MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Jeunes Ecologistes de l'île de la Réunion: COP20 à Lima - INITIATIVE 20x20


Nous, Jeunes Écologistes de l'île de la Réunion (JEIR), saluons l'engagement des pays signataires de l'accord:Chili, Colombie, Costa Rica, Equateur, Guatemala, Mexique, Pérou. Mais cet engagement, est, malheureusement, insuffisant pour répondre à la nécessaire résolution de la crise écologique.

- Publié le Mercredi 10 Décembre 2014 à 09:52 | Lu 501 fois

Une restauration écologique inefficace sans l'objectif de déforestation zéro

Leur engagement dévoilé lors de la conférence de Lima promet la restauration de 20 millions d'hectares de terres dégradées d'ici 2020. Mais s'il se limite à cela, cet engagement, se révélèra insuffisant pour répondre à la nécessaire résolution de la crise écologique, puiqu'entre 1990 et 2000, 16 millions d’hectares ont été perdus annuellement; et depuis 2000, plus de 13 millions d’hectares de forêts autour du monde ont été dégradés. La déforestation recule (elle a diminué de 18 % entre 2013 et 2014) (1), mais nous sommes encore très loin de la "déforestation zéro".

Parallèlement à l'initiative "20x20", nous ne pouvons que constater que la réduction considérable de la déforestation n'a pas été évoquée. Plus alarmant: l'absence du Brésil dans cette initiative réduit considérablement tout espoir de limitation concrète de notre impact sur le climat! En effet, la forêt amazonienne (s'étalant à 63% sur le territoire brésilien) devrait, au rythme actuel, perdre 40% de sa couverture forestière en 2050 (2)! Or, la déforestation est responsable de la moitié des émissions de gaz à effet de serre de la région.
l'Amazonie (qui fait près de 10 fois la taille de la France), est, rappelons le, le plus grand réservoir de biodiversité au monde. Il y a près de 60 fois plus d'arbres «adultes» dans la foret amazonienne que d'êtres humains sur l'ensemble de la planète.

Nous saluons le travail de contrôle, de renseignement et de régulation environnementale du gouvernement brésilien grâce l'adoption d'un nouveau système d'alerte par satellite notamment. Mais si les résultats sont insuffisants, nous n'avons finalement pas tellement plus à attendre des gouvernements si nous ne changeons pas nous même notre mode de vie.

« Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde. » - Mohandas Karamchand Ghandi.

Ayons conscience de notre impact par nos habitudes de consommation, notre morale ne pourra que nous engager à évoluer.

Pourquoi déforeste-t-on?

Parce que l'émergence du Brésil [qu'on intègre dans les fameux pays émergents qui ont décollé économiquement: les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud)] repose en partie sur l'agriculture migratrice (le défrichement à des fins agricoles) et l’élevage -intensif-. Au début des années 1990, plus de 75 % des terres déboisées en Amazonie étaient vouées à l'élevage, et plus d'un tiers ont déjà été abandonnées (3). 

Selon les chiffres de Greenpeace, l’élevage bovin en Amazonie est le premier moteur de la déforestation à l'échelle mondiale. (4)

La "causes des causes" est bien notre universalisme moderne: l'expansion de notre mode de vie occidentale au monde. Selon la FAO, il se consomme plus de 9075 kilos de viande chaque seconde dans le monde. Cette consommation a progressé de 2,3% par an au cours de ces 10 dernières années. (5) Nécessairement, des cultures de soja notamment, sont destinées à l'alimentation des animaux d'élevage. Mais cela tend à mettre en concurrence: agriculture pour l'élevage, pour les biocarburant, pour la consommation humaine.

En outre, l'huile de palme est interdite en France, mais sa production annuelle de 54 millions de tonnes en 2011 (qui faisait d'elle l'huile végétale la plus produite au monde), laisse craindre qu'elle n'ait pas totalement disparue de nos biens de consommation puisqu'étant peu coûteuse et facile à traiter par les industriels de l'agroalimentaires contre lesquels les producteurs locaux de l'île par exemple, essaie tant bien que mal de faire face sur les marchés 'concurrentiels'. Or les forêts tropicales sont souvent défrichées illégalement pour faire place à des monocultures immenses de palmiers à huile.

Notre devoir est, et restera: la responsabilisation

Notre consommation, même celle de base, est-elle raisonnable? Ne pourrions nous pas envisager la diminution de notre consommation de viande? Aucune étude ni ne réfute, ni ne démontre légitimement que le régime végétarien provoque des carences: les chercheurs ne se basant que sur des entretiens, cela ne constituent en rien une preuve.

Pourquoi ne prêterions-nous pas plus attentions à nos biens de consommations; aux ingrédients utilisés? 
L'huile de palme est certes moins chère, mais le coût écologique qu'elle occasionne ne doit-il pas être reconsidéré?
Ne sommes nous pas les acteurs qui avons en main un éventail de choix vertueux pour notre santé, et pour notre sensibilité à la nature et à autrui. Ne devrions-nous pas mêler "préoccupations spirituelles et planétaire, souci de soi et conscience du monde"(6)?

Nous, JEIR, restons humbles: nous n'avons pas la Vérité. Mais notre co-coordinateur Matthias Boyer, l'affirme: "L'écologie, c'est du bon sens."

La démocratie s'exige au quotidien; nous devons débattre afin de définir ce que nous voulons à l'avenir, pour nous même, et pour le monde.

L'Amazonie est un exemple représentatif de l'irresponsabilité majoritairement inavouée de la mondialisation économique actuelle, dans laquelle l'Homme se perd. S'aliène. Mais le monde, en constante évolution, peut encore connaître un avenir en rupture avec maintenant, non en sens inverse, mais vers un avenir altruiste, plus équitable, plus responsable; plus humain.

Au nom de l'association des Jeunes Ecologistes de l'île de la Réunion,
son co-coordinateur, Matthias BOYER.

(1) Mesuré par l'Institut de recherches spatiales (INPE).

(2) Selon les chiffres de la Banque Mondiale.

(3) Selon une étude de terrain conduite par une équipe internationale de six chercheurs et publiée par 'Science'.

(4) Selon Greenpeace.

(5) Planetoscope

(6) "Du bonheur, un voyage philosophique" - F. Lenoir.





1.Posté par Bruno Bourgeon, président d''''AID le 10/12/2014 10:11

Bien mais trop long! Pour un non-initié on décroche : trop d'infos tue l'info... Savoir condenser...

2.Posté par Père Estroïka le 10/12/2014 14:48

a bas l'écologie imbécile et vive le nucléaire propre et pas cher qui permet a la france d'avoir encore son indépendance énergétique.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes