MENU ZINFOS
National

Jean-Michel Blanquer favorable à la présence de policiers à l'intérieur des écoles


Par - Publié le Jeudi 25 Octobre 2018 à 22:40 | Lu 834 fois

Photo Facebook
Photo Facebook
Le ministre de l'Éducation nationale s'est déclaré ce matin sur CNews en faveur de la présence de policiers "dans certains cas" au sein des établissements scolaires.

"Je peux être favorable dans des cas particuliers, et Nice peut être un cas particulier, eu égard à l'attentat qu'ils ont subi, pour faire cette expérimentation de policiers qui sont dans l'école", a-t-il expliqué.

Pour endiguer la violence, la ville de Nice expérimente depuis avril dernier un dispositif sécuritaire au sein de trois groupes scolaires qui ont bénéficié de la présence de policiers municipaux non armée pendant trois mois à l'intérieur même des écoles.

Ces forces de l'ordre ont permis, entre autres, d'arrêter un individu menaçant, d'intercepter du cannabis ou encore d'empêcher un livreur de rentrer avec un couteau.

Mais pour le ministre, il ne faut pas simplement sécuriser l'enceinte de l'école. "Il y a les abords de l'établissement, c'est-à-dire les choses qui ne dépendent pas directement de l'éducation, où l'on doit avoir une coopération beaucoup plus forte entre la police et l'Éducation nationale, et c'est le sens de la réunion avec Christophe Castaner demain matin", a précisé Jean-Michel Blanquer.

Cette déclaration intervient quelques jours après l'incident de Créteil, au cours duquel un élève de 15 ans a pointé une arme sur son professeur. Une agression qui relance le débat des violences à l'école et de la sécurité au sein des établissements.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par le taz le 25/10/2018 23:18

30 ans après que la gauche (y compris les profs eux même) a validé l'arrivée massive d'immigrés sans éducation à 1 milliard d'année lumière de notre mode de vie, parqué dans les banlieues devenues des ghettos (hourra)....

un toute petite mesurette qui ne règlera aucun problème car il ne traite pas le fond mais est dans la réaction.

des policiers dans des écoles....
mais toujours pas de sanctions, de vraies sanctions....
faudra peut-être des morts pour faire un peu bouger les choses.... mais là, même pas sur...

et pendant ce temps, tout ça fait le jeu à sens unique des le pen et autres extrême droite.
quand les gauchistes, qui dénoncent le FN, auront passé toute leur vie à les renforcer années après années....
voilà le grand malheur de ce pays, des gens irresponsables, qui ont fabriqué des bombes sociales.
et à cause de qui le FN est se rapproche du pouvoir.....

merci.... et encore bravo !

2.Posté par Pou fé rire la bouche le 26/10/2018 00:22 (depuis mobile)

Et après on fait entrer l'armée avec les chars ?

C'est ridicule.

3.Posté par Ancien recteur de Créteil le 26/10/2018 00:27 (depuis mobile)

Blanquer ancien recteur de Créteil n'a rien fait face aux violences dans les lycées :
- poussière sous le tapis
- et pas de vague

4.Posté par Gratos le 26/10/2018 07:06

Tout ça c'est du blabla
La composition des lycées et des collèges il ne faut pas avoir peur de le dire est constituée
de jeunes Français d'origine étrangère qui pour beaucoup de certains d'entre eux ont des difficultés
avec la langue Française voire ne la parle même pas et ne la parle même pas.
Chez eux ils parlent leur langue d'origine comment voulez vous que l'on parle d'intégration à ce moment
là et ça ira de pire en pire car on voit de quoi est composée la jeunesse Française aujourd'hui de petits blackbeurs par la force des choses due au métissage de plus en plus fréquent ce qui fait qu'un jour pas
si lointain la France ne sera constituée que d'une population cosmopolite de toute nature ce qui ne sera
pas forcément une bonne chose car l'identité Française dans son jus aura disparue. De toute manière cette
option de faire venir à tout va toutes ces populations étrangères n'a pas été une bonne chose au lieu de
faire une politique d'immigration choisie ce qui aurait été préférable de la part des dirigeants de tous bords
ils ont préféré laisser faire croyant que l'intégration se ferait toute seule aujourd'hui on voit bien que ca n'a
pas fonctionné la preuve. Pour ma part je pense que quoi que l'on fasse il trop tard pour changer les choses
et qu'au contraire les choses vont aller en empirant la machine est en route est rien ne pourra l'arrêter.
Il est trop tard pour changer les choses il faudra les subir. Mettre des policiers nationaux armés dans les
écoles et une trés bonne chose car on à a faire à une population de jeunes qui ne sont plus des années 50
où le respect de mise naturellement et où les collégiens et les lycéens écrivaient et parlaient le Français?

5.Posté par polot le 26/10/2018 09:26

c'est inquiétant toute cette violence qui empire au fil des années et pas facile non plus pour les enseignants lorsqu'ils sont confrontés à des élèves violents. On a encore en mémoire l'affaire Karen Montet-Toutain, en 2005, cette enseignante qui avait été poignardée en plein cours par un lycéen. Et depuis 2005 rien n'a été fait pour traiter la violence scolaire comme elle le mérite. Nos enfants (bien éduqués) qui ont des ambitions ne peuvent pas les mener à bien à cause d'une minorité agissante en toute impunité d'individus qui pourrissent les classes dans lesquelles ils sont présents. Ces mauvais grains sont parfois en plus très nombreux à proposer de la drogue à nos gosses pour les détruire et, du même coup, abîmer l'avenir de la France. N'oublions pas que le futur d'un pays dépend de la qualité de sa jeunesse (la drogue réduit à néant ce que l'école tente d'apporter à nos enfants en terme de matière grise).

6.Posté par La gitane le 26/10/2018 10:18 (depuis mobile)

Le choc des civilisations ! des religions !

7.Posté par justedubonsens le 26/10/2018 11:11

Il est vrai que la permissivité donnée aux élèves et l'absence de sanctions en contre partie depuis les années 80 ont totalement destabilisé le rapport enseignants-élèves. Dans ce milieu où tout le monde est beau tout le monde est gentil, le choc des cultures notamment islamique où la femme n'a pas son mot à dire à ses fils et où bien souvent le père était quasi absent pour son travail n'a pas été mesuré à a juste réalité. De même que dans notre société de plus en plus monoparentale, l'enfant est laissé à lui-même une grande partie du temps où le parent isolé est absent pour son travail. Ces parents comblent souvent leur absence par des "cadeaux" de plus en plus onéreux qui aboutissent à l'absence de références et à la perte des valeurs.
Ce qui arrive avec cette histoire de "braquage" n'est qu'un épiphénomène d'une situation permanente qui se développe dès la maternelle en l'absence de la capacité des parents à éduquer leurs enfants figés devant leurs vidéos violentes où la fiction le dispute à la réalité. Notre civilisation retourne à la loi de la jungle comme le réchauffement climatique entame une nouvelle ère comme la Terre en connaît depuis sa création. Mais ça fait rien Macron et ses taxes sur le carburant va sauver la Terre à lui tout seul, enfin tout seul...avec notre argent. Mais ceci est un autre sujet !

8.Posté par Enfumage le 26/10/2018 11:58 (depuis mobile)

De l'enfumage en veux tu en voilà de la part de Blanquer qui commente plus les faits qu'il ne met les mains dans le cambouis.

9.Posté par Réactionnaire de droite le 26/10/2018 12:13 (depuis mobile)

Vous mettez un réactionnaire de droite à l'éducation nationale : voilà le résultat.

Il a été mis en cause par ses ex camarades de droite à l assemblée nationale cette semaine parce qu'il ne fait pas grand chose. Le boug gros ker s'est emporté.

10.Posté par Enseignants et PE le 26/10/2018 13:34 (depuis mobile)

Et mettre plus d'enseignants et de PE dans les établissements scolaires plutôt que d'en supprimer, ce ne serait pas plus pertinent ?

11.Posté par Pourquoi faire ? le 26/10/2018 13:35 (depuis mobile)

Pour que les policiers apprennent à lire ?

12.Posté par On recule le 26/10/2018 13:37 (depuis mobile)

C'est la dernière trouvaille de la macronie ?
Le vigile en chef ? Ben Alla ?

L'intelligence des Laren dans toute sa splendeur.

13.Posté par Des Ben Alla le 26/10/2018 13:43 (depuis mobile)

Le parti de Macron veut aussi mettre dans chaque école 1 Ben Alla ?
On est dans la mer....Avec Macron.et compagnie.


14.Posté par Jean mimi planqué le 26/10/2018 15:41 (depuis mobile)

Encore une erreur, une de plus.

15.Posté par Encore de la Com le 26/10/2018 19:27 (depuis mobile)

Encore de la Com de la part de Blanquer.
L'intervention de la police se fait déjà :
- EMS
- demande de la direction
- etc...

Il a encore inventé le fil à couper le beurre.

16.Posté par GIRONDIN le 26/10/2018 21:40

De vrai policier ou de faux ?
Avec brassard ? Et arme à feu ??

Un poste créé de toute pièce pour benalla le favori de manu !
Ils sont plusieurs ?

17.Posté par benoit le 26/10/2018 22:37

L"exemple de Nice est vraiment d'une incohérence sans nom des agents de police non armés dans les écoles alors que leur place est sur la voie publique et des vigiles dans la rue (illégal) le tout payé par les contribuables niçois,cherchez l'erreur

18.Posté par Encore un effort Jean Mimi le 27/10/2018 00:00 (depuis mobile)

Encore un effort Jean Mimi. A ce rythme il va mettre des policiers en .... dans les crèches.

Avec Castaner, c'est fort possible.


19.Posté par Zarin le 27/10/2018 12:05

"...ou encore d'empêcher un livreur de rentrer avec un couteau. "

à mon époque ils livraient des petits pains au chocolat !!!

20.Posté par Et 1 réactionnaire le 27/10/2018 13:23 (depuis mobile)

Et 1 réactionnaire.
Un de plus.

21.Posté par sylvains le 28/10/2018 13:42



Concernant l'enseignante qui avait été braquée par un lycéen avec une arme factice, à Créteil, rappelons que, deux mois auparavant, ce lycéen avait empoigné et frappé à l'arcade sourcilière un gardien de la paix dans un commissariat de Créteil qui, blessé, a dû se rendre aux urgences (sur son site le magazine Le point avait d'ailleurs relaté cette affaire en publiant un article ayant pour titre :
"INFO LE POINT. Créteil : en août, le lycéen s'était battu avec un policier".
C'est la preuve que les professeurs ont pour mission de garder des prédélinquants et des délinquants pour qu'ils n'aillent pas gonfler les statistiques de l'insécurité. Les enseignants sont donc condamnés à garder ces renégats qui pourrissent les cours et qui endommagent l'avenir des bons élèves désireux de travailler. Recruter des surveillants ne servira à rien car ils ne sont pas dans les salles de cours et c'est là que s'exerce principalement la violence verbale et physique contre ceux qui y sont présents (bons élèves et professeurs). D'autre part, faire rentrer des policiers dans les établissements scolaires, comme l'envisage le ministre de l'Education nationale, c'est de la poudre aux yeux puisque ces représentants de l'ordre ne pourront être présents dans les salles de classe et, encore une fois, c'est là que se manifeste la violence verbale, physique et psychologique comme ce fut le cas du braquage de la professeur dans un lycée de Créteil. Nous sommes toujours dans la politique de la poussière sous le tapis. La solution qui semble convenir serait d'installer dans chaque salle de classe une caméra qui serait mise en route, dès la première seconde d'entrée en classe, par l'enseignant qui le souhaite et avec l'effacement (par l'enseignant) de l'enregistrement à la fin du cours si aucun incident n'a eu lieu. Un peu comme pour les policiers qui portent sur eux une caméra lors de leurs contrôles d'identité. Voilà une solution qui calmerait beaucoup de perturbateurs et destructeurs de l'Education nationale.

22.Posté par Dagober le 28/10/2018 17:36 (depuis mobile)

N'importe quoi, il y a des milliers d'écoles en France, de la poudres aux yeux une fois de plus !!!!il y aura que sa pendant les trois ans qui leurs reste

23.Posté par Non et non le 28/10/2018 22:45 (depuis mobile)

Encore 3 ans pour subir tout sa.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes