d emplois
Sinon plus personne n osera prendre des risques
C est un bon jugement

13.Posté par pipo le 15/10/2019 05:30

Je vais dans le même sens que ses avocats, cet homme est droit, honnête, et dévoué en affaires!

14.Posté par Monlolo le 15/10/2019 10:13 (depuis mobile)

Vous avez tous raison, pendons haut et court tout ces investisseurs qui créés des milliers d’emplois et génèrent des millions d’euros dans les caisses de la collectivité! il manquerait plus qu’ils soient créoles en plus!? Bandes de rigolos va!

15.Posté par Ti Tangue zilé zone le 15/10/2019 10:14 (depuis mobile)

@ 12. Alexandra le 14/10/2019 20:37
Disons Alexandri votre post ...un chef d’entreprise prend des risques ? ....risque calculé (étude de marché? Les autres ? Des voleurs ...abusent les jeunes au smic ..niches fiscales...

16.Posté par Jean Rigole le 15/10/2019 10:39

Même s'il a commis des erreurs, c''est quand même un grand chef d'entreprise autodidacte, comme on n'en fait plus, qui a fait travailler des centaines de personnes qui ont pu grâce à lui assurer un avenir à leurs enfants. S'il y avait pas des hommes comme lui pour oser dans la vie, notre île serait encore plus dans la m...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie