MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Joé BEDIER : "Didier Robert contre l'égalité réelle"


- Publié le Lundi 23 Janvier 2017 à 15:56 | Lu 723 fois

Joé BEDIER : "Didier Robert contre l'égalité réelle"
La charge de Didier Robert au Sénat contre le projet de loi « Egalité réelle outre-mer» va au-delà de la tradition politique française, qui veut qu’on s’oppose beaucoup par principe, un peu pour corriger ou -cela arrive – pour enrichir un projet. L’intervention de notre parlementaire exprime et traduit, elle, des orientations et positions qui sont inquiétantes pour l’avenir de l’île.

L’assaut contre le projet de loi commence symboliquement par la proclamation du dogme de l’ultra libéralisme  et la présentation de l’égalité comme un « concept creux » et surtout un des « grands dangers pour la démocratie». Exit donc de notre devise républicaine l’égalité, une des trois grandes valeurs qui sont la base de notre « vivre ensemble » ! Une position qui s’inscrit dans la ligne politique de la droite locale la plus dure : son  ami Jean-Paul Virapoullé ne s’était-il pas opposé  il y a vingt ans à l’égalité sociale ? 

Vient ensuite un  monument d’inepties sur l’outre-mer et cela de la bouche même d’un de ses représentants : le retard sur la métropole se réduit à « des efforts de rattrapage et d’ajustement (qui) sont encore à réaliser sur certains sujets…comme pour certains territoires métropolitains également » ! Et ces « sujets » qui sont pour lui  les seuls à justifier  des efforts de rattrapage sont l’accès aux filières d’excellence, la diffusion de toutes les chaînes de télévision nationale, la préparation aux concours et la possibilité de retour après mobilité !  Les taux record de chômage, de pauvreté, d’illettrisme, deux à trois fois plus élevés qu’en métropole, les retards considérables en matière de développement économique, d’éducation, de formation, de santé, tout cela ne relève pas pour lui du rattrapage et en tout cas ne mérite pas des « efforts ».

Qu’un élu aussi important de l’outre-mer puisse tenir un discours si éloigné de la réalité est grave et ne permet pas  d’espérer  de lui et de son camp politique les initiatives, propositions et décisions exigées par la situation, si ce n’est comme il le dit lui-même quelques « ajustements » qui restent à faire. Sans compter le mépris sinon l’insulte adressé à la face de la population réunionnaise qui connait chaque jour les drames du chômage et de la pauvreté.

M. Didier Robert persiste  par ailleurs dans l’hypocrisie qui consiste à revendiquer haut et fort la reconnaissance des spécificités locales et « une plus grande liberté » pour nos collectivités, tout en se rangeant à chaque fois du côté des assimilationnistes et dogmatiques du droit commun. Il en est ainsi de notre identité culturelle : il dénonce dans un modèle d’opportunisme politique une déclaration de François Fillon sur la colonisation, qui l’aurait heurté profondément en tant que Réunionnais, alors que quelques mois auparavant il s’opposait au projet de loi constitutionnelle nécessaire à la ratification de la charte européenne des langues régionales…
 
C’est le même Didier Robert qui  dénonce le pilotage trop généralisé des politiques par l’Etat et dans le même temps défend l’amendement Virapoullé qui empêche nos collectivités de décider elles-mêmes des mesures d’adaptation ; lui encore qui privilégie « l’expérimentation », une procédure précisément pilotée par l’Etat ! Et dois-je rappeler à notre sénateur qu’on n’a pas vu de proposition d’amendement de sa part  pour introduire dans la loi NOTRe (nouvelle organisation de la République) du  7 août 2015 des dispositions spécifiques aux régions et départements d’outre-mer ?

Quand Didier Robert conteste la notion d’égalité réelle et la présentation même du projet de loi, comment ne pas signaler la phrase prononcée avec solennité en ouverture des débats par le président du Sénat, Gérard Larcher : « Le Sénat examinera avec la plus grande attention le projet de loi qui lui est soumis, en gardant toujours à l’esprit que les outre-mer constituent, comme le rappelaient dans leur rapport de 2009 Serge Larcher et Eric Doligé, un défi pour la République et une chance pour la France ». C’est, il est vrai, un autre niveau de responsabilité.

Joé BEDIER
Conseiller régional




1.Posté par GIRONDIN le 23/01/2017 16:30

Faux

DidiX il est tellement prêt des réunionnais soucieux de leur pouvoir d'achat il est pour l'égalité réelle, qu'il va décider de baisser l'octroi de mer sur les voitures (les + chères de France ) et la taxe sur les cartes grises!

2.Posté par Jacky le 23/01/2017 18:02

Vrai ! Girondin a de l'humour. Encore faut-il suivre l'actualité politique car ici on a l'habitude d'avaler des couleuvres par km. Ce n'est ni avec la NRL et un p'tit bon que la Réunion s'en sortira.

3.Posté par klod le 23/01/2017 18:42

cette loi n'est pas "fooormidable" ,certes , mais considérer comme le font la droite conformiste endémique pro fillon ( sic) que tout est nul relève de la posture politique ........la droite de robert didier : la droite de la posture , pov run . certains s'en contentent.

4.Posté par jade le 24/01/2017 11:54

même la sénatrice Gelita n' est pas convaincu de cette loi elle cite " Malheureusement ce projet de loi ne donne pas la définition exacte de l’égalité réelle " "Le projet de loi qui nous est proposé permet-il de combler tous ces retards et inégalités ?" elle suit parce que c' est la gauche !!!!!!

Au moins le président est pour les réunionnais, non comme vous, qui parce que c' est votre parti vous dite amen !

5.Posté par Alain le 24/01/2017 12:15

Joé Bédier, vous qui savez beaucoup de choses, quelle définition pour égalité réelle?! Je ne conçois pas comme vous l'approche de Didier Robert comme étant si confuse, ci ne vous qui êtes en plein délire! L'avenir de la Réunion passe par un modèle économique et sociétal différents.

6.Posté par Clément le 24/01/2017 12:53

Notre île, comme les autres régions et départements d'outremer ont leur spécificités reconnues par l'Europe, à coups de principes archaïques vous traitez les autres d'hypocrites. Je pencherais plus pour un gros manque d'actualisation, et de respect pour l' identité des ultramarins!

7.Posté par Zara le 24/01/2017 13:07

Lui qui a jamais gagner aucune élections se permet de critiquer les autres !!! MDR

8.Posté par Louise le 24/01/2017 13:40

@jade : le PS n'est pas le parti de M.Bédier à ma connaissance, lui au moins il analyse objectivement et critique ou approuve quand il le faut.

9.Posté par Emeline le 24/01/2017 15:02

Dans son parcours politique DR , il a un bilan du travail accompli , et lui Mr Bedier c'est quoi son bilan à part de faire partie de l' opposition régional et municipal

10.Posté par Pierre Balcon le 24/01/2017 15:16

Cette loi est un immense foutoir , dans son mode d'élaboration et au fond, comme hélas souvent les lois concernant l'OM , uniquement faites pour calmer les esprits frondeurs des domiens et donner l'impression qu'on agit .
Ce ne sont généralement que des "véhicules législatifs" ( celle ci est une petite camionnette de déménagement sans bâche ) faits pour transporter les doléances les plus diverses des lobbies ultra marins.

Tous les 5 ans nous héritons ainsi d'une nouvelle loi et voyez dans quel état nous sommes !


La philosophie du texte est simple , comme toujours : comment payer moins d'impôts et de charges sociales , s'affranchir des contraintes de droit commun qui pèsent sur les entreprises.

Drôle de manière d'aborder l'égalité !!!

Les lobbies et celui de la FEDOM ont des textes déjà tout préparés pour ça et ils attendent toujours le gouvernement aux abois qui sera le plus réceptif .
Avec les socialistes ils sont servis !


Sur les premiers articles du projet qui prévoit des plans de convergence , quel sens peut on donner à cette initiative ? Nous croulons dans les DOM sous les rapports , les plans , les contrats , les programmes , les chartes etc..Nous avons deux conseils consultatifs qui ne foutent rien !

L'Europe nous contraints à des évaluations régulières toujours bâclées , parce que nous n'avons pas réellement envie de savoir que nous sommes dans une impasse .
Toujours donc la même rengaine . Ça n'a aucun sens de prévoir un plan ( de plus ) de convergence si l'on ne lui donne pas de contenu , en prévoyant des actions . En fin de législature c'est en plus un peu lâche de renvoyer la charge sur les suivants .

Lisez les débats des commissions du sénat qui témoignent de l'ironie avec laquelle nos parlementaires ont abordé l'examen du texte .

Et au final un fiasco bien que la presse ait laissé croire que le Sénat s'était rallié au projet gouvernemental alors que depuis la réforme de 2008 c'est sur le texte des commissions que se prononce désormais l'assemblée plénière . Ce qui explique naturellement l'unanimité puisque c'est le texte préparé par leurs collègues qui est soumis à leur vote .
Il faut un certain culot et cynisme de la part de notre Ministre pour se réjouir d'avoir assisté au dé-tricotage de son projet . Mais tout ça c'est de la com; , puisqu'elle sait qu'en face il n'y a aucun journaliste qui réagira !!!


On est à mille lieues du rapport LUREL de Mars 2016 et de ses audacieuses propositions que le gouvernement n'a pas osé porter , d'où le véritable motifs de la démission de Mme Paul Langevin à laquelle il a fallu en urgence trouver une remplaçante moins exigeante.

Et tout le monde a reculé . Et on a voulu enfumer l'opinion par un texte creux qui n'avait plus aucun sens .

Donc on nous a pris pour des cons et je commence à me demander si nous ne le sommes pas réellement.

La Réunion , lle garnison , le restera encore longtemps .
Nos jeunes rêvent de travailler à la mairie ou dans l'école au bout de leur rue et si j'étais à leur place , avec la médiocrité de notre classe politique, je crois qu'ils ont raison de tenter leur chance dans ce grand casino ouvert près des casernements administratifs .
La Réunion est prisonnière d'un système absurde où ce sont les fonctionnaires et leurs affidés politiciens qui tiennent à garder leurs privilèges et décident de tout . Ils nous conduisent droit dans le précipice parce que la France ne peut plus suivre .

11.Posté par Merlin le 24/01/2017 17:24 (depuis mobile)

La loi égalité réelle n'est qu'un tiroir pas rangé dans lequel on met tout ce qu'on ne peut mettre ailleurs histoire de nous enfumer . 500 pages de conneries a, aucune action , aucun effet , aucune cohérence . C'est un gros bordel

12.Posté par Billy le 24/01/2017 18:39

A Emelyne : Bédier n'est pas un opposant qui dort, il assume correctement ses mandats à la Région et au Conseil municipal, ses propos sont justes. Quant à Balcon, il a sucé la république sous les cocotiers avec + 53% et ose se la ramener.

13.Posté par vas le 25/01/2017 06:26



L’autonomie fiscale, c’est… l’Autonomie !
Publié le 24 janvier 2017
Hier lors de ses voeux à la presse, Didier ROBERT, principal soutien ultramarin de François FILLON, a enfin dévoilé sa vision politique et stratégique pour La Réunion. Il a défini l' »émancipation républicaine » qu’il appelle de ses voeux depuis sa réélection à la présidence de la Région Réunion.
Hélas, cette définition n’est pas neuve. Telle que relayée par la presse, il ne s’agit ni plus ni moins que de confier à la Région la maîtrise de l’ensemble de la fiscalité perçue sur le territoire. On peut admettre et même souhaiter une plus grande latitude laissée à la Région dans la fixation des taux d’octroi de mer pour mieux protéger la production locale. Cette proposition a déjà déjà formulée par Debout la France à l’occasion des élections régionales. Mais l’autonomie fiscale sur le modèle des autres régions ultra-périphériques de l’Union européenne, telle que prônée hier par le sénateur « Les Républicains », c’était déjà l’Autonomie réclamée par Paul VERGES et c’est déjà l’Autonomie concédée à la Polynésie  Française et à la Nouvelle Calédonie.
Il ne s’agit pas d’y être hostile par principe, mais tout simplement parce que çà ne marche pas. Comme le démontrent la Polynésie Française et la Nouvelle Calédonie, l’Autonomie est l’ennemie du développement économique et de la cohésion sociale. Pour fidéliser les investisseurs, le développement économique a besoin de sécurité institutionnelle. Pour des raisons différentes, le poids des féodalités locales pour l’une et la force des revendications indépendantistes pour l’autre, la Polynésie et la Nouvelle Calédonie sont touchés par une instabilité institutionnelle chronique.
Le résultat ce sont des retards de développement persistants avec l’Hexagone. Mesurés par l’indice de développement humain, ils sont plus importants en moyenne pour les territoires autonomes (entre 18 et 28 ans) que pour les Départements d’outre-mer soumis à l’assimilation législative et donc fiscale (entre 12 et 21 ans), Mayotte mise à part au regard de sa départementalisation récente. La Nouvelle Calédonie ne doit ses meilleurs résultats par rapport à La Réunion (respectivement 18 et 21 ans) qu’à la richesse apportée par son sous sol avant l’effondrement du cours du Nickel.
Le vrai obstacle au développement de l’Outre-mer, ce n’est pas le cadre institutionnel ou le régime fiscal et social, c’est l’isolement. C’est pourquoi Debout la France propose une vraie continuité territoriale. Pour la mettre en oeuvre, il faut vouloir s’émanciper des féodalités économiques et politiques. Ce serait çà une vraie « émancipation républicaine ». Avec Didier ROBERT, on en est loin !
Hugues MAILLOT – Secrétaire départemental de Debout la France, délégué national à la continuité territoriale de l’Outre-mer.






Signaler ce contenu comme inapproprié
Ce contenu a été publié dans Actualité par huguesmaillot. Mettez-le en favori avec son permalien.
Laisser un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
Commentaire
Nom
*

Adresse de messagerie
*

Site web

Fièrement propulsé par WordPress
le monde.fr
Aide | Ce blog est édité grâce au concours de WordPress


14.Posté par Tobago le 25/01/2017 11:32

Mr Balcon Pierre

Votre avis est attendu ici:
http://m.zinfos974.com/CCAS-de-St-Louis-L-epouse-de-Cyrille-Hamilcaro-a-demissionne-par-choix-personnel_a110238.html#com_5683150


SVP et slts

15.Posté par Pierre Balcon le 25/01/2017 12:56

à post 14

Mon avis ?

Peut être le retour d'un bon gouverneur .
Aristote , il y a donc 2000 ans , avait déjà fait le tour de la question.
Aucune des conditions pour que notre système fonctionne n'est remplie !

Tenez Zinfos flatte le narcissisme des réunionnais avec la reconduction du mandat d' OMARJEE comme vice président de la commission" aménagement régional du Parlement européen.
Je ne mets évidemment pas en cause les compétences intrinsèques de l'intéressé.
Mais je conteste sa légitimé .
Pensez donc! il a été élu dans un scrutin avec 80% d'abstentions , rassemblant sur son nom à peine 24 000 voix ( sur plus de 600 000 inscrits ) dont 2 500 à Ste Suzanne où il y a eu une fraude massive et même scénario au Port .
Et on voudrait nous faire croire que c'est le moins mauvais des systèmes !!!
Très peu pour moi je ne suis pas une andouille !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes