MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Joé Bédier : La banalisation du conflit d'intérêt à Saint-André


- Publié le Vendredi 24 Février 2017 à 16:55 | Lu 829 fois

Joé Bédier : La banalisation du conflit d'intérêt à Saint-André
Une première dans une collectivité locale : le conseil municipal adoptait son PLU (Plan Local d’Urbanisme) ce jeudi 23 février et juste avant que le dossier ne vienne en discussion, le maire Jean-Paul Virapoullé et son fils adjoint quittaient la salle des délibérations. Interpellés sur cette non-participation aux débats et au vote, les deux élus donnaient une explication embarrassée concernant les nombreuses propriétés qu’ils possèdent dans la commune, en somme une situation de conflit d’intérêts. 

Mais s’il suffisait d’être propriétaire dans la commune pour qu’un élu soit en conflit d’intérêts, le PLU ne serait jamais adopté !...Il y a donc autre chose dans cette affaire et  sachant que le maire a eu la direction de l’élaboration du PLU, son attitude indique que des dispositions du nouveau document sont favorables à ses intérêts, et le conflit d’intérêts devient prise illégale d’intérêts. 
Les conditions dans lesquelles ce PLU a été élaboré et adopté nous conforte dans nos interrogations. Jugez-en.

D’abord l’opacité qui a entouré l’adoption du nouveau règlement : une page et demi de rapport en tout et pour tout, qui ne fait que rappeler la procédure suivie. Aucune synthèse sur le contenu du PLU et rien sur les modifications apportées au projet au dernier moment sur recommandations du commissaire-enquêteur. Les conseillers, qui ont eu possession du rapport le samedi 18 février, avait du lundi 20  au jeudi 23 pour aller consulter sur place en mairie un pavé de 5 kilos de documents, suivant les propres termes de l’adjoint en charge de l’urbanisme !

Mais ce n’est pas tout. Le rapport N° 18, précédant celui d’adoption du PLU, demande au conseil municipal d’autoriser le maire à « conduire l’élaboration du PLU » - alors que cette procédure est bouclée – par  référence non pas au SCoT intercommunal comme la loi l’y oblige mais directement au SAR (schéma d’aménagement régional). Pour résumer,  le SCoT (schéma de cohérence territoriale que doit respecter le PLU) n’a pas été mise en conformité avec le nouveau SAR et pour cette raison il ne pourrait s’appliquer. Sauf que sur le plan juridique il n’appartient pas au conseil municipal de décider de la caducité du SCoT et si certaines dispositions du SCoT ne sont plus compatibles avec le SAR, ce n’est pas forcément le SCoT entier. 
Mais le pire dans cette affaire est ceci : il y a bien eu une procédure de mise en conformité du SCoT dans le cadre d’une révision, conduite au niveau intercommunal par…Jean-Paul Virapoullé lui-même sous sa casquette de président de la CIREST, révision retoquée par l’Etat en juin dernier parce que M. Virapoullé voulait y mettre son projet de port de Bois-rouge non autorisé par le SAR actuel. Le président de la CIREST disposait alors du délai nécessaire pour rectifier le projet de SCoT mais il ne l’a pas fait et on peut sérieusement se demander pourquoi…Et c’est le même qui sous sa casquette de maire vient se prévaloir de la caducité du SCoT pour faire passer son PLU communal !...Cela s’appelle invoquer ses propres turpitudes ! 

Il faut ajouter que déjà au moment de l’examen du SCoT par la CIREST, le président Virapoullé et son fils avaient également quitté la séance pour raison de… conflit d’intérêts.

Tout cela ne constitue pas des faits isolés. Il y a l’affaire du projet de méga carrière de Menciol dans la commune dont M. Virapoullé est maire, pour les besoins de la Nouvelle Route du Littoral (NRL). Les Saint-Andréens, les riverains et les conseillers municipaux n’ont appris l’existence de ce projet qu’au moment où s’ouvrait l’enquête publique ! La raison, on la connait : ce projet déposé par le groupe Guintoli est situé sur plus de 30 ha de terrains appartenant à la famille du maire Jean-Paul Virapoullé, par ailleurs vice-président du conseil régional  maître d’ouvrage lui-même des travaux de la NRL !

Personne  n’ignore par ailleurs – je l’ai signalé moi-même à plusieurs reprises aux autorités - les pratiques courantes en matière de recrutements de proches, qui caractérisent la prise illégale d’intérêts. M. Virapoullé ne s’en est pas privé lors de son accession à la présidence de la CIREST en 2014 : embauches de fils, neveux, beaux-frères et autres proches de conseillers communautaires ou d’adjoints et conseillers de Saint-André, recrutements contractuels pour lesquels comme par hasard on ne trouve jamais de statutaires, quand ce n’est pas fait en dehors de toute procédure règlementaire. Sans parler des recrutements de politiques et amis, comme celui de la reconversion à la mairie de Saint-André du maire battu de Sainte-Rose.

Rappelons que le maire de Saint-André est sous le coup depuis plusieurs années d’une procédure de gestion de fait pour avoir détourné l’utilisation des fonds de l’Amicale du personnel communal, ce qui lui a valu une condamnation par la Chambre Régionale des Comptes à rembourser solidairement quelque 288 000 €, dont 122 000 € à titre personnel, et la suspension de tout  pouvoir financier –  un maire d’une commune de 60 000  habitants qui ne peut ainsi signer le moindre mandat !
Tristes tropiques.

Joé Bédier
Conseiller municipal de Saint-André
Conseiller régional




1.Posté par Jazz974 le 24/02/2017 17:36

L'indigestion de la dernière défaite municipale a du mal à passer Joé Bédier ! Tu ne seras JAMAIS maire de st André. Je répète : JAMAIS. (ou lé trop couillon).

2.Posté par GIRONDIN le 24/02/2017 20:54

Le 1 confirme vos dire!

La ville de St André a de la chance d'avoir un opposant.

En attendant les posteurs st André et filloniste....qui auront à coeur de vous.....

3.Posté par Jill le 24/02/2017 22:23

Jazz974 ; si Bédier té pa couillon kom ou di noré été in bougue danzéré. Déza couillon dan mon lantouraz toute domoune i di ke li lété pli bon que toute la bande si déba télévision période zélecsion lo maire en 2014.

4.Posté par Samwinsa le 25/02/2017 00:54 (depuis mobile)

Kan sa le procureur i mette un coup son nez ladan? I sré temps. Assez ce bann baiseurs paquets i installe zot famille ek zot camarades. Justice...kwé ou fé? Le peuple i réclame justice.

5.Posté par Samwinsa le 25/02/2017 00:56 (depuis mobile)

Requins i manque pas St André. Fo abatte bann na minm. Vié ra na raison.

6.Posté par Fredo le 25/02/2017 10:19

A croire que ni le proc ni le préfet lisent les journaux ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes