MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Joé Bédier : Conseil municipal du 22 janvier


ORIENTATIONS BUDGETAIRES DE LA VILLE DE SAINT- ANDRE
CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 22 JANVIER 2015
INTERVENTION DE JOE BEDIER
CONSEILLER MUNICIPAL DE L’OPPOSITION ET PRESIDENT DE L’UDSA

- Publié le Vendredi 23 Janvier 2015 à 11:19 | Lu 772 fois

2015 constitue une année charnière pour les collectivités territoriales, dans un contexte de redressement financier national qui impose une réorientation de la gouvernance et des politiques budgétaires. La situation nouvelle exige en particulier un cadrage financier adapté et précis, en termes à la fois de bilan et de projets ainsi que des programmes recentrés sur les compétences de la collectivité et les priorités de son territoire.

Le document d’orientations budgétaires qui nous est présenté ici est loin de répondre à ces impératifs. Il souffre de trois défauts majeurs : le flou en matière budgétaire, des orientations stratégiques sans projet global et des lacunes graves.

1-Le flou budgétaire
Le bilan financier présenté est sommaire et ne permet pas d’avoir une connaissance précise de la situation de la commune. Des indicateurs aussi importants que la capacité d’autofinancement, le ratio des dépenses incompressibles, notamment des dépenses de personnel, le potentiel fiscal de la commune ne sont pas précisés alors qu’ils constituent des éléments clés de l’action municipale.
Le même flou préside aux orientations présentées en matière budgétaire. Le rapport se contente de parler de maîtrise, d’objectif à terme de stagnation générale des dépenses de fonctionnement sans objectif précis par secteurs de dépenses et sans aucune hiérarchisation entre frais de fonctionnement et dépenses d’interventions au service de la population par exemple.
Les dépenses de personnel font notamment l’objet de développements portant sur la gestion qualitative, sans objectif précis d’évolution budgétaire. Sur le plan qualitatif je lis qu’il faut valoriser les compétences des agents…Mais alors monsieur le maire, ce n’est pas en les mettant au placard qu’on y arrivera ! Budgétairement le rapport s’abstient de rappeler le ratio de ces dépenses, qui a atteint aujourd’hui 70 % des dépenses réelles de fonctionnement, soit plus de 10 % au-dessus du ratio moyen national de la strate démographique, ce qui réduit considérablement nos marges de manœuvres.

Cette absence de rigueur ne manque pas d’inquiéter quand on sait l’état réel des finances communales. Notre capacité de financement est quasi nulle aujourd’hui, l’excédent brut de la section de fonctionnement couvrant à peine la dette en capital. Nos disponibilités financières propres pour l’investissement sont donc réduites à zéro, nous obligeant à avoir recours à la dette et à une recherche effrénée de subventions, solution aléatoire dans un contexte de resserrement financier général.
Nous sommes encore plus inquiets lorsque nous lisons « qu’en dépenses de fonctionnement l’effort engagé depuis le début de la mandature sera à poursuivre », alors que le premier acte budgétaire de la nouvelle municipalité a été d’augmenter les dépenses de fonctionnement de 6 %...

2-Des orientations stratégiques sans projet global
Elles occupent 31 pages sur 38, la municipalité privilégiant visiblement cette partie au détriment des orientations budgétaires 2015 dont je viens de rappeler le flou et les lacunes quant à la précision des orientations.
Certes c’est le moment pour la municipalité de présenter son programme pluriannuel pour la ville, mais à la lecture de ces longs développements force est de constater qu’on est en présence d’une succession de listes d’actions sans les lignes directrices qui donnent à un document le caractère de projet global. Il est difficile dans ces suites d’énumérations, souvent de détails, de distinguer les grandes priorités de votre projet municipal, les grands axes d’un développement que la ville attend depuis plusieurs décennies.
Et on ne trouve là encore aucun chiffrage, même indicatif, aucune projection financière qui confèrerait une assise sérieuse au programme présenté, qui reste en l’état un catalogue d’actions, des promesses de campagne électorale alors que les élections municipales sont terminées depuis longtemps. Mais il est vrai que d’autres campagnes sont déjà là…

Je voudrais malgré tout émettre quelques observations sur les différents thèmes abordés.

Commençons par votre grand projet, sans doute celui du siècle voire du millénaire pour Saint-André, le port de Bois Rouge. Au risque de me répéter, le SAR révisé en 2011 exclut expressément tout port en eau profonde en dehors du complexe portuaire actuel des communes de la Possession et du Port. Je vois mal une décision allant à l’encontre d’un tel document stratégique et juridique. Vous faites par ailleurs état de discussions qui avancent avec les autorités notamment du Grand Port Autonome, mais il n’y a que vous qui en parlez jusqu’ici, on n’a jamais entendu ces autorités s’exprimer sur le sujet…
Vous parlez d’une technopole à Saint-André. Ce n’est pas la première fois mais personne n’en sait plus sur ce projet, son état d’avancement, son implantation, son financement…La région acceptera-t-elle de la financer alors que le SAR prévoit l’implantation d’une zone - et une seule apparemment – d’activités stratégique à Saint-Benoit, promu en 2011 pôle d’activités principal par le SAR au détriment de Saint-André ?...

Le centre de préparation aux concours. Il s’agit en général de structures rattachées aux universités, qui présentent des caractéristiques particulières en termes d’organisation, de fonctionnement et de compétences. Quelles garanties l’association porteuse du centre pourra-t-elle offrir dans tous ces domaines ? Ne risque-t-on pas par ailleurs de détourner des jeunes de la structure universitaire de préparation et de diminuer ainsi leurs chances de réussite ? A-t-on enfin chiffré le coût d’investissement et de fonctionnement du centre ?
Dans les domaines culturel et sportif, l’énumération de vos projets peut impressionner mais quand on regarde de plus près il y a un manque manifeste d’ambition pour une ville de 55 000 habitants.
Je ne peux enfin m’empêcher de sourire en lisant, à propos d’actions de réussite éducative, que « la poursuite et l’intensification de notre travail de partenariat engagé depuis le début de notre mandature avec les acteurs de l’éducation sera au cœur de notre démarche ». Dois-je rappeler la délibération que vous avez fait voter pour refuser de mettre en œuvre la réforme des rythmes scolaires, le recours que vous avez introduit contre le décret ou encore les termes du rapport présenté en conseil municipal affirmant que l’éducation relève de la seule compétence régalienne de l’Etat ?...

3-Des lacunes graves
Vos orientations stratégiques font l’impasse sur des secteurs d’intervention majeurs, en matière d’aménagement du territoire, de services à la population ou dans le domaine social.
Huit lignes en tout et pour tout sur ce que vous appelez le « volet » agricole. La place et l’importance de l’agriculture dans notre commune, les incertitudes qui pèsent encore sur la filière canne-sucre et les enjeux en cause, le soutien que les acteurs de la filière attendent des élus et des collectivités, le soutien qu’une collectivité de l’importance de la nôtre peut apporter à l’écoulement des produits locaux méritaient un meilleur traitement, en tout cas une place plus importante pour nos agriculteurs dans un document stratégique.

Rien sur les transports urbains. Est-ce pour vous un secteur secondaire, négligeable ? Estimez-vous que la population de Saint-André est déjà desservie par le meilleur des réseaux de transport urbain ? Non seulement ce réseau reste à créer, alors que toutes les villes de cette importance en sont dotées, non seulement l’existant est loin de correspondre aux besoins quotidiens minimums de la population, mais aucun projet de développement territorial n’est concevable sans une place particulière faite aux transports collectifs.
Je n’ai pas vu non plus grand-chose de prévu pour l’agglomération de Cambuston, manifestement parent pauvre de vos projets pour Saint-André.

Je terminerai sur le peu de considération voire le mépris pour les jeunes qui ressort de la lecture de ce document. A peine quelques lignes au travers du centre de préparation au concours et d’un vague projet « Initiative et emploi des jeunes », sans autre précision. La priorité des priorités qui s’impose à toutes les collectivités à la Réunion c’est bien l’insertion sociale et professionnelle des jeunes. Leur situation est catastrophique et explosive. Elle exige de la part des pouvoirs publics des actions particulières et urgentes. Il est irresponsable que des orientations stratégiques d’une commune comportant des milliers de jeunes au chômage, dont une part importante est sans qualification et donc sans aucune chance d’insertion, ne comporte pas un programme spécifique et volontariste pour cette jeunesse en grande difficulté.




1.Posté par Jeannick le 23/01/2015 13:38

C'est une commune qui est entre les mains à nouveau de quelqu'un qui a et qui continue de vendre du rêve. Trop nombreux sont encore ceux qui tombent sous ses rafales de blagues.

2.Posté par Nilla le 23/01/2015 18:54

tout a fait d'accord avec le commentaire de jeannick, j'espère que les st andréens lui donneront une leçon au prochaine élection, et montrer a JPV qu'on ai pas des couyons !!!! continuez votre travail, un jour ou l'autre ça va payer Mr Bédier !!!!

3.Posté par lasolution le 23/01/2015 22:31

Pour améliorer les finances de cette ville de Saint André qui croule depuis des années sous l' archaisme : il faut qu'on mette rapidement de l eau en bouteille et qu'on la vende aux arabes.

Les discussions avancent également M.BEDIER, vous n avez rien compris avec l eau Saint André aura du "liquide" et plus de problème de trésorerie et les projets fleuriront, il ne reste plus qu'à trouver l eau, les bouteilles et surtout les acheteurs.

4.Posté par Jojo le 23/01/2015 22:52

Heureusement que Joe bedier fait sérieusement et assidûment son travail d'élu dans l'opposition. Nous serons avec vous pour les departementales. Champ borne l'est avec ou

5.Posté par Marie le 23/01/2015 23:39 (depuis mobile)

Depuis vira est là c''est le bordel!! A Saint André c devenu sale! Il y a que des commérages ! ! Les soit disant élus ne communiquent pas entre eux ! Ils se prennent pour des gens parfait et prennent des décisions absurde ! jsui dégouté ! !

6.Posté par marie le 23/01/2015 23:43 (depuis mobile)

J''habite a champ borne et je vois que l''entretien du littoral s''est arrêté ! C''est vraiment sale! Alors qu''il y a quelque mois ct entretenu ! ! Les élus dans tous ça ? ? Ils font quoi!?? Que barré le chemin de ceux qui veulent réussir !

7.Posté par Benoit le 24/01/2015 00:27

C'est si facile de critiquer lorsqu'on est dans l'opposition, Messieurs Bedier et consort qu'avez fait pour Saint André lorsque vous étiez au pouvoir, ha oui j'avais oublié Monsieur Bédier n'avait pas le droit de citer et il a fallu que son mentor ait des problèmes pour le lacher. Saint André est sale, c'est le moins que l'on puisse dire et la mentalité de certains militants n' est pas là pour améliorer notre environnement, il faut salir pour prouver qu'un maire n'est pas bon. Bref les promesses n'engagent que ceux qui y croient. D'un coup de baguette magique tout va aller mieux, fini les mises aux placards, les augmentations des indemnités d'élus, fini les commérages, non je suis désolé je ne crois plus au père noël car peu importe le nom que l'on porte, un politicien de gauche reste un politicien de gauche et la gauche est en train de détruire le pays.

8.Posté par Philippe le 24/01/2015 11:54

N'ouliez pas la sécurité des commerçants et des administrés, monsieur BEDIER, car si ça continue, votre ville risque de plonger dans une zone de "non droits".

9.Posté par Clif le 24/01/2015 12:33

C'est l'anarchie depuis le retour de JPV, aucune organisation, aucun respect...les vendeurs s'installent où et comme ils veulent. Sur l'avenue de la république, à côté de la mairie, un vendeur de fruits s'est permis de s'installer devant un panneau publicitaire, cachant complètement ses annonces sans tenir compte que le propriétaire de ce panneau paye des droits et ceci sans que la mairie lève le petit doigt. C'est la méthode, il ne faut pas froisser ces irrespectueux des biens des autres car ils sont électeurs et votent.

10.Posté par Benoit le 24/01/2015 23:43

@Clif pourquoi c’était peut être mieux avant ?! lorsque la mairie était de gauche , les magouilles allaient bon train, certains(e) vendeurs (euses) ont été littéralement harcelés, alors que d'autres pouvaient s'installer un peu partout, même sans autorisation, eux aussi étaient de "bons" électeurs.

11.Posté par Clif le 25/01/2015 10:05

@Benoit : sans doute, si le précédent maire a agit comme vous dites, c'est qu'il ne voyait que ses intérêts, comme le fait JPV actuellement. Les gens ne sont plus dupes comme auparavant, Fruteau et Virapoullé en savent quelque chose. Pensez-vous Benoit que ces deux là, en dehors du pouvoir et familiocratie, ont le souci de vraiment tirer cette ville vers le haut en pratiquant une politique non partisane ?

12.Posté par Benoit le 25/01/2015 21:56

Croire à un renouveau, à un élan honnête et sans magouilles à Saint André, la belle affaire !
La politique c'est aussi savoir s'entourer de personnes compétentes, or ce n'est pas le cas car dans les rangs de l'UDSA nous pouvons trouver des personnes peu fréquentables qui ne voient uniquement que leur intérêt personnel, avec ce genre de mentalités, je crains fort que la ville atteigne les abimes.

13.Posté par Carole le 28/01/2015 09:38

On sent que Benoit vit bien dans les bras de Virapoullé et se permet des mensonges. Soyez heureux, égoïste...profitez bien du système, pourvu que ça dure !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes