Education

Journée de la laïcité: Collégiens et lycéens s'investissent pour le vivre-ensemble

Mercredi 9 Décembre 2015 - 12:04

Ce matin à Sainte-Marie, les collégiens ont présenté un film qu'ils ont réalisé en présence de membres du comité de dialogue interreligieux © Twitter / Académie de La Réunion
Ce matin à Sainte-Marie, les collégiens ont présenté un film qu'ils ont réalisé en présence de membres du comité de dialogue interreligieux © Twitter / Académie de La Réunion
À l'occasion de l'anniversaire du vote de la loi de 1905 séparant l'Église de l'État, de nombreux établissements scolaires de l'académie de La Réunion organisent ce mercredi 9 décembre de nombreuses activités éducatives (ateliers, débats, conférences, actions collectives, etc.) pour commémorer les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité qui sont étroitement liées à cette loi.

Durant cette journée de commémoration, de nombreux établissements scolaires des quatre coins de l'île se mobilisent. C'est le cas, à titre d'exemple, au  lycée Isnelle Amelin, au collège Jean d’Esme à Sainte-Marie où des ateliers sur la laïcité, des interventions de membres de la réserve citoyenne ou encore le dévoilement d'une fresque « Liberté, Égalité, Fraternité » produite par des élèves, et installée à l’entrée de l’établissement, seront présentés.

Le collège Le Dimitile à l'Entre-Deux, le collège Chemin Morin à Saint-André, le collège Quartier Français, Mille Roches, le Lycée Pro Jean Perrin, le collège Bassin bleu, le Collège Amiral Pierre Bouvet à Saint-Benoît, celui de Bras Panon, ou encore le Lycée Paul Moreau, contribueront eux-aussi à cet anniversaire. Les élèves présenteront notamment leur travail de réflexion sur les notions de respect, de discrimination, de laïcité, et de bien vivre ensemble.
Lu 1114 fois



1.Posté par Gloseur sensE le 09/12/2015 12:52

L'Edit de Nantes, du Roi de France Henri IV, de 1598, appelé Edit de tolérance religieuse, avait pour objectif la paix et la fraternité entre les croyants monothéistes.
Et les valeurs de la liberté, de l'égalité, de la fraternité et de la paix sont inscrites dans la Sainte Bible !

La liberté : « Jésus-Christ nous a rendus libres pour que nous connaissions la vraie liberté.
C'est pourquoi tenez bon et ne vous laissez pas réduire à nouveau en esclavage. » (Galates 5,1).

L'égalité : « Dans cette nouvelle humanité, il n'y a plus de différence entre Juifs et non-Juifs, entre circoncis et incirconcis, étrangers, barbares, esclaves, hommes libres : il n'y a plus que le Christ, lui qui est tout et en tous. » (Colossiens 3,11).

La fraternité : L'amour ne sait pas mentir. Ayez donc le mal en horreur, attachez-vous de toutes vos forces au bien, notamment en ce qui concerne l'amour fraternel : soyez pleins d'affection les uns pour les autres ; l'estime mutuelle : faites passer les autres avant vous. » (Romains 12,9-10).

La paix : "Bienheureux ceux qui procurent la paix; car ils seront appelés enfants de Dieu." (Matthieu 5,9).

2.Posté par mouss le 09/12/2015 13:50 (depuis mobile)

....et on peut m expliquer ce que fait le type au premier rang (bin oui on l à bien mis devant pour montrer le vivre ensemble) fait dans manifestation laïque habillé en djellaba??

3.Posté par noe le 09/12/2015 14:19

C'est important le "vivre ensemble" dans le respect de l'autre ... ça n'empêche pas le dragage !

4.Posté par A mon avis le 09/12/2015 15:25

Il est surprenant, voire choquant, de découvrir au premier plan d'une réunion consacrée à la laïcité, deux personnes exposant ostensiblement leur appartenance à des communautés religieuses foncièrement hostiles à la loi de 1905 !

5.Posté par A mon avis le 09/12/2015 15:46

@ 1 Gloseur sensE: avec toutes les citations que vous rapportez, comment expliquez vous toutes les guerres de religions passées et présentes ?

La religion c'est la négation de la liberté de conscience ! la négation de la liberté de penser, de critiquer le dogme !
La religion c'est l'égalité mais seulement l'égalité corporatiste ! C'est notamment la négation de l'égalité homme/femme !
La religion c'est la fraternité, mais seulement avec ses coreligionnaires ! L'ennemi est celui qui ne reconnaît pas le dogme !

La laïcité est le seul principe respectant parfaitement : la liberté ; l'égalité ; et la fraternité. Le respect de ce principe de laïcité permet l'application de ces trois principes fondamentaux des droits humains.

6.Posté par 974 E.D le 09/12/2015 16:48 (depuis mobile)

juste une question quelle est la source,l''origine de la pensé,l''idée incomensurable d''un dieux unique,,qui sont les péres de l''état d''esprit "monothéiste"???qui nous dit qu''aujourd''hui nous adorons plusieur dieux dissimulé.....

7.Posté par Gloseur sensE le 09/12/2015 19:19

Toutes les valeurs sont dans la Sainte Bible, et le principe de tolérance existe en France depuis l'Edit de Nantes.

En outre, les Deux premières Guerres Mondiales qui ont causé plus de 62 millions de victimes civiles n'étaient pas des guerres de religions, elles étaient politiques.

Ainsi, les crimes de guerre, les crimes contre l'humanité dont ceux d'Hiroshima et de Nagasaki, les génocides Arméniens, Juifs et Rwandais sont des crimes guerriers, ethiques, racistes, nationalistes, communistes. Y compris les goulags de Staline, des camps de repression des Khmers rouges, de la Corée de Nord, etc.

Ne pas non plus confondre d'une part, la fraternité communiste basée sur l'idéologie commune, les dogmes du Parti Communiste qui ne doivent pas être critiqués, avec d'autre part, la fraternité chrétienne et la libre pensée biblique.

Puis, selon la Bible, la liberté est premièrement en Jésus-Christ.
Ensuite, la foi Chrétienne comprend plusieurs principes et valeurs dont le droit s'est fortement inspiré. C'est le cas de :

- L'égalité entre homme et femme :
« Car vous tous qui avez été baptisés pour le Christ, vous vous êtes revêtus du Christ.
Il n’y a donc plus de différence entre les Juifs et les non-Juifs, entre les esclaves et les hommes libres, entre les hommes et les femmes. Unis à Jésus-Christ, vous êtes tous un. » (Galates 3,27-28).

- La fraternité, laquelle est naturellement basée sur les mêmes parents (droit de la famille), la même patrie (Constitution) ou le même Dieu (Bible).

- La liberté de conscience ainsi que le libre consentement sont aussi des principes bibliques fondamentaux (persécution de Chrétiens dans le monde à cause de leur foi et de leurs convictions).
Il y a une vaste pluralité des familles Chrétiennes, et selon la Bible ceux qui l'étudient sont exemptés de l'armée.

« Lorsqu'un homme sera jeune marié, il n'ira pas à l'armée et on ne lui imposera aucune charge.
Il sera exempté pour raison de famille pendant un an et il réjouira la femme qu'il a épousée. » (Deutéronome 24,5).

« Nous aussi maintenant, nous sommes sauvés par un baptême qui ne consiste pas dans la purification d’une impureté physique, mais dans l'engagement d'une bonne conscience envers Dieu. Il nous sauve à travers la résurrection de Jésus-Christ qui est monté au ciel, a reçu la soumission des anges, des autorités et des puissances, et se trouve à la droite de Dieu. » (1 Pierre 3,21-22).

Autre exemple de la liberté de conscience : Le baptême d'immersion d'eau qui est un acte conscient, libre, éclairé et public (contrairement à une initiation occulte dans une société ésotérique).

8.Posté par A mon avis le 09/12/2015 20:55

@ 7 Gloseur sensE : vous ignorez peut-être que l'édit de Nantes a été révoqué par Louis XIV.
Pendant la seconde guerre mondiale, les soldats Allemands avaient inscrit sur leur ceinturon "GOTT MIT UNS" et le Vatican a eu un rôle assez trouble !

Levez le nez de votre bible et regardez la vraie vie !

9.Posté par Gloseur sensE le 09/12/2015 22:43

Hélas, l'Edit de Nantes a été révoqué par l'Edit de Fontainebleau, en 1685.
Applicable partout en France, à l'exception de l'Alsace où les Chrétiens protestants restaient libres de professer la foi réformée.

D'ailleurs, de nos jours le Concordat de 1801 est toujours en vigueur en Alsace et en Moselle.
Le Concordat étant la reconnaissance officielle par l'Etat, des quatre monothéismes de l'époque : Juif, Catholique, Luthérien et Réformé.

Ce qui reste historique, c'est que l'Edit de Nantes soit en France, le premier acte juridique établissant la tolérance religieuse.

Source : http://www.museeprotestant.org/notice/ledit-de-fontainebleau-ou-la-revocation-1685 ;

Quant aux nazis du XX e siècle, ils étaient dominés par une idéologie politique, satanique et criminelle, ils n'étaient donc point des Chrétiens au sens de disciples de Jésus-Christ.

Cela, les Juifs internés dans les camps de la mort le discernaient bien, en particulier, lorsqu'à Noël, les nazis maltraitrés plus encore les Juifs et chantant des cantiques de Noël.
Les rabbins internés priaient même pour leurs bourreaux Allemands, conformément à l'enseignement biblique et aussi évangélique de Jésus-Christ :
"Moi je vous dis : Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent.
Ainsi, vous vous comporterez vraiment comme des enfants de votre Père céleste, car lui, il fait luire son soleil sur les méchants aussi bien que sur les bons, et il accorde sa pluie à ceux qui sont justes comme aux injustes." Matthieu 5,44-45.

10.Posté par A mon avis le 09/12/2015 23:23

@ 9 : vous pensez recopier toute la bible ! Alors bon courage ! ...

11.Posté par Paul Joseph (St Gilles) le 10/12/2015 11:31

post2.votre commentaire est incomplet,car l'évêque de la Réunion porte un signe très ostentatoire -une croix- ,est-ce normal/acceptable au sein d'un collège public ????
est-ce le rectorat ou la préfecture qui donne le "feu vert" sur les personnes invitées ??? les associations laiques et des autres communautés (d'origine chinoise,malgache,karane,africaine comme le CRAN,comorienne,etc) ont elles été associées et invitées ????

12.Posté par A mon avis le 10/12/2015 11:58

@ 11 et pour compléter votre commentaire :

ne pas confondre "laïcité" et "communautarisme" !

13.Posté par Paul Joseph (St Gilles) le 10/12/2015 12:41

post12 .ok s/vtre commentaire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >