MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Jérôme Cahuzac, un petit joueur face au fils Wade...


Par - Publié le Mardi 16 Avril 2013 à 15:34 | Lu 2753 fois

Jérôme Cahuzac, un petit joueur face au fils Wade...
"Karim tombe", titre Sud Quotidien au lendemain du placement en garde à vue de Karim Wade, à Dakar. L'ancien ministre d'Etat et fils de l'ancien président du Sénégal Abdoulaye Wade "a été cueilli chez lui, quelques heures après avoir remis un dossier de 3 000 pages destiné à fournir les preuves de l'origine licite de ses biens estimés à 694 milliards de francs CFA [1 milliard d'euros]", explique le quotidien dakarois. Cette interpellation intervient un mois jour pour jour après la mise en demeure de Karim Wade par la Cour de répression de l'enrichissement illicite, une juridiction spéciale.

Un milliard d'euros détournés? A côté, Jérôme Cahuzac avec ses 600.000 euros, voire même 15 millions d'euros, fait figure de petit amateur !

Un milliard d'euros... Qui dit mieux ?


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Pascal le 16/04/2013 16:48

Ca doit être l'argent des ONG, et autres aides internationales, qui déversent mais qui ne contrôlent pas.

2.Posté par curebien le 17/04/2013 08:25

Où est l'intérêt de cette information?
Wade intervient directement dans le gouvernement français?
Wade s'est attaqué à la fraude fiscale en France et dans le même temps n'a pas tout déclaré au fisc français?

Cahuzac est français et il a volé l'Etat Français, wade on en a rien à faire.
Quoi qu'il faudrait peut être pousser les investigations et voir d'où vient son fric et si dans le même temps ça n'a pas enrichi d'autres de chez nous....Ceux qui étaient aux commandes juste avant.

3.Posté par PECPEC le 17/04/2013 13:36

Curebien, Le problème c'est que bien souvent dans ces pays c'est de l'argent franco-français, nous sommes donc plus qu'un peu concerné. Il faut bien dire que nos édiles (de tous bords) distribuent sans compter et sans contre partie de contrôle à tous ces rois africains... De l'argent souvent investi en France en résidences et châteaux.
Tout comme nos politiques, jamais une tune dans l'industrie, l'artisanat, le commerce, que de l'immobilier, et l'on voudrait que ça bouge, alors que les dirigeants ne font pas confiance en leurs concitoyens ! ! !

4.Posté par pipoteur le 17/04/2013 15:05

c'est 1/12ème du PIB du pays! Avec la complicité de la France tout ça.

5.Posté par Choupette le 17/04/2013 17:41

Le bon Dieu ne court pas mail IL rattrape.

A rouler dans des caisses hors de prix alors que le peuple crève de fin dans des bidonvilles.

Acheter tout un quartier de Paris pour y rouler des mécaniques.

Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise. Il va devoir aller manier la houe dans les champs de manioc maintenant.

6.Posté par FAIVRE Daniel le 19/04/2013 07:25

****************************************
LE BILLET DE SAUVEGARDE RETRAITES
****************************************

Le "patrimoine retraite" des ministres toujours occulte...

Cumulant sans limites les régimes spéciaux, les politiques se préparent discrètement un confortable "patrimoine retraite"... qui ne fait, jusqu'à ce jour, l'objet d'aucune déclaration publique.

Chacun appréciera les déclarations de patrimoine des ministres, récemment publiées par le gouvernement. Force est de constater que la fameuse transparence ne va pas jusqu'au bout...

En effet, l'un des avantages les plus déterminants dont bénéficient nos ministres réside dans le cumul sans limites de régimes spéciaux, qui affichent une grande générosité : régimes des parlementaires, régimes de la fonction publique, etc.

Ils se constituent ainsi progressivement un véritable "patrimoine retraite", c'est-à-dire le cumul des droits à pension acquis, qu'ils toucheront l'âge venu. Ainsi, le patrimoine affiché, avec plus ou moins de crédibilité, ne constitue que la partie émergée de l'iceberg : qui dit cumul des mandats ou des fonctions dit cumul des pensions de retraite.

A tout seigneur tout honneur, le premier de tous les ministres est probablement l'un des plus grands cumulards parmi ses pairs. Jugez plutôt : successivement ou concomitamment fonctionnaire de l'éducation nationale, conseiller général, maire, président d'agglomération puis de communauté urbaine, député (président de groupe) et enfin Premier ministre, Jean-Marc Ayrault est le roi des cumulards... et de la multiple affiliation aux régimes spéciaux.

Tout compris, ses avantages retraite devraient dépasser la barre des 15 000 euros par mois... Avec une espérance de vie à la retraite de 20 ans, le Premier ministre est potentiellement assis sur un tas d'or de 3,6 millions d'euros : un chiffre bien supérieur à son patrimoine déclaré (1,5 million d'euros) !

Laurent Fabius, numéro 1 au box-office du patrimoine (6,5 millions d'euros), est également bien placé à celui du "patrimoine retraite". Là encore, la clé réside dans le cumul des mandats et la longévité de la carrière de l'ancien "plus jeune Premier ministre de France" : conseiller d'Etat, député, Premier ministre puis ministre, adjoint au maire, président de communauté d'agglomérations... De quoi voir venir, d'autant que Laurent Fabius a liquidé sa retraite de haut fonctionnaire, dès 2001, à l'âge de 55 ans, juste avant que les règles ne changent.

Les cas sont courants, dans le gouvernement, de ministres ayant occupé tout un panel de mandats locaux et nationaux : Michel Sapin, Marylise Lebranchu, Michèle Delaunay, Pierre Moscovici, etc.

Au-delà du patrimoine déclaré, ils s'apprêtent donc à toucher le pactole de futures pensions assises sur des règles dérogatoires au droit commun et qui demeurent taboues. Si les ministres voulaient vraiment la "transparence", il serait judicieux qu'ils publient également leur "patrimoine retraite" et, surtout, qu'ils mettent fin aux régimes spéciaux dont ils sont souvent les premiers à bénéficier.

Bien cordialement

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes