MENU ZINFOS
Politique

Jean-Claude Fruteau est décédé : Une vie à défendre l'agriculture


Décédé ce mercredi à l'âge de 74 ans, l'ancien maire de Saint-Benoit, Jean-Claude Fruteau, a laissé une trace indélébile dans l'histoire politique de l'île et de sa ville. Retour sur les combats portés par le baron socialiste.

Par SI - Publié le Jeudi 28 Avril 2022 à 15:55

Jean-Claude Fruteau (Ville de Saint-Benoît)
Jean-Claude Fruteau (Ville de Saint-Benoît)
Jean-Claude Fruteau est décédé

Jean-Claude Fruteau fut tour à tour premier secrétaire local du Parti socialiste (le premier de la fédération locale en 1981), conseiller général, maire de Saint-Benoit, conseiller régional, député, député européen, avant de revenir à ses premiers amours à la mairie de Saint-Benoit à la fin des années 2000. Figure de la fédération locale du PS dont il était un des derniers barons, son image est indissociable de la ville de Saint-Benoit, commune dont il a été maire durant près de 30 ans.

"C'est un jour de grande tristesse pour moi aujourd'hui puisque j'ai eu l'honneur de côtoyer de manière très proche Jean-Claude Fruteau en étant son adjoint durant trois ans", lance un de ses fils spirituels, l'actuel maire de Saint-Benoit, Patrice Selly pour qui son prédécesseur a été "un grand maire, un grand homme politique, un grand homme de gauche, un grand Réunionnais".

Ce dernier retient de l'ancien patron du PS local la construction du "Saint-Benoit moderne" en permettant à la commune "de rayonner" durant de nombreuses années. "Jean-Claude Fruteau a aussi oeuvré à l'échelle de l'île pour l'égalité sociale, pour la défense de notre identité culturelle mais aussi pour l'agriculture réunionnaise et notamment pour la filière canne" poursuit son successeur à la tête de la cité bénédictine.

Jean-Claude Fruteau parlait toujours avec passion de cette thématique chère à son coeur et était vu par de nombreux agriculteurs et les syndicats du secteur comme un de ses plus grands défenseurs, intervenant aussi bien pour la reconnaissance du statut de la bagasse et de la nécessaire revalorisation de son prix d'achat que pour la défense des revenus des planteurs, que ce soit dans les couloirs de l'Assemblée nationale ou du Parlement européen.

Un rapport, qui porte son nom par ailleurs, a notamment permis à la filière canne locale et ses acteurs d'être mieux pris en compte aussi bien par Paris que par Bruxelles au milieu des années 2000 (subventions européennes, aide au maintien de l'activité sucrière, prime bagasse, etc...). "Il a laissé une trace indélébile dans la filière", glisse pour sa part l'ancien patron des Jeunes agriculteurs, Bruno Robert, aujourd'hui élu à la mairie de Saint-Benoit.

Connu pour son affinité avec le monde agricole, Jean-Claude Fruteau a également beaucoup oeuvré sur la question de l'égalité sociale en particulier sur le logement des plus démunis. "Il a permis à de nombreux Bénédictins d'avoir un logement en lançant une politique inédite à travers la ville, mais aussi à avoir du travail et retrouver une certain sens à leur vie. C'est ce côté humain et social qui m'a marqué. C'est d'ailleurs pour cela que les Bénédictins lui sont reconnaissants aujourd'hui", ajoute Patrice Selly.

Mentionnons également le combat de Jean-Claude Fruteau contre l'autonomie et pour le maintien de la départementalisation, qui a cristallisé les opinions et conduit des plaies importantes tant au plan de la classe politique de l'époque qu'au sein du PS. L'engagement de Jean-Claude Fruteau s'est également vérifié dans le domaine de la culture : valorisation de la culture créole, mise au devant de la scène de Gramoun Lélé, la création du festival du court-métrage à Saint-Benoit ou encore de la compagnie théâtrale des Bambous.

 




1.Posté par DOGOUNET le 28/04/2022 21:12

Bal des faux Q en cours...en oubliant qu'il s'est largement servi sous l'ombrelle de Marianne via ses multiples mandats, tout en laissant sa ville péricliter. Paix à son âme mais sachons raison garder et passé se souvenir !

2.Posté par Sushis le 29/04/2022 05:48

Exactement Dogounet !
Et on oublie la terreur semée par ses nervis, les frères Bege et j en passe. St Benoit a terminé dans un état de délabrement sous son mandat, catastrophique.

Par contre je salue le professeur de Français extraordinaire. Merci pour cette année de 1ere et la neutralité malgré nos divergences politiques.

3.Posté par Cloclo⁶ le 29/04/2022 06:47

Oui. 37 millions aux industriels ???

4.Posté par Journaleux le 29/04/2022 09:45

Selly fils spirituel de Fruteau ?? Hahaha je ris ventre plein.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes