Faits-divers

Jean Joël Gardebien soupçonné d'avoir tué son coloc: 12 années de réclusion requises

Vendredi 8 Juin 2018 - 12:06

Jean Joël Gardebien soupçonné d'avoir tué son coloc: 12 années de réclusion requises
Dernier jour de procès pour Jean Joël Gardebien, accusé de "violences volontaires ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner" sur son coloc, Grégory Béraux, 34 ans le 10 avril 2015 à l'Entre-Deux. Malgré des aveux en garde à vue – une bagarre qui a mal tourné entre les deux hommes – en décembre 2015, il change très vite de version : non, ils ne se sont pas battus et Jean Joël Gardebien n’y est pour rien.
 
Des ossements au pied d’une falaise à 50 mètres du domicile, le caractère violent de l’accusé, les égratignures sur son corps et ces aveux "après 28 heures de garde à vue" et sous "la pression des gendarmes", selon la défense… Donc pas de preuves concrètes.
 
Mais Jean Joël Gardebien ment. Tout le temps. Et il avait déjà blessé son coloc d’un coup de couteau à la main. Et ses paroles au téléphone avec le père de la victime : "Est-ce qu’on a trouvé le meurtrier ?", alors qu’il ne s’agit toujours que d’une "disparition inquiétante". Ces éléments suffisent-ils ?

Pour l’avocat général, "l’accusé a bien commis les faits". Cet homme pour qui "la violence faisait partie de sa vie" et qui avait "un goût pour la bagarre et l’alcool". En garde à vue, "les gendarmes insistent car ils ont envie de savoir" ; "les autres aussi on leur posait des questions", ajoute-t-il. Et les aveux sont détaillés, des détails que l’on n'invente pas pour faire plaisir aux gendarmes, précise l'avocat général.

Mais imploré de dire la vérité par la mère et la soeur de la famille, en larmes - "entendre des mensonges, c'est une torture", "tu dois dire la vérité", "je sais que tu sais", "on a besoin d'avancer" - il maintient: "Je suis attristé, je suis désolée, je comprends, mais je n'y suis pour rien".
 
L'avocat général a requis 12 années de réclusion.
 

Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 1260 fois



1.Posté par Cactus le 08/06/2018 14:20

Normal
Il s' est trahi en demandant si l'on avait trouvé le meurtrier
alors qu'on en était juste au stade d'une disparition inquiétante..
Il est pas futé c'est lui le coupable bien sûr.

2.Posté par huguette le 08/06/2018 15:19

c est une victoire pour son avocat
12 ans avec le jeu des remises de peines
il est sorti dans 5 ans
c est peu pour avoir sans doute donner la mort sous l effet de substances

3.Posté par brenneke12/70 le 09/06/2018 09:45

Les substances ont bon dos, pour se donner courazzz et tuer un zorey par ci-, un zorey par là...

4.Posté par tiorpia le 09/06/2018 13:23 (depuis mobile)

Moin mi dit le vrai assassin i court toujours..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter