MENU ZINFOS
Faits-divers

Jets de pierres sur les gendarmes: Réponse musclée du tribunal, 18 mois ferme


Plusieurs opérations de contrôle avaient lieu vendredi dernier dans la commune de Sainte-Marie. Il s'agissait de contrôles routiers mais également de contrôles de respect du confinement et du couvre-feu. Mais voilà, les forces de l'ordre avaient essuyé des jets de pierres. En réponse, un suspect avait été interpellé mardi à son domicile. Il était présenté ce mercredi dans le cadre d'une comparution immédiate.

Par IS-RL - Publié le Mercredi 25 Août 2021 à 18:40

Ce mardi matin à l'aube, les militaires de la gendarmerie ont mené une opération d'interpellation dans le quartier de la Réserve sur la commune de Sainte-Marie. Il s'agissait de mettre la main sur plusieurs individus afin qu'ils répondent de leurs actes devant la justice. L'un d'entre eux a été arrêté, alors qu'un deuxième individu sera convoqué par la gendarmerie.

Le prévenu est originaire de Sainte-Marie, il a 24 ans. Il a déjà été contrôlé au guidon d'un scooter en mars 2021 en ayant consommé des stupéfiants. Il reconnaît fumer 3 joints par jour. Les gendarmes l’avaient convoqué mais il ne s’est pas présenté : "je travaille et ensuite je m’occupe de ma fille de 8 mois", indique-t-il au tribunal. Le 15 juin, il se dispute avec sa compagne. Il lui donne deux claques, des coups de pied et casse des objets dans le logement. A l’arrivée des gendarmes, il s’était déjà enfui. Il était alcoolisé ce jour-là.

"Pourquoi vous avez fui alors ?" 

Il explique qu’elle a trouvé le numéro de téléphone d’une fille dans sa poche et qu'elle n'a pas apprécié. Il reconnaît également qu’ils se sont disputés puis qu’il a cassé des choses mais sans commettre des violences sur elle. "Pourquoi vous avez fui alors ?", questionne la présidente. "La peur du gendarme", répond le prévenu. Sa compagne, présente à l'audience, indique qu'elle ne souhaite pas se porter partie civile. 

La présidente passe aux faits survenus lors du contrôle d’identité effectué par les gendarmes de la compagnie de Saint-Benoît vendredi dernier. Là même où l’opération a dégénéré. Une quinzaine de jeunes sont présents sur les lieux et prennent les forces de l’ordre à partie. Ils caillassent les militaires avec des galets, des pierres et divers objets. Plus tard, des poubelles seront aussi incendiées dans le quartier de la Réserve. 

"Vous n’aviez rien à faire dehors, c’était l’heure du couvre-feu" 

Il est formellement reconnu par les militaires pour avoir participé et aussi pour avoir insulté les gendarmes en créole. "Où sont les preuves que j’ai été reconnu ?", demande-t-il au tribunal ? Pour autant, il admet avoir été présent mais indique qu’il n’a rien fait. "Vous n’aviez rien à faire dehors, c’était l’heure du couvre-feu", rétorque la présidente au prévenu qui s’énerve et s’estime stigmatisé. Le jeune Sainte-Marien possède un casier judiciaire qui fait état de 10 mentions pour des faits de nombreux vols aggravés, conduite sous l'empire d'un état alcoolique et de vol en réunion.

"Nous avons fait un package car il ne répond pas aux convocations", explique la procureure de la République qui requiert une peine de 18 mois de prison ferme ainsi qu'un mandat de dépôt. Le tribunal reconnaît le prévenu coupable et suit les réquisitions du parquet. Il est maintenu en détention. 




1.Posté par wai le 25/08/2021 19:43

bien ...place aux deux cocos de st andre et à miss immobillier maintenant

2.Posté par Théo Courant De Rien le 25/08/2021 20:05

Moi je dis. BRAVO !
Celui-là va être confiné pour un bon moment.
Aux suivants, s'ils essaient encore.

3.Posté par Haha le 25/08/2021 20:39

Bien

4.Posté par zakk le 26/08/2021 07:31

Un package à 18 mois pour 10 mentions dont vol aggravé, vol en réunion, violences etc .... et vous dites que c'est bien ???? Pas assez..... le vol aggravé seul, est puni de 5 ans d'emprisonnement ! un tit package alors ! Heureusement que nous ne sommes pas dans le système pénal anglais/US qui cumulent les peines, autrement il aurait pris 35 ans .... là, je pense que ça en calmerait plus d'un !

5.Posté par 666 le 26/08/2021 07:57

il en faut pour que le tribunal fasse son travail !

6.Posté par Lino le 26/08/2021 07:58

Bravo FSU !! Vous n avez pas d autres c causes plus honnêtes plus louables à défendre...
Il faudrait s attaquer à des dossiers plus costauds comme les incohérences dans la gestion des carrières des titulaires , les promotions par affinité politique etc.... !!
Le statut d un cdd est très clair !
Il fallait passer le concours d'adjoint technique au lieu de réclamer du manger tout cuit !
Il y en a marre d une gestion politisee des embauches et des avancements de grade !
Faire grève oui mais pas pour ce qui est normal !

7.Posté par eric le 26/08/2021 08:50

il ne faut rien laisser passer de part et d'autres


8.Posté par yab le 26/08/2021 09:16

Totoche à li plus encor, li méritt ress ladan in bon boud'temp.

9.Posté par Le Jacobin le 26/08/2021 09:17

"Les gendarmes l’avaient convoqué mais il ne s’est pas présenté : "je travaille et ensuite je m’occupe de ma fille de 8 mois", indique-t-il au tribunal. Le 15 juin, il se dispute avec sa compagne."

Il a un sens aigü de la responsabilité familiale et civile devant les Juges, dans le civile il a sa propre Loi.

Le réveille du Parquet esr salutaire. FERME ! il est à souhaité le terme SURSIS tombe en désuétude.

10.Posté par Coco le 27/08/2021 10:46

La cas soc à l'audience qui ne souhaite déposer plainte
La suite au prochain épisode
Elle pourra toujours appeler Marlène!

11.Posté par carot le 27/08/2021 11:59

Il aura plus a se soucier de son travail très bientôt, rien que du temps en famille.. via parloir haha

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes