Courrier des lecteurs

Journée internationale de la langue créole : Peut-on encore sauver le nôtre ?

Mardi 29 Octobre 2019 - 10:03

Journée internationale de la langue créole : Peut-on encore sauver le nôtre ?
En tant qu’écrivain, je suis plutôt pour cette initiative.

Je m’explique : toute mes livres sont en français pour une raison très simple : je pense que le lecteur lira plus facilement le français que le créole. C’est une question d’appréhension immédiate du mot. La lecture en créole réclame un gros effort de compréhension. Parce qu’on ne sait toujours pas QUEL créole utiliser. Créole étymologique (il a ma préférence) ? KWZ ? Pourquoi pas aussi des //, des #, des tildes ? Pour rajouter des troubles dans les jeunes têtes ?

Mais je suis un défenseur acharné de la langue créole, cela va de soi. Car toute langue mérite d’être défendue et de se développer.
Je dirais même qu’il est urgent d’apprendre aux Créoles le créole, le vrai créole, je veux dire. Parce que nous seulement nos jeunes ne savent plus parler français… mais i gaingn pi cause créole in merde !

Passons sur le pitoyable « mi lé créole », « mi néna quinze ans »… On dit, traditionnellement « mwin néna » mais « mi sava ». C’est comme en français : verbes d’état et verbes d’action n’utilisent pas le même auxiliaire.

J’en ai une bien bonne pour vous… 

In coup comm’ ça, mwin té dan’ car Saint-D’ni. Su l’fauteuil devant mwin navé deux marmailles à peu près seize ans chaquin’. Mi écoute a zot causer. Té qui fé pitié ôté ! Au bout d’in’ instant, l’in’ i invite son camarade v’ni fé in tour son case demain. Là, astèr, lu essaye di où qu’lu habite. Pou la ville, lu té conné comment i appelle. La rue aussi. Mais là i gâte : quel endroit dans la rue, lu conné pas dire. Là, mon boug’ i énerve, i énerve, jusqu’à temps lu finit par larguer :

« Ou conné, le train sat’ i arrange l’auto là ! »

Daoir le garage lu té conné pas l’mot. Et ce marmaille-là, mi voyais bien lu té malheureux akoz lu té qui conné pas causer.
Je persiste : il est urgent de réapprendre le créole à nos jeunes ! Sinon, cette langue charmante et malicieuse entre toutes va finir par s’oublier totalement. Je suis aussi contre le stupide « kréol partout tout l’tan ». Ce n’est pas avec la seule pratique du créole qu’un jeune trouvera du travail en Bavière !

Oui, sauvons-le tant qu’il en est encore temps.

On ne peut laisser dépérir une langue riche en expressions toutes plus drôles les unes que les autres. Dont mes préférées sont : 1 « Coq mon voisin grosseur mon marmite » et 2 « La pointe son tété i détaque barreau ».

Aaaaarrrrrggggg…

Okay, j’arrête.
Lu 979 fois
Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par A mon avis le 29/10/2019 10:51

Vous écrivez :
"il est urgent d’apprendre aux Créoles le créole, le vrai créole, je veux dire. "


C'est qui "les Créoles" ?

C'est quoi "le vrai créole" ?

2.Posté par Nivet le 29/10/2019 10:51

Jules, tout à fait en accord avec toi.

Amitiés,
A.N.

3.Posté par C.J. le 29/10/2019 11:29 (depuis mobile)

@le problème est bien là...comment créer l''unité autour d''un ressenti commun quand on est à traiter d''autres d''être "pitoyables "..ça fait le jeu des opposants et des détracteurs..c juste un ressentit.

4.Posté par JORI le 29/10/2019 11:53

C'est quoi le " vrai créole", laissant supposer qu'il y en a un "faux". Tout est question de subjectivité. Et vous le dîtes vous même dans les différentes façon d'écrire notre créole. D'un coin de l'île à l'autre, le parlé créole n'est pas le même. Les expressions diffèrent. Il n'y a qu'un créole ici, point question de vrai ou de faux.

5.Posté par Nivet le 29/10/2019 13:41

Il n'y a pas qu'un créole. Si Margie Sudre a parlé de "Patois", c'est bien que c'est une langue parlée; Il est vrai que selon que l'on soit à St Joseph, ou à Sin Dni, il y des différences. Chaudenson, linguiste à la fac avait fait un travail objectif au sujet de l'écrit. Pas d'écrit, comme les Navajos, mais transmission orale. Alors, il y en a certains tels que Armand, que je respecte, a tenté un dictionnaire, mon ami Treuthard écrit en créole aussi, mais il a l'intelligence de mettre en parallèle la traduction en français, et il y a bien longtemps, Douyère a écrit en créole
Mais personne n'a pu se mettre d'accord sur la graphie ! Normal, il n'a pas été figé !

A.N.

6.Posté par C.J. le 29/10/2019 15:20 (depuis mobile)

Les références que tu cites Alain viennent soit d''un tour extérieur, soit d''une petite bourgeoisie locale et d''un lettré de français reconverti. .est-ce que ce sont les meilleures références pour parler du sujet...le doute s''installe !

7.Posté par Nivet le 29/10/2019 16:38

6) Carl, j'ai enseigné dans tout l'île, j'ai été confronté à des parlers différents, je lis, je connais Armand, Threutard, Douyères qui sont mes voisins , et nombreux sont mes amis à l'Académie de l'Île de La Réunion.
Voilà mes références. Chaudenson a été mon prof à la fac.Sans oublier Sudel Fuma, un bon copain dont j'apprécie ses recherches sur l'esclavage.

la bataille actuelle est d'imposer l'écrit d'une langue parlée......! Et, en embuscade, la politique.

Amitiés,
A.N.

8.Posté par klod le 29/10/2019 17:04

Si la pluie y vé tombé , ti baba Laisse à li tombé !

( traditionnel Réunionnais, repris par SOAN , merci à lui !)


sinon sa , oui à un espace créolophone ( avec ou sans kwz........la pa grave ) à l'école ( optionnel pour les plus réacs!!!) , pour ne pas oublier , comme dit M. Jules , nos expressions typiquement créole réunionnais qui se perdent ,

NOUT L'IMAGINAIRE KREOL ou CREOLE ( pour ne vexer personne) , SOF KOMAN §§§§§§§§§§§§§§§§§§! ben , l'évidence oté mon ti péi ? !

9.Posté par Fredo974 le 29/10/2019 17:29 (depuis mobile)

Plutôt la nôtre ?

10.Posté par C.J. le 29/10/2019 18:11 (depuis mobile)

@ Alain N. " la bataille actuelle est d''imposer l''écrit d''une langue parlée......! " tte la difficulté est là ! Elle se fera ds le temps pas en étant imposée par un groupe sur un autre. Pas par un noyau de biens pensants..

11.Posté par Nivet le 29/10/2019 19:28

10) Carl, je suis en accord avec toi, c'est pourquoi je parle de politique .

A.N.

12.Posté par Olivier le 29/10/2019 19:32

Koz kozé langaz nout' nasyon !
www.youtube.com/watch?v=3EijS738ABU

13.Posté par Grangaga le 30/10/2019 13:09

……………….Anal'fabètt'...………………………..

In l'ès'tilo té ténirr' èk' sink' dwa
L'al'fabé té y di na bon pé pliss' ké sa
Sinon koman in livv' y pé fé tou so sinéma
Sol'man avèk' vènn'-siss' ti bou d'bwa..........

Monmon zot' té y di anal'fabètt'
A koz' son mo té kassiètt' dan son tètt'
Mé in zour'nal' lété so povv' péïzann'
An kal'kil' mantal' ou kan li té y sa koudd' son twall'..........

Konm' li té antan mon Vié Monmon té y ékri son nom
Dè k'lavé ènn' ti tan ou kan mwin té po rass' son sové blan
Lé té kitt' pi son kréyion on diré té l'otèrr' in gran roman
" Pars'ké mi rotyin pa lontan " li té di a mwin k'li la trouvv' lo mouv'man

D'sou friss' in pié d'prinn' maladrwa
K'la lamm' la mèrr' té takinn' ti pa ti pa
Ek' do pin sar'dinn' ou bèrr' makatia
Là ou nou té pran l'èrr' marinn' kèl'kefwa

Monmon dé katrin po mwin té y répètt'
Satt' Mano lo swarr' té largu' an flèss'
Otourr' d'in maï gryié k'lété zot' fètt'
A koz' lavé k'in fiss' de bonn' famy lavé lo drwa d'ètt'...….

" Alon marss' in pé, ma amènn' a ou warr' oussa Leconte de Lisle lé antéré"..….
Té y di a mwin Monmon, si lo kèrr' lavé in ...marto…...

14.Posté par Kayam le 30/10/2019 14:32

Mi vien'n invente in kozmen : pimen krazé lé pa pli for ke mon langkozé --- et mi ajoute ©

Beaucoup d'avis partagés des différents commentaires et ce sera toujours le même débat à chaque fois.

"Peut-on encore sauver le nôtre" ... ?? j'entends bien que c'est le créole parlé. Donc vous considérez que celui-ci n'est pas une langue ?? Dans ce cas, c'est quand même questionnable que le créole 974 ait une journée internationale de la langue parmi d'autres.

Ou bien, 🤔...vous voulez sauver le créole que vous parlez en yab chouchou à La Rivière tout en laissant par exemple noyer celui que nous parlons dans l'ouest ?? - jordu contre zordi à titre d'exemple -

On pourrait y faire un scénario haletant. Cherche bons nageurs ! Vous imaginez la scène dans la mer ? ouups ! l'ouest est déjà gagnant ! La rivière ne fait pas le poids...😊

(j'm'adore des fois...😀)

15.Posté par Nivet le 30/10/2019 16:10

14) Kayam, je respecte votre propos. Mais vous vous basez sur VOTRE créole. On en revient à l'interrogation de Jules et de la mienne.

Cordialement.
A.N.

16.Posté par Nivet le 31/10/2019 11:54

Carl, étant coordonnateur de ZEP à Saint-Denis, ,j'ai connu la création d'une classe maternelle où, le prof habilité, enseignait en créole .
Bien, ceci étant posé, si ce prof est muté dans le Sud, par exemple, quel créole va-t-il enseigner ? Forcément le sien, qui ne sera pas celui de ses élèves !
C'est bien pourquoi il faut figer tout cela. Et la licence de créole, pour moi, est une ineptie !

A.N.

17.Posté par LAMPION le 01/11/2019 14:22

Té JULES sa là ou conné: Té prochain kou kan zot y vien ; pousse baro ek le pied. C'est po dire kan zot y vien prochein kou ,vien pas lé min vide.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Février 2020 - 17:04 Démagogie ou projet réaliste pour Saint André?