MENU ZINFOS
zinfos-moris.com

[Jean-Luc Mootoosamy] Avez-vous vu, M. le Premier ministre ?


A Maurice, la population a pris les choses en main pour tenter d'entraver la progression d'hydrocarbures provenant du MV Wakashio, vraquier japonais battant pavillon panaméen qui s'est échoué au sud-est de l'île, le 25 juillet dernier. Pendant 12 jours, les autorités locales ont affirmé qu'il n'y avait pas de risques écologiques, jusqu'à ce que l'horreur se produise le 6 août : une marée noire !

Par E. Moris - Publié le Dimanche 9 Août 2020 à 22:28 | Lu 428 fois

Jean-Luc Mootoosamy par @ Eric Vazzoler
Jean-Luc Mootoosamy par @ Eric Vazzoler
Avez-vous vu comment le peuple mauricien s’est levé ? Avez-vous vu cet élan national, qui n’a attendu aucun mot d’ordre de vos rangs, pour agir ? Avez-vous vu ce peuple indépendant qui se prend en main lorsque ses dirigeants sont dans le déni ou s’abritent derrière des rapports d’experts ? Avez-vous vu ces cheveux offerts pour fabriquer des barrages absorbants, ces bouts de Mauriciens, toutes générations confondues, de toutes les ethnies, comme réponse à cette marée destructrice ? Avez-vous vu tous ces jeunes qui ont pris les clés de leur présent, à genoux, pour confectionner ce qui, avec efficacité, retient encore cette masse noire, gluante, nauséabonde ?

Vous avez probablement dû entrevoir tout ceci, avec votre myriade de conseillers, vos soutiens (aujourd’hui) indéfectibles - cette cour qui se bouscule pour être derrière vous quand s’attarde une caméra, un appareil photo.

Avez-vous vu cette presse indépendante - oui indépendante, que vous le vouliez ou non - qui a montré sans trembler ce qui se passait ? Ces journalistes qui continuent à alerter sur place, quitte à mettre leur santé en danger, au nom du droit de savoir ? Ces images reprises par le monde entier ?

Oh, comme « SUS-island » et « COVID-free island » semblent être des slogans bien creux aujourd’hui face à ce monstre qui souille ce que les générations précédentes nous ont confié.

Et quel constat, Monsieur le Premier ministre, pour ceux qui nous observent ! Voir que n’importe quoi, quel que soit son contenu, peut venir s’échouer contre les récifs du pays. Voir que notre territoire marin est en fait une véritable passoire !

Vous aurez beau dire que c’est triste. Vous aurez beau nous demander de prier. Mais, voyez-vous, Monsieur, vous vous êtes rendu inaudible.

Est-ce que dans votre entourage, quelqu’un a osé vous dire qu’il faudrait exprimer des regrets, présenter des excuses au peuple mauricien, au nom de votre gouvernement ? Qu’il faut reconnaître face à cette Nation que vous avez pris l’engagement de servir, que vous n’avez pas pris les décisions qu’il fallait ? Saurez-vous dire qu'il fallait solliciter l’aide internationale plus tôt et ne pas avoir honte de reconnaître que Maurice est techniquement démunie face aux risques de marée noire ?

Ne serait-ce pas nécessaire aujourd’hui d’être à nouveau crédible aux yeux de tous, ne serait-ce que pour affronter ces litres hydrocarbures qui se déversent sans vous demander la permission ? Ne serait-ce pas le moment de l'humilité, d'une parole qui touche les Mauriciens au cœur.

Monsieur le Premier ministre, n’est-ce pas l'heure d'admettre qu'avec le Pouvoir que vous dites détenir, vous avez surtout, vis-à-vis de nous, un Devoir ?

Après avoir dirigé la rédaction de Radio One, Jean-Luc Mootoosamy a géré des programmes médias dans des zones de conflits. En novembre 2017, il lance « Media Expertise », cabinet de consultants pour accompagner des médias indépendants. Il a exercé comme consultant pour, entre autres, CFI, l’Agence Française de Développement et l’Organisation Internationale pour les Migrations. 
Texte publié dans le "Club Mediapart".  


 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes