MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Jeudi 21 février, soirée anticoloniale aux Récréateurs


- Publié le Mardi 15 Janvier 2013 à 09:26 | Lu 1157 fois

Jeudi 21 février, soirée anticoloniale aux Récréateurs
    A l’occasion de la semaine anticoloniale et antiraciste, je souhaiterais vous inviter à créer ici à La Réunion, une réflexion citoyenne sur la situation néocoloniale de Mayotte, et plus globalement, sur la persistance des politiques colonialistes dans le monde.

    Durant un peu plus d’une semaine, des débats, des projections, des forums, des concerts et des expositions serviront de substrat afin de faire sortir de l’ombre les exemples des ravages du colonialisme, qu’il soit d’hier ou d’aujourd’hui, qu’il soit français (la fameuse Francafrique) ou d’un autre pays.

    Cette année, la 8ème édition se déroulera entre le 16 février et le 3 mars 2013, un peu partout en France, avec à Paris, comme point d’orgue, un colloque et une marche organisée par l’association « Sortir du Colonialisme » (http://www.anticolonial.net/).

    A La Réunion, nous vous invitons à venir le Jeudi 21 Février,
    de 19h à 21h, au bar culturel « Les Récréateurs »,
    pour une conférence-débat intitulée :

    « Mayotte, Nouveau département ou ancienne colonie ?»

    Ce sera l’occasion de réfléchir ensemble à la persistance d’une politique coloniale à Mayotte.

    Au programme de cette soirée :

    -         Une conférence sur l’histoire de ce territoire et ses enjeux coloniaux,

    -         La projection d’un reportage sur la situation sociale actuelle à Mayotte,

    -         Un débat sur le thème du colonialisme (à Mayotte, à La Réunion, dans l’océan indien et dans le monde)


    « Sortir du colonialisme – Collectif de La Réunion»  
    c.fanon974@laposte.net




1.Posté par Bernard GRONDIN le 16/01/2013 18:01

Une soirée anticoloniale pour mieux nous enfumer ... il suffit pour celà de regarder le titre de l'affiche pour mieux comprendre.
Nous sommes à La Réunion, la situation coloniale de notre pays aurait dû être au centre des débats, pendant cette semaine "Anticoloniale et antiraciste", les organisateurs ont fait le choix d'effleurer la situation coloniale à Mayotte.
Faut-il rappeler à ces apprentis anticolonialistes, l'histoire coloniale de La Réunion et l'illégalité du statut de Département français d'Outremer découlant de la loi du 19 mars 1946.
La Réunion n'a cessé d'être une colonie, il serait temps d'en débattre sans faux-fuyants.

Bernard GRONDIN
Porte-Parole du LPLP

(Lorganizasion Polpilèr po Libèr nout Péi - Front Populaire de Libération Nationale)

2.Posté par gratazot le 16/01/2013 19:37

Té bin zot i oz wi!!! Bann kolon i vyin fé in somèn antikolonial ! zoli zot afèr!

3.Posté par Bayoune le 16/01/2013 23:33

kass pa lo bol, nou valé war kisa la organize so zafère dan la koloni. Talèr na trouve pli antikoloniyalis sé bann sankoulèr, wè ces nouveaux réunionnais comme dirait "notre camarade" Vergès; Sate lé méyèr, zot viyin parle anou la kolonizasiyon de Mayotte à la Réniyon, lé bandé va. Bin du kou lo réniyoné la disparu des radars so bann là.

4.Posté par Célia le 17/01/2013 06:13

Et la situation néo coloniale et la colonialité à la Réunion, on en parle quand ? Sans qu'on soulève automatiquement les faux arguments : attention aux dérives identitaires et au racisme, nous sommes tous citoyens du monde et autres concepts creux!

5.Posté par c. fanon le 17/01/2013 08:06

Bonjour,

Précisons que notre collectif parle de ce que nous connaissons (modestement et sans prétention de tout savoir, d'où la volonté d'_instaurer un débat).

Libre à toutes personnes comme M. Grondin d'informer lors d'une soirée dédiée à La Réunion les citoyennes et citoyens de cet ile de la situation coloniale de ce territoire, nous serions ravi de venir apprendre.

Nous vous attentons toutes et tous pour cette soirée-Débat mais prière de laisser la rage et la polémique aux vestiaires !

Le collectif sortir du colonialisme

6.Posté par Bayoune le 17/01/2013 08:52

Célia, tout le monde lé pa bo, toulemoun lé pa zantiye zoli. Nous sommes à la Réunion, il est évident que nous sommes des citoyens du monde dans la mondialisation assassine procréé par les chantres de la mondialisation, les criminels, banqsters, USraël, le colonialisme franSSé. Allons nous devoir accepter sans rien dire leur concept avec des jolis mots pou boukane anou inpé pliss. Je disais que nous sommes à la Réunion, de toute évidence pour ceux qui ont encore les yeux ouverts, dans une colonie, départementalisée si l'on veut, uniquement pour boucher les yeux de l'opinion Internationale, comme a été fait un référendum mascarade à Mayotte en violant les résolutions de l'ONU, leur
Organisation fétiche qui tolère tous les crimes faites au nom des droits de l’homme ( blanc mwin la anvi de dire). Dans un pays colonisé, il y a les dominés, et ceux qui dominent, ils ne peuvent être considéré du même monde. Il y a des Maîtropolitins et des soumissionnés, les Réunionnais. Nous réunionnais nous voudrions bien être citoyen du monde - mais au moins si nous pouvions existé en tant que réunionnais sur cette planète TERRE - mé la kole anou in létikète dosi noute Q pou fé krware anou ke nou lé fransé - du coup les réunionnais disparaissent au profit des nouveaux venus se proclamant citoyens du monde, mi vé biyin, mé i fo lèss anou réniyoné inn ti plass osi, nou osi nou na lo drwa èkzisté


7.Posté par Bernard GRONDIN le 17/01/2013 08:56

Nous serons heureux de donner notre point de vue et d'apporter la contradiction - sans polémique et rage - lors de votre soirée anticoloniale du 21 février 2013. Notre démarche a toujours été constructive, nous serons là pour dénoncer la situation coloniale dans laquelle se trouve notre pays et replacer ce combat dans un cadre historique pour permettre à chacun de mieux appréhender la situation d'aujourd'hui. Affirmer son identité, ce n'est ni une dérive, ni du racisme, ni exclure l'autre ... nous luttons seulement pour le respect des droits des réunionnais.

8.Posté par Speedyfoxgonzales le 17/01/2013 11:21

Excusez mon absence d'éducation, mais est-ce que quelqu'un peut m'expliquer en quoi la Réunion se trouve en situation coloniale ?

Je pose vraiment la question parce que je ne vois pas là...

9.Posté par Bayoune le 17/01/2013 14:25

Post 8 - la Réunion ne se trouve pas dans une situation coloniale, elle est l'une desss colonie française dans l'océan indien, avec Mayotte . Viens le 21 février, des réunionnais vont vous expliquer en quoi les réunionnais ne sont pas les français que vous croyez. La Réunion ne peut être un morceau de l’hexagone qui aurait dérivé à travers les océans pour arrêter sa course pile poil dans l'océan indien.

10.Posté par Speedyfoxgonzales le 18/01/2013 10:14

Vous m'excuserez, je ne pourrais être présent le 21. Mais effectivement, je suis très curieux de savoir en quoi nous ne sommes pas les francais que nous croyons ou en quoi nous "subissons" le statut de "colonie", j'ai du mal à comprendre la mauvaise influence francaise sur cette île...

11.Posté par Célia le 19/01/2013 08:28

Une distribution croisant origine, niveau de diplôme et profession montre qu’à niveau de diplôme égal les
Métropolitains résidant en DOM occupent des emplois de qualification supérieure aux natifs des
DOM." page 76 du document "Les tendances démographiques et migratoires dans les régions ultrapériphériques :
quel impact sur leur cohésion économique, sociale et territoriale ?"

12.Posté par Célia le 19/01/2013 08:29

"La grande majorité des cadres supérieurs de
l’île n’en sont pas originaires et n’ont pas vocation à y vivre" (synthèse des états généraux de l'outre mer de 2009)

13.Posté par GGrun le 27/01/2013 23:01

Comme disaient mes camarades bretons -certains en prison pour la défense de la langue bretonne- ils -elles - sont nombreuses pour défendre les droits de l'Homme en Amérique, Afrique, ..Pourquoi ils-elles- sont moins pour les droits de l'Homme en Bretagne.
Anti colonialistes réunionnais contre le colonialisme ailleurs.
Il est plus facile de vour la paille coloniale à Mayotte que la poutre à La Réunion.
Sort du fénoir bon konsians "antikolonialist"

14.Posté par Eric Beeharry le 28/01/2013 01:09

Je serais bien venu juste pour rire... et au passage humilier quelques présents. Dommage que je ne le puisse. Mais je vous dis à bientôt :)

15.Posté par J-L Gajac le 13/02/2013 20:06

Je rappelle aux mal décolonisés de la Créolité, que je crois avoir lu que le sujet de la soirée débat c'est Mayotte et non la Réunion. Il y a une différence énorme d'échelle et de temps entre le statut de Mayotte et celui de la Réunion. Le sujet prendrait un congrès d'une semaine pour tenter de l'épuiser. N'allez pas gâcher les débats avec vos problèmes de nantis frustrés.

Message aux organisateurs :

Il y en a toujours qui veulent parasiter les débats avec leurs propres combats, sans doute légitimes aussi mais d'une toute autre échelle sur le plan des intérêts vitaux en jeu, parce qu'ils sont incapables d'organiser leur propre soirée débat sur le sujet qui les préoccupe. Ils sont comme des sangsues qui se nourrissent du sang des autres ou se comportent comme des coucous ou des affouches (le figuier étrangleur local).

Un débat sur Mayotte ici, à la Réunion, risque probablement d'être phagocité par ceux qui pensent que les "Komor" n'ont qu'à rester chez eux, y compris les Mahorais. Les Comoriens sont à certains Réunionnais ce que les Roms et les Arabes sont à certains Français de métropole. Dès qu'on essaye d'analyser en finesse le statut de Mayotte et son Historique, les racistes xénophobes Réunionnais de toutes couleurs nous tombent sur le dos pour faire dévier les analyses objectives vers le rejet, le rabaissement des Comoriens. Idem pour Madagascar. "Zont des problèmes ? bien fait, zavaient qu'à rester français, démerde a zot à c't heure !"

Ces gens là se désintéressent totalement des analyses objectives et de l'Histoire, ils veulent régler des comptes, se défouler sur ceux qu'ils mettent plus bas qu'eux et bien sûr aussi sur ceux qui défendent les Peuples, quels qu'ils soient contre des Etats.

A la Réunion, il n'y a pratiquement pas d'Extrême Droite au sens Lepénien blanc du terme, mais attention aux clichés metropolitanocentriques, on a largement l'équivalent et il ne manquerait pas grand chose pour que certains dans cette île (paraît il où toutes les couleurs s'adorent ! mon oeil !) réclament l'ouverture de centres de rétention au pain sec et à l'eau, la peine de mort et les pogroms contre les "étrangers". Pourtant il y en a peu ici, très peu, mais ces terroristes locaux là en sommeil, qui n'ont que la bouche pour exister, ont oublié que tous leurs ancêtres étaient étrangers à cette île il y a 300 ans.

Regardez cet Eric Beeharry qui a envie "d'humilier" mais qui ne peut pas, le pauvre ! ... Est-ce là tout son argumentaire constructif ?


16.Posté par PasDePaixSansJustice le 16/02/2013 07:53

N'oublions pas que l'Histoire est toujours écrite par les vainqueurs ! Réunion, Mayotte , colonies françaises qui servent secrètement à asservir le peuple. Un peuple totalement lobotomisé où les "nègres de maison" ont cru prendre le pouvoir pour servir les interets des colons ... Pauvre de nous , l'espoir de se libérer est encore plus minime qu'ailleurs en Afrique ou en Palestine , là - bas au moins les peuples sont conscients que la liberté se gagne à la sueur de son sang !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes