Société

Journée mondiale des gens de mer: 20 ans des "Amis des marins" au Port

Lundi 26 Juin 2017 - 17:16

Ce matin au Port se tenait la célébration des 20 ans de l'association "Les Amis des marins", en cette Journée mondiale des gens de mer. À cette occasion, le sous-préfet a demandé une minute de silence pour les victimes du chavirage du Maëva 4 ce dimanche.


Journée mondiale des gens de mer: 20 ans des "Amis des marins" au Port
De nombreuses personnalités ont répondu à l'invitation du président de l'association "Les Amis des marins", Lawrence Ignace, et du directeur du Centre d'accueil des marins, Alain Djeutang, au Port. Étaient présents, ou représentés, le sous-préfet de Saint-Paul, Frédéric Carre, le président de région, Didier Robert, le maire du Port, Olivier Hoarau, et la présidente du conseil départemental, Nassimah Dindar, ainsi que le consul d'Inde, George Raju.

L'occasion pour chacun des officiels de rappeler l'importance du port pour l'économie de la Réunion, ainsi que de rendre hommage aux marins.

Lawrence Ignace a rappelé l'importance du trafic maritime dans le monde : 95% des marchandises sont convoitées par la mer et le monde compte pas moins de 1,5 millions de marins.

Le slogan de cette Journée mondiale des gens de la mer est cette année "Seafarers matter", soit en français "les gens de la mer comptent". Après un hommage aux pères fondateurs des associations d'aide aux marins, ainsi qu'aux marins décédés ou blessés dans l'exercice de leurs fonctions, Lawrence Ignace a remercié en anglais les marins malgaches et ukrainiens présents : "Merci beaucoup pour votre travail et de nous avoir rejoint aujourd'hui".
Alain Djeutang a rendu grâce aux marins: "Chers amis marins, l'essor économique de La Réunion se fait grâce à vous, qui êtes si souvent loin de vos familles. Notre devoir est de bien vous accueillir".

Le Centre d'accueil des marins a d'ores et déjà accueilli 115.000 marins de 50 nationalités différentes depuis sa création en 1997. La loi sur l'économie bleue du député Arnaud Leroy permettra de pérenniser les moyens accordés au bien-être des gens de mer lors de leurs escales dans les ports, notamment par le prélèvement du financement des associations d'aide aux marins directement sur les droits de port.

Le Centre international d'accueil des marins est en outre sollicité par la mairie du Port et le Conseil départemental pour des hébergements d'urgence pour les personnes en détresse sociale, via le 115. Le sous-préfet de Saint-Paul a salué "l'action déterminante du centre d'accueil dans l'accueil d'urgence des sans-abris".

Il a demandé une minute de silence en hommage aux trois victimes du chavirage survenu ce dimanche dans le port de Saint-Gilles. "Le drame d'hier témoigne de la dangerosité des métiers de la mer", regrette-t-il. Puis il a souligné la nécessité d'un service irréprochable en port afin que La Réunion devienne une étape incontournable pour le trafic maritime de l'océan Indien.

Le vice-président de région et président de la chambre des métiers, Bernard Picardo, a dit la nécessité du projet de grand port maritime, et les objectifs fixés, soit le doublement du nombre de containers et la captation de 10% du trafic maritime de la zone. "Les marins sont les premiers acteurs de terrain du désenclavement de la Réunion", ajoute-t-il, avant d'insister sur le devoir collectif de protéger les mers et océans. À ce sujet, il rappelle la demande faite par le conseil départemental d'inscrire le chemin des baleines à l'UNESCO.

Un minibus électrique a été acquis par les Amis des marins pour le convoyage des marins du port vers le centre d'accueil, avec l'aide financière de la Direction des Affaires Maritimes et de la région, car le centre dépense 10.000 euros par an en carburants pour transporter les marins de passage et leur faire découvrir l'île; ce véhicule électrique aura moins d'impact sur l'environnement.

Journée mondiale des gens de mer: 20 ans des "Amis des marins" au Port

Journée mondiale des gens de mer: 20 ans des "Amis des marins" au Port

Journée mondiale des gens de mer: 20 ans des "Amis des marins" au Port
Bérénice Alaterre
Lu 1115 fois



1.Posté par klod le 26/06/2017 18:03

la mer ...........".dernier espace de liberté" .......... rip aux victimes . Mais comme le disait une grande , femme de TABARLY , lors de la disparition de ce grand marin , s'il en est :

"D'abord, la mer n'est pas méchante, la mer l'a pris, elle ne l'a pas volé. Elle n'a été que le moyen pour lui de revenir dans la maison du Père. Elle est la matrice dans laquelle il est retourné. Et vous ne retrouverez pas son corps. La mer n'est pas méchante, elle est source de vie."

merci à Jacqueline Tabarly pour ces mots "hauts et forts" comme disent les marins .

en espérant que cela aident à la résilience des "disparus en mer" . rip et respect .

2.Posté par klod le 26/06/2017 18:45

“Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer.” Aristote

"D'abord, la mer n'est pas méchante, la mer l'a pris, elle ne l'a pas volé. Elle n'a été que le moyen pour lui de revenir dans la maison du Père. Elle est la matrice dans laquelle il est retourné. Et vous ne retrouverez pas son corps. La mer n'est pas méchante, elle est source de vie." Jacqueline TABARLY

RIP aux victimes de la mer .

3.Posté par comment on va faire :-/ le 27/06/2017 00:34 (depuis mobile)

Il va falloir arreter un peu de fantasmer qd même :-)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Juin 2018 - 17:33 [FÊTE DES PÈRES] Papa un jour, gamer toujours