Société

Journée sans alcool: Une première édition sous le signe du succès

Samedi 6 Octobre 2018 - 13:20

L'alcool est responsable de nombreuses catastrophes. Des centaines de personnes succombent encore chaque année dans des accidents de la route. La Réunion serait notamment la deuxième région de France la plus touchée par l'alcoolisme. 

L'association Les maillons de l’espoir et la Fédération régionale d’addictologie de la Réunion (FRAR) ont organisé pour la première fois à La Réunion ce samedi 6 octobre 2018 "la Journée sans alcool". 

Elle a notamment été à l'initiative du docteur David Mété, également président de la Fédération Régionale d’Addictologie.

Pour marquer cette première journée sans alcool à La Réunion, une marche blanche a été organisée ce matin 10 heures près du Jardin de l'Etat, à Saint-Denis, pour toutes ces personnes décédées à cause des effets de l'alcool. 

Elle a rassemblé plus de 450 personnes. Un chiffre qui va au-delà des espérances de Jean Claude Fanchin, responsable de l’association Les Maillons de l’espoir. 

Par ce biais, une motion a été déposée au Préfet de La Réunion. L'association souhaiterait que l'alcool soit vendu au même prix qu'en métropole, et non moins cher, et que la publicité sur l'alcool soit davantage réglementée. 

Journée sans alcool: Une première édition sous le signe du succès
Charline Bakowski
Lu 1922 fois



1.Posté par jpleterrien le 06/10/2018 15:33

Moi, j'bois un coup à la santé de la journée sans alcool !!!
A quand la journée sans politicards et sans emmerdements ???

2.Posté par Yab le 06/10/2018 19:44 (depuis mobile)

Il faut espérer qu'un pot ait été servi à la fin de cette manifestation.
Ce soir, à l'apéro, le rhum arrangé remplacera l'alcool pour moi.

3.Posté par Grafenvalden le 06/10/2018 20:39 (depuis mobile)

L'alcool moins cher qu'en métropole ?Ha bon,depuis quand??vodka+cher,pastis+cher,bière +cher,vin+cher, cointreau+cher,ect ,ect,ect....

4.Posté par Dodo la saumure le 06/10/2018 22:01 (depuis mobile)

Il faut fêter ça : double dose de Ricard dans mon pastis youpi.....

5.Posté par Ikki le 07/10/2018 00:01 (depuis mobile)

Putain ils n'en ont pas encore assez des taxes ? Un alcolo volera pour boire. Assez taxer surtout ceux qui n'abusent pas !

6.Posté par All JSA le 07/10/2018 10:45

C'est pas croyable : 5 commentaires ; 5 alcolos !

Moi aussi, je picole mais quand même ...

Pour un simple yaourt l'analyse du contenu est obligatoirement inscrite sur le pot ;

Pour un médicament, les risques pour la conduite automobile font l'objet d'un avertissement obligatoire;

Pour un jouet, l'analyse des risques mécaniques, chimiques et l'inflammabilité sont contrôlés et les avertissements sont obligatoires.

Et les amendes pour défaut d'information du consommateur se chiffrent en centaines de milliers d'euros avec de la prison en cas de récidive : l'affaire est sérieuse.

Sur une bouteille de boisson alcoolisée, rien ou presque !

La présence d'alcool éthylique n'est presque jamais mentionnée et la dangerosité du produit n'est signalée que pour les femmes enceintes par un logo sans précisions sur la nature des dangers.

Oui, l'alcool éthylique est une molécule dangereuse pour la santé, comportant des risques pour la conduite et de surcroit inflammable, pourtant le niveau d'information des consommateurs est proche de zéro.

Quand j'ai demandé à un inspecteur de la DGCCRF chargé de la protection des populations dans le Val d'Oise pourquoi la présence d'alcool n'était pas mentionnée sur une bouteille de Gin, il m'a répondu sans rire : « tout le monde sait que le Gin c'est de l'alcool » !

Avec environ 50 000 morts chaque année en France, tout le monde sait ... mais il ne faut pas en parler et encore moins l'écrire sur les bouteilles.

Alors à quand un logo montrant au moins le nombre de verres standard d'alcool contenus dans chaque bouteille plutôt que le mystérieux « % de vol » ?

Allez, Santé !

7.Posté par Dagober le 07/10/2018 14:30 (depuis mobile)

Rien à foutre de cette journée , déjà le gouvernement est la faute ( trop de stress )

8.Posté par jean-richard bennala le 07/10/2018 16:41

le gouvernement est plus grand hypocrite des grands crûs dans ses caves à chaque fois c"est le consommateur de payer les augmentations , tapons sur les fabricants ou fermons les usines je rêve ils sont tous copains comme cochons et vive la contre bande, l'idée est noble soyons responsables et faîtes de nos vies des moments de plaisirs , sans plaisir la vie est triste à en mourir

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 08:16 Croisières: Le Boudicca à La Réunion ce mercredi