MENU ZINFOS
Economie

Jean-Michel Moutama : "L’État ne peut pas renier sa signature"


Dans une tribune libre, le président de la CGPER demande à l’État de respecter ses engagements concernant l’aide supplémentaire de 14 millions d’euros accordée aux planteurs. Selon Jean-Michel Moutama, un changement concernant les règles d’attributions va pénaliser 90% des agriculteurs concernés par cette aide.

Par GD - Publié le Mercredi 2 Novembre 2022 à 06:11

Le communiqué :

Par courrier du 23 mars 2022, les ministres des Outre-mer et de l’Agriculture prenaient un engagement auprès de la filière : une aide supplémentaire de 14 millions d’euros par an sera versée directement aux planteurs. Elle entrera en vigueur dès cette année et jusqu’à 2027, soit pour la durée de la Convention canne. Cette aide compense la hausse des coûts de production observés lors de la précédente Convention. 

Le 13 juillet 2022, la Convention canne a été signée et est entrée en vigueur. Elle a notamment été signée en présence par visioconférence de Jean-François Carenco, ministre des Outre-Mer, et de Jacques Billant, préfet de La Réunion. Son article 15 bis précise l’utilisation de ces 14 millions d’euros. Son versement s’effectue en fonction du tonnage livré, avec une priorité donnée aux petits et moyens planteurs en reprenant les mêmes tranches que l’article 15 qui encadre l’aide de l’État à la production des planteurs. 
Mais il s’avère qu’à un peu plus d’un mois de la fin de la campagne, l’État serait prêt à revenir sur sa signature en changeant les règles de versement des 14 millions d’euros : en fonction de la superficie de l’exploitation et non plus du tonnage de cannes produites. Cela signifierait que moins de 10 % des planteurs capteraient l’essentiel de cette aide, ce qui serait l’inverse du but de l’accord signé par tous le 13 juillet dernier. 

Une telle initiative remet tout en cause. Il n’est pas possible que l’État, principal partenaire de la filière, revienne sur sa signature. Les planteurs doivent être respectés. 

En effet, dans quel secteur économique, dans quelle profession, imaginerait-on l’État annoncer du jour au lendemain qu’il change les règles qu’il a acceptées et signées ? 

La remise en cause de la signature de l’État serait, paraît-il, liée à l’application de la politique de l’Union européenne. Or, La Réunion a le statut de région ultrapériphérique de l’Union européenne. Elle bénéficie de l’article 349 du Traité de l’Union européenne qui autorise l’adaptation des politiques européennes à nos contraintes spécifiques. 

À La Réunion, le tissu des exploitations agricoles n’a rien à voir avec celui de Métropole. Cela résulte du maintien en très grande majorité de petites exploitations familiales de moins de 10 hectares. L’accent a été mis sur l’augmentation de la productivité pour tenir compte de ces petites superficies. C’est une spécificité qui n’existe pas dans les régions de France métropolitaine. Elle doit donc être prise en compte. Donc les politiques européennes peuvent être adaptées. 

C’est pourquoi la CGPER estime que l’État doit s’appuyer sur ces faits pour ne pas renier sa signature et donc respecter ce qui est écrit dans l’article 15 bis de la Convention canne signée le 13 juillet 2022 par le ministre des Outre-mer : le versement aux planteurs d’une enveloppe de 14 millions d’euros répartie en fonction du tonnage livré selon les mêmes critères que l’aide à la production. 

En effet, la campagne 2022 laisse présager un résultat désastreux. Moins d’un million de tonnes de cannes avaient été livrées aux usines à la fin de la semaine dernière. Si les petits et moyens planteurs ne bénéficient pas de cette aide selon les critères convenus dans la Convention canne, la survie de nombre d’entre eux ne sera pas garantie. Ceci ne sera pas sans de lourdes conséquences pour d’autres professions dans une île déjà gravement touchée par le chômage. 

Le Président de la CGPER
Jean-Michel MOUTAMA 




1.Posté par nene le 02/11/2022 06:45

quand on parle de tonnage de canne c'est la partie sucré ou avec la paille et le choux

2.Posté par Antiflic le 02/11/2022 07:07

le président de la CGPER demande à l’État de respecter ses engagements concernant l’aide supplémentaire de 14 millions d’euros accordés aux planteurs.
Combien ils vont encore couter aux contribuables cesq planteurs ????
Ils en ont jamais assez !

3.Posté par francais le 02/11/2022 07:21

vite des subventions pour aider nos chers paysans sniff je pleure en lisant le communiqué

4.Posté par almuba le 02/11/2022 07:28

Tout va de plus en plus mal mais ils continuent de planter la canne.
Cherchez l'erreur !
Il sont en souffrance permanente mais persévèrent.
Des masos sans doute.

5.Posté par zean le 02/11/2022 08:24

ils ne gagnent rien dans la canne juste une pinte de riz et quelques haricots mais c'est pour faire plaisir aux patissiers pour qu'ils continue a faire des gateaux et aussi pour faire plaisir aux piliers de bars

6.Posté par William le 02/11/2022 11:16

Di Kreol planter : arèt pléré sioplé.
toultan sa mem meme ????

7.Posté par Expression le 02/11/2022 11:52

On n'est plus à ça près, après la NRL, Air Austral, la pleurnicherie auprès de l'Etat continue d'avoir de beaux jours devant elle par chez NOUS, qui devrions être collectivement à la hauteur des défis des années à venir...
Sans Subventions et Assistanat en termes de préalable...

8.Posté par Danton R le 02/11/2022 12:35

Le conseil d'etat vous donne tort monsieur moutama..

Les motards en savent quelque chose..

9.Posté par Planteurs de l'est le 02/11/2022 13:50

Mr moutama, merci pour ce courrier.
Votre demande représente toutes la volonté des agriculteurs de l'île.
Par ce courrier, vous devenez un leader pour nous .
Un.leader cohérent et intelligent.
Vous être digne d'être le futur président de la chambre d'agriculture.

10.Posté par Coquelin le 02/11/2022 14:15

Carenco lé en pétard depuis que lu la entendu azot di "nu va brûle le Préfet"... Vey in kou la biographie boug la zo va comprendre c pas un boug i faut déconne avec. Continué suivre Bello que la po pousse azot à l'affrontement zot va voir. Huguette i en fout de zot, elle lé dans son piramide la fine place soon ban demoune, allé azot en première ligne planteurs allez azot... Sek i done la roue i ralle pas charrette...

11.Posté par valeo le 02/11/2022 15:31

M.Moutama, bac - 7 à l'école mais bac + 7 pour pleurer.

12.Posté par Huguy le 02/11/2022 23:34

Vous avez roulé pour BELLO BELLO vous roule dans la farine, copine avec Macron pour sa route littoral !!!
Normal ! Mais je m'inquiète pas pour vous vos enfants sont sans doute placés par la région à rien foutre dans un lycée !!!

13.Posté par Yvon le 02/11/2022 23:37

Moutama est en campagne, si la saison est mauvaise c'est parce qu'il a bloqué le CTIS

14.Posté par Avecpersuasion le 04/11/2022 12:15

Pauvre Angelo il doit se retourner dans sa tombe cet autodidacte . Simple . Aceuillant et avoir défendu comme un marmail avec son jouet le bonheur de ces collestiers . Cela n'existe plus en 2023 tout pour moi et un semblant de faire profiter pecunierement ces pauvres ouialles

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes