Faits-divers

Jeune éborgné par un LBD: Le policier renvoyé devant la cour criminelle, une première

Mardi 11 Juin 2019 - 08:35

C'est la première fois à La Réunion. Une affaire a été renvoyée, ce mardi matin, devant la cour criminelle. Cette nouvelle juridiction prend place entre le tribunal correctionnel et la cour d'Assises et a été mise en place de façon expérimentale. Le but, désengorger le système judiciaire et juger les affaires dont les peines maximales encourues sont de 15 ou 20 ans. Le prévenu risquait ce matin d'être renvoyé devant les Assises; ce sera finalement le niveau en dessous, la cour criminelle.

L'affaire remonte à 2014, durant la vague d'émeutes qui avait secoué La Réunion. Au Port, durant la nuit du 1er au 2 février, sur l'avenue Rico-Carpaye, Steeve était touché à l'oeil par un tir de flashball. Il perdra l'usage de son oeil, à l'âge de 16 ans.

Quatre policiers de la BAC sont d’abord mis en examen, trois pour violences volontaires ayant entraîné une mutilation et un pour non-assistance à personne en danger et modification de la scène du crime, un seul d’entre eux est mis en examen. Le parquet de Saint-Denis avait requis un renvoi devant la cour d’Assises pour des violences involontaires ayant entraîné une infirmité permanente commises avec arme et par un dépositaire de l’autorité publique – deux circonstances aggravantes.

Le juge d’instruction avait suivi les réquisitions et notifié l’ordonnance de renvoi. Un renvoi confirmé par la chambre d’instruction. Mais la défense s'est pourvue en cassation; la cour d’appel a donc réexaminé le dossier. Ce mardi matin, la décision de la cour d'appel est tombée: le policier de la BAC est renvoyé finalement devant la cour criminelle pour violences volontaires ayant entrainé une mutilation.

Qui peut être jugé devant la cour criminelle?

Toute personne majeure jugée pour un crime dont la peine encourue maximale est de 15 ou 20 ans et qui ne trouve pas en récidive peut être renvoyée devant la cour criminelle. À la différence de la cour d'Assises, cinq magistrats siègeront, sans jury. À partir du 13 mai 2019, les accusés peuvent être renvoyés devant cette cour sans qu'on ne leur demande leur avis. Toute personne déjà mise en accusation devant la cour d'assises - avant le 13 mai 2019 - pourra être renvoyée devant la cour criminelle, seulement avec son accord donné en présence de son avocat.

Soe Hitchon sur place
S.H/ B.A
Lu 10702 fois




1.Posté par Modeste le 11/06/2019 14:35

......le mieux serait que les forces de l'ordre n'interviennent plus lors des émeutes c'est tout!

2.Posté par cmoin le 11/06/2019 16:26

Honte à la justice!
Mérité pour le délinquant!

3.Posté par Jean Rigole le 11/06/2019 16:38

@ post 1 Modeste :

Tout à fait !

Le mieux c'est d'envoyer Macron himself et l'autre comique Castaner sur le terrain pour régler tout ce bordel qu'ils ont crée..

4.Posté par Joseph le 11/06/2019 17:24

Moi c'est les Juges que j'enverrais gérer les émeutiers et autres casseurs, et là on verra comment courir son culotte dans la main.
Facile de juger, quand on est assis derrière un prétoire, un bureau, un écran...
Quand les Français comprendront que ce sont eux qui finissent par payer les exactions de ces racailles, sans foi, ni loi, ni respect, et éducation.

5.Posté par Modeste le 11/06/2019 17:41 (depuis mobile)

Jean rigole .... c'est une affaire qui remonte à 2014..... sous l'ère des socialistes.... Hollande était président 🙄😏😂 !

6.Posté par Ls le 11/06/2019 18:59 (depuis mobile)

Est ce que quelqu''un sait comment se passe une émeute? Jai déjà vu et les gars en face ne rigolent pas la justice plane et la démotivation de la police gendarmerie va s''accroître honte à cette justice à 2 vitesses . Que faisait cet émeutier?

7.Posté par IKKI le 11/06/2019 20:23 (depuis mobile)

Les flics qui obéissent à des ordres stupides et dangereux doivent être jugés et punis !

8.Posté par Gratonpoul le 12/06/2019 04:48 (depuis mobile)

Compliqué ! Il faudrait revoir la scène...
Le policier n''y est pour rien , ça serait la faute à l''arme donc de son ministère , la prochaine fois qu''on leur donne des pistolets à eau face aux roches basaltes volant.Quand ou ravagele guêpe faut assumer

9.Posté par Citoyen le 12/06/2019 06:12

Si la France n’utilisait pas ces armes, on n’en serait pas là. N’oubliez pas que nous LES SEULS à continuer à le faire en Europe!

CQFD

10.Posté par Raasimanda le 12/06/2019 07:25

Exacte post 7, la police, gendarmerie sont régie par le code de la sécurité intérieure, en aucun cas ils doivent pour la police frapper des gens avec gout comme ils ont faits. Macron et Castaner devant le tribunal de la Haye. Je crois que certains y travaillent .

11.Posté par yes or no le 12/06/2019 08:16

Que faisait ce mineur dans cette insurrection ? Il a cherché, il l'a trouvé point barre et basta

12.Posté par PEC-PEC le 12/06/2019 08:33 (depuis mobile)

Comment juger un homme équipé par sa hiérarchie à qui on demande de faire respecter l''ordre, qui se fait massacré, injurié, qui doit rester stoïque. La justice donne raison au voyou qui l''agresse, cherchez l''erreur !

13.Posté par ANTHECRIST le 12/06/2019 08:58

Ils faut qu'il soit condamné ne serait-ce que pour l'exemple pour faire comprendre à ces CRS qu'on ne se sert pas n'importe comment des flash-ball d'une part et d'autre part il faut stopper les violences policières face à des civiles sans aucune armes.

14.Posté par Yvan le 12/06/2019 11:50 (depuis mobile)

Ils mériteraient la peine de mort suite à un jugement du peuple réunionnais.

15.Posté par John le 12/06/2019 13:32

@ Post 3 Jean Rigole :

C'est vrai qu'en 2014 c'était Macron le Président de la République et Castaner ministre de l'Intérieur...
On rigole bien avec vous Jean

16.Posté par John le 12/06/2019 13:37

@ post 13 ANTHECRIST

Vous étiez sur place pour voir ces civils sans aucune arme ? Parlez-en à ceux qui se sont fait racketter à des barrages filtrants par des "jeunes" porteurs d'armes et qui balançaient des cocktails Molotov sur les forces de l'ordre et qui leur tiraient aussi dessus.
Pourquoi à certains moments les gendarmes intervenaient avec des blindés (similaires à ceux vus sur les Champs Élysées lors de manifs de gilets jaunes) pour s'approcher de ces barrages et tenter de les enlever ?
Sans doute parce que ces braves "jeunes" les attendaient avec des bouquets de roses...

17.Posté par John le 12/06/2019 13:39

@ post 14 Yvan

Qui mériterait la peine de mort ? Les détrousseurs des barrages qui ont racketté des automobilistes sous la menace d'armes ?
Continuez à soutenir ces délinquants et ne venez pas vous plaindre lorsqu'ils bruleront vos biens et vous empêcherons d'accéder aux supermarchés pour que vous puissiez manger

18.Posté par klod le 12/06/2019 19:24

les "flash ball" ou autres "lbd " sont trop invalidants, c'est un fait ................. il appartient aux "autorités de police française " de prendre les mesures en conséquence pour le dur travail des "autorités répressives" soient reconnus à leurs justes valeurs en changeant de "munitions" ...............

la répression étatique, nécessaire, n'est respectable en DEMOCRATIE que si elle est proportionnée , mais bon , c'est pas gagné en France et ce n'est pas encore le cas !

19.Posté par Modeste le 13/06/2019 07:40

kLOD si demain on utilise les jets d'eau pour disperser les manifestants, vous allez encore dire ...."oui mais l'eau était impropre à la consommation et la puissance du jet trop forte....."!
quand on sait qu'en face il y a de plus en plus de violence, nos forces de l'ordre elles doivent peut être laisser faire....ou intervenir avec des mesurettes pour ne pas blesser ces braves manifestants......!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie