Education

Journée académique de la réussite éducative: "Placer l'enfant au centre"

Mercredi 4 Juin 2014 - 11:48

Journée académique de la réussite éducative: "Placer l'enfant au centre"
La Journée académique de la réussite éducative sur le thème "École, territoires, partenariats" se tient à l'Université de La Réunion ce mercredi. Le Recteur, Thierry Terret, le sous-préfet, Ronan Boillot, et le président de l'université, Mohamed Rochdi, ont accueilli les acteurs éducatifs de l'île afin de discuter des meilleures conditions de réussite pour les enfants et les jeunes. Le premier dispositif présenté: le programme de réussite éducative (PRE).

"Le but est de construire, autour des enfants, des activités bienveillantes et enrichissantes, explique Thierry Terret, Il faut réfléchir ensemble dans une démarche collective qui place l'enfant au centre, pour en faire un citoyen lucide".

Pour Myriam Savio, déléguée au préfet pour l'arrondissement Ouest, le PRE est un dispositif qui "s'adapte aux différents temps de l'enfant, à savoir la famille, l'école, les activités périscolaires et le temps libre". Concrètement, c'est l'intervention de plusieurs acteurs comme un coordonnateur et des travailleurs sociaux qui repèrent les enfants en difficulté et avec un risque de décrochage. "La globalité" de la vie de l'enfant ne doit pas être oubliée, selon elle. "C'est toute une équipe qui adapte le dispositif à chaque enfant, imagine un parcours spécifique et le propose à la famille. Le but est d'enlever tous les freins à son développement".

Journée académique de la réussite éducative: "Placer l'enfant au centre"
La journée porte également sur le "contrat local d'éducation artistique", une démarche de coopération pour un parcours culturel et artistique de l'enfant.

Plusieurs ateliers sont organisés dans l'après-midi, comme "Appréhender l'enfant et le jeune dans une approche éducative globale", "Mobiliser les jeunes et leurs familles", ou encore "S'adapter à chaque enfant et à chaque jeune dans une politique inclusive".
SH
Lu 853 fois



1.Posté par noe le 04/06/2014 13:44

Encore de bonnes actions ou de bonnes intentions en vue pour la réussite de nos enfants ...
Mais ne pas oublier les différents acteurs du terrain qui souvent n'ont aucun moyen pour fédérer les parents , les enseignants , les municipalités , les associations ...
On demandera tj les "moyens" c'est-à-dire le "fric" !

2.Posté par blablablablabla et bla le 04/06/2014 13:48

Commencez par revoir le calendrier scolaire. L' été approche à grands pas !!!!!

Je vous signale aussi que les notes au collège s'arrêtent aujourd'hui (classe de 3ème) et le conseil de classe de fin d'année aura lieu après-demain. Tout le monde est déjà plus ou moins en vacances alors que celles-ci débuteront le samedi 5 juillet. Je répète : samedi 5 juillet !!!!!!!!!

Nous sommes bien dans l'académie de LA REUNION pourtant non ?

Où se trouve le respect des élèves de la Réunion dans tout cela ?

3.Posté par ok mais... le 04/06/2014 13:55

en termes concrets, ça va donner quoi? les mairies ne veulent pas mettre de sous, les ministres ne veulent pas refaire le programme... les familles sont larguées

4.Posté par ok mais... le 04/06/2014 15:13

y a qu'à voir comment les maires reculent devant cette réforme.. C'est dire combien il manque de cohérence entre les différents partenaires. Commencez par là et après nous, les familles, on se sentira épaulées et peut-être qu'on aura une société qui évolue........ En attendant, zot i batay com coqs! et cabri i continié manz salad

5.Posté par Hugues le 04/06/2014 15:15

Pourquoi ne consulte t-on jamais ceux qui travaillent avec les enfants, y compris les acteurs sociaux????services sociaux etc ils vous raconteraient la réalité du terrain: filles-mères, familles explosées, enfants perdus, déscolarisés

6.Posté par Joz le 04/06/2014 15:16

inclusive?????
les murs sont trop hauts

7.Posté par chikun le 04/06/2014 16:49

Premier dispositif présenté: le programme de réussite éducative (PRE). ......

Alors que tous(ou presque) les enseignants placent leurs enfants dans des écoles privéees catholiques ou montessori les parleurs se la pêtent à l'université.

Les règles d'embauche dans le public devraient être moins laxistes. On devrait leur faire signer un contrat qui interdit aux enseignants de mettre leurs enfants dans le privé car ils ne donnent pas de bon exemple et montrent ainsi qu'ils ne sont pas convaincus que leurs sinécures soient justifiées.

8.Posté par Denis1 le 04/06/2014 17:37

Le nouveau programme scolaire va cassé un peut plus l’école, pas applicable parce que pas d'argent...
les communes sont toutes endetté et ne pourront pas payer les intervenants sans creuser encore plus leur déficit en plus il est presque impossible de faire travailler un intervenant pour 45 minutes par jour...
La semaine des 4 jours, c'est bien aussi pour les enfants, parce que le samedi matin casse le WE, plus possible de partir le vendredi après-midi... le WE c'est pour la famille, c'est très bien, et encore plus pour les familles recomposé.
le mercredi matin est important pour le repos, gardon le aussi.
Qu'est-ce qui peut changé pour que nos enfants aient de meilleurs résultât?
Rendre les programmes mieux adapter?
Descendre le nombre d'enfant par classe a 15? (comme la moyenne de l'OCDE)

9.Posté par Denis1 le 04/06/2014 17:47

N'oublions pas que le programme scolaire est une question local (nous somme un DOM), la ventilation des programmes scolaire de la Réunion, est différente de celle de la métropole!
Mobilisons nous, nous avons la possibilité de nous faire entendre!

10.Posté par et dans 20 ans... le 04/06/2014 19:29

....on se rendra compte qu'on était complètement à côté mais il sera trop tard. La France - qui était pourtant bonne en matière d'éducation- est en train de tuer son école publique. Et les professionnels de la bienveillance, entendez par là ceux qui sont chargés de propager la bonne nouvelle au peuple "non initié au domaine de l'art" (car voilà la priorité de l'EN!) - participent à ce foutage de gueule car EUX, en attendant, ils placent leurs gamins dans le PRIVE. Et ça, c'est une honte! Faire semblant d'y croire, jouer un rôle dans l'éducation pour tous, c'est important car au fond, c'est cette "populace" qui nous permet de bien vivre. Nos enfants sont épargnés et nous, on a de la belle vie!

11.Posté par Post 7 le 04/06/2014 19:34

Tout à fait d'accord! Les collègues qui sont pour la bienveillance, l'absence de notation (sauf quand elle est positive), et tout le tralala juste parce qu'ils ont renoncé à se battre et qu'au final, ils se fichent pas mal des enfants en difficultés ou de milieu défavorisé, mettent tous leurs enfants dans le privé. C'est dire combien ils croient à ce qu'ils prêchent...

12.Posté par Denis1 le 04/06/2014 21:33

j'ai appris qu'il y avant deux enfants sur trois qui sont en classe de CLIS avait la capacité de rentrer dans le système classique... Esses normal?

13.Posté par noe le 04/06/2014 22:03

Il faut donner une chance aux enfants pour qu'ils réussissent !


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter