Economie

Jean-Pierre Mas, "Les Entreprises du Voyage" : "La Réunion, une destination plus compliquée à vendre"

Mardi 13 Février 2018 - 10:01

Le Président National "Les Entreprises du Voyage", Jean-Pierre Mas est actuellement à La Réunion pour quelques jours. L’occasion pour lui de rencontrer la Presse locale, de présenter les enjeux et évolutions des métiers du voyage et d’évoquer sa vision du développement touristique pour notre île, sans langue de bois…


Entouré de deux figures locales du tourisme réunionnais, Catherine Frecaut, présidente locale du bureau des "Entreprises du Voyage" et de Katherine Chatel, membre du bureau, Jean-Pierre Mas s’est livré à un tour d’horizon. 

Une hausse des réservations de 39% pour février
Avant toute chose, qu’on se le dise, 2017 n’a pas été une année faste pour le tourisme réunionnais. En revanche pour 2018 les clignotants sont au vert : les réservations à destination de La Réunion effectuées en janvier 2018 ont progressé de 30 % par rapport à celles de janvier 2017, pour les vacances de février cette hausse sera même de 39%. Avec 5 compagnies aériennes et des tarifs en baisse les touristes viennent…
 
Les Français ont le moral en hausse et voyagent
Cet engouement pour la Réunion s’inscrit dans une tendance de fond selon Jean-Pierre Mas, vers les destinations long-courrier comme la Thaïlande, Maurice, Cuba ou encore le Vietnam. Le moral des Français serait en hausse également et ils voyagent ! 
En revanche, le panier moyen des touristes Français en vacances à La Réunion en février est en baisse de 18% par rapport à février 2017 (-15% pour l’île Maurice). Bien évidemment le prix du transport est pris en compte dans ce panier moyen. L’augmentation de l’offre aérienne, de 10 à 15%  génère de fait une meilleure accessibilité de la destination


Un secteur créateur d’emplois mais…
Jean-Pierre Mas rappelle que le secteur est créateur d’emplois… 11 300 personnes travaillent dans le secteur touristique à La Réunion, une hausse de plus de 33% depuis 2008. Selon lui la problématique pour notre île demeure l’hôtellerie avec une offre encore insuffisante : "l’offre s’est améliorée sensiblement ainsi que la  qualité de l’accueil qui était déplorable il y a quelques années". Un autre pôle d’amélioration dans ce secteur serait la formation, souvent inadaptée aux besoins de ce secteur.

Une destination plus compliquée à vendre
Le Président National  "Les Entreprises du Voyage" poursuit son analyse. La Réunion souffre d’un problème d’image et est plus compliquée à travailler que l’île Maurice par exemple, destination balnéaire par excellence. La Réunion a un positionnement basé sur l’expérientiel, un tourisme vert. A la vente, cela demande une connaissance du produit. 

Catherine  Frécaut et Katherine Chatel insistent  sur l’importance d’avoir une image régulière de ce qu’est La Réunion et de l’importance d’avoir une cohérence de communication. Car selon les deux spécialistes locales du tourisme, il reste beaucoup de travail à faire sur le terrain. Catherine Frecaut donne un exemple criant : "Tout au long de la route du volcan rien n’a été aménagé pour accueillir les gens. Depuis 2006 nous demandons des toilettes. La conscience collective des décideurs doit se faire là dessus. Les enjeux du monde administratif et privé doivent arriver à avoir la même temporalité. 12 ans pour des toilettes c’est long !".

Air France et son nouveau format de distribution : pas une bonne idée !
Enfin Jean-Pierre Mas ne peut s’empêcher de tonner contre la mesure prise par Air France, et applicable au 1er avril, de modifier son format de distribution des billets auprès des agences. Les agences de voyage aujourd’hui peuvent vendre des billets aériens via Amadeus, Sabre ou Travelport. Le nouveau système choisi par Air France ne lui semble pas opportun et il le dit : "Air France va faire payer le passager avec la hausse des tarifs Iata. Ces 11€ par billet sont très contre productifs pour Air France. Au 1er avril tous les billets émis coûteront 22€ de plus pour un aller retour… A mon avis c‘est stupide de leur part"
Les agences de voyage représentent 60% du chiffre d’affaires de la compagnie nationale… 
Catherine RONIN
Lu 2904 fois



1.Posté par huguette le 13/02/2018 10:38

C est faux ce qui ai dit
par contre les gens qui sont venus a la Reunion en géneral sont decus
- par la salete environnante ( dechets jetes n importe ou )
- accueil tres moyen dans les restaurants et hotels.

Ils ont apprecies les gens qui sont sympas et accueillant

Au final ils vont a MAURICE.........

2.Posté par Pou fé rire la bouche le 13/02/2018 12:21 (depuis mobile)

Mas c'est pas .... Fantômas ?

3.Posté par lopoe le 13/02/2018 15:53

Il manque des toilettes???

4.Posté par Mr prostamol le 13/02/2018 16:36

c'est qui cet abruti avec ses toilettes? les gens viennent visiter la route du volcan précisément parce qu'elle est intacte du moindre aménagement. On a jamais vu un touriste venir à la réunion pour visiter les chiottes de la plage de st pierre ou du marché forain a st paul.

5.Posté par SITARANE le 13/02/2018 17:34

C'est réellement une obsession à vouloir faire venir des touristes à la Réunion mais à qui profite réellement le tourisme ???????? Comme d'hab les créoles subissent, ils sont condamnés aux emplois subalternes, tout est phagocyté par les GDF..........

6.Posté par Merlin le 13/02/2018 17:49

4.Posté par Mr prostamol le 13/02/2018 16:36
Vous êtes déjà monté au volcan avec une envie pressante arrivé au Pas de Bellecombe ? Un conseil, n'allez pas aux toilettes aménagées là-bas.

7.Posté par jaco le 13/02/2018 18:03

prostamol: lapoe n'est pas un abruti!!!! on ne visite pas les toilettes mais les touristes vont aux toilettes:demandez aux gens qui descendent d'un bateau de croisière qui vont au volcan ce qu'ils en pensent :lamentables à bourg murat autant qu'au pas de bellecombe!!!! comment faites vous ? vous allez dans la nature?????

8.Posté par ti kreol. le 13/02/2018 18:12

@ 1 les touristes vont à Maurice car Maurice est un pays étranger alors que La Réunion est un département Français.

Le gros handicap en terme touristique à La Réunion c est que celle ci est trop française.

Mais bon il faut savoir ce que l 'on veux.

9.Posté par Alé dit partout le 13/02/2018 18:25 (depuis mobile)

Pour post 1 : normal si les gens lé déçus de la saletés. Il ne fallait leur dire de venir chez toi.

10.Posté par Kasser le cui st Louis st Denis le 13/02/2018 18:33 (depuis mobile)

Il n'a pas l'air tres satisfait. Il tique un peu ce monsieur. Ce qui donne Mas tique.

11.Posté par alcide le 13/02/2018 18:34

Les fançais ont le moral en hausse, ah bon. C'est qu'il y a de quoi, avec les mesures prises par ce gouvernement de fossoyeur....

12.Posté par GIRONDIN le 13/02/2018 19:12

...... 84% des touristes affinitaires venus également pour les vacances indiquent que la famille est le critère décisif de leur venue, très loin devant les autres motifs, précise l'enquête.

Les touristes purement d’agrément évoquent quant à eux en premier lieu la nature et la montagne (46%), puis le soleil (34%), et dans un second temps la plage (19%), le volcan (18%) ou simplement le repos (14%)

Par ailleurs, seulement 1 touriste sur 6 venu pour les vacances a hésité lors du choix de sa destination (le plus souvent avec d’autres îles francophones, notamment Maurice et Madagascar).

A noter également, pour les touristes qui viennent en vacances, les conseils de l’entourage sont la principale influence ayant débouché sur la décision de venir à La Réunion......
Zinfos974 24/05/2017

13.Posté par Grangaga le 13/02/2018 19:18

Mar'sandiz' vanté nana okin......valèrr'...........

14.Posté par plein-les-oreilles le 13/02/2018 20:06

Cilaos "la station de montagne et de bien être" est devenue une poubelle sonore, quand il fait beau, mesures à l'appui.
On peut être aussi choqué qu'il existe une approche touristique aussi dévastatrice de la nature et de la montagne.

15.Posté par Réveillez vous le 13/02/2018 22:17

1.Posté par huguette le 13/02/2018 10:38

"C est faux ce qui ai dit "

ben expliquer s'il vous plait ...


Pour les toilettes....ben oui c est quand même le minimum pour une terre d'accueil touristique...alors comme di MR prostamol ...y a rien au volcan.....sauf que derrière les belles pierres volcanique au quatre coin des morceau de PQ et autre odeur....ADMIRABLE pour les visiteurs.....QUEL belle image....

car même si il vienne pas visiter les WC....faut quand même qu il y aille ....

16.Posté par Grangaga le 14/02/2018 00:20

Avan lété byin, konm' la di Coluche...........
As'tèrr' nana ryink' blan, lé pi bon..........
Lé in blan mèm' la di a li.........

17.Posté par lolo le 14/02/2018 03:29

Pour soigner l’image de l’île, il faudrait aussi la nettoyer de tous ces détritus qui jonchent les bords de routes, ravines etc.

18.Posté par plutonaze le 14/02/2018 10:45

le bruit qu'on "jette" partout dans la nature pour visiter l'île en hélico ou ulm 'est aussi un déchet. Même si il s'envole, il reste dans le ressenti des touristes qui viennent ici pour la nature et la montagne, donc la réputation de l'île.

Qu'allez vous faire en montagne si c'est pour y entendre plus de 50 survols d'hélicoptères à la suite (plus de 60 à la suite en novembre), et que lors de vos randonnées, ce vacarme vous suit partout durant plus de 6h de temps?

19.Posté par polo974 le 14/02/2018 14:29

le pb des toilettes est soulevé par les (je cite) "les deux spécialistes locales du tourisme".

sinon, allez faire un tour aux "toilettes" du port de st Gilles, et vous serez content qu'il n'y en ait pas de pareilles ailleurs...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter