MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Je suis peut-être un zorey, un cafre, un malbar, un kréol, un zarab, un yab, un sinois, un Komor, je reste un Réunionnais point barre !


Par Jérémy K. - Publié le Vendredi 11 Décembre 2015 à 10:11 | Lu 1860 fois

Je suis peut-être un zorey, un cafre, un malbar, un kréol, un zarab, un yab, un sinois, un Komor, je reste un Réunionnais point barre !
Je suis Réunionnais, fier de mon île, de mon "pays", de ses valeurs, de ses talents, de ses initiatives privées, de sa culture, de son histoire, de ses différentes ethnies qui composent son peuple, mais je suis déçu, déçu que pendant un moment crucial où l’on doit choisir une équipe devant nous représenter pour faire avancer la Réunion, nous faire avancer, nous permettre de préserver nos acquis et notre richesse, que l’on s’attarde sur un mot, une phrase et que l’on interprète en semant et créant la division ethnique aux seins des Réunionnais.

En effet, Mme Bello lors du dernier débat télévisé d’entre deux tours des élections régionales a tenu le discours que le chantier de la NRL avait bénéficié à la création d’une majorité d’emplois pour des expatriés. Il y a en effet, un certain nombre d’individus non domiciliés à la Réunion qui du point de vue de leurs compétences spécifiques à ce type de chantier ont été embauchés sur celui-ci et ce sont bien des expatriés. Quelle négativité y a t il à avoir envers ces propos ?

La réaction d’un consultant appartenant à la communauté zorey a été immédiate en transformant ces propos et en se demandant si lui aussi était considéré comme expatrié. Sur les réseaux sociaux, les posts et les tweets fusent s’insurgeant pour certains d’être considérés a titre négatif comme des expatriés jusqu’à faire remonter dans les esprits le jour de perte de notre défunt ami Mathieu Schiller où Mme Bello lança comme réponse à un homme la traitant "d’assassin" sur le coup de l’émotion "je connais mon pays monsieur".

En tant que Réunionnais j’ai un très grand regret, je regrette cette phrase d’Huguette Bello mais je regrette tout autant qu’il n’y ait pas un membre de la communauté zorey qui lui ait répondu et répondu à l’ensemble des Réunionnais : "Madame, c’est aussi mon pays, notre pays, le pays où j’ai décidé de travailler, de vivre, d’y faire naitre et faire grandir mes enfants, le pays que j’aime, dans lequel et pour lequel je m’investis" car oui il y a une communauté zorey dans notre pays, une des communauté la plus jeune avec la communauté mahoraise qui composent le peuple réunionnais.

S’il vous plait ne semons pas la division, cette division on en a déjà fait les frais depuis la "crise requin" au désavantage de tous.

Aujourd’hui, et tous les jours dans les embouteillages, je vois des cafres, des zoreys, des malbars, des kréols, des komors. Dans nos hôpitaux, au Pôle Emploi il y a les mêmes visages. Dans nos écoles, notre Université, nos terrains de sport, sur nos sentiers, nos plages, dans nos rues, dans notre "viré tourné", il y a toujours cette diversité de visages appartenant au même peuple, le peuple REUNIONNAIS.

Je suis déçu de l’attitude des politiques entretenant également cette division insensée.

A l’heure où le peuple à dans ses mains le pouvoir de le donner à une équipe pour faire avancer notre pays, 350.000 Réunionnais ne se sont pas exprimés, ne sont "pas là ek ça !" et l’on s’attarde sur des mots.

Madame, Monsieur, les politiques, Madame, Monsieur la Société Réunionnaise, quelle légitimité à une équipe politique à l’égard du peuple réunionnais si elle est élue avec 150.000 voix pour 650.000 électeurs et 850.000 individus que compte La Réunion ?

Quelle fierté pour une équipe politique d’avoir été mise en place et être soutenue que par 18% de la population, 23% des électeurs ?

Alors aujourd’hui que voulons-nous pour notre peuple ? Pour notre avenir ? Allons-nous continuer à nous diviser et rester "en place" ou souhaitons-nous avancer en adultes, en hommes et femmes responsables et sensés ?

Mettons de côté ces questions de pacotille ethniques, et avançons. Dimanche votons pour un tel, une telle ou blanc mais exprimons nous démocratiquement.
 
Jérémy K

 




1.Posté par 974 E.D le 11/12/2015 10:40 (depuis mobile)

mi lé tout simplement Humain.....la possibilité de construire les choses que veulent le peuple aurait était plus simple avec ce principe......mais nous lé enkor a un stade où nous joué encor sur des bas instinct pour manipulé les masses.....

2.Posté par André le 11/12/2015 11:18

Mme Bello connait bien son pays, mais connait pas assez l'évolution! Une chance qu'on l'a pas attendu pour que ça se fasse!

3.Posté par A. Nazier le 11/12/2015 11:19

M.K, votre gentil plaidoyer pour la diversité, pour être plein de bonne volonté, laisse transparaître, en filigrane, la structure idéologique de votre propos, contraire à l’universalisme dont vous faites la promotion. Vous plaidez le contresens en ce qui concerne l’usage du terme « expatriés » utilisé mal à propos par Mme Bello, mal à propos dans un discours visant à fédérer, rassembler un électoral… Car au fond, Mme Bello est porteuse d’une xénophobie politique propre au logiciel identitaire du PCR qui l’a formée sur fond de lutte des classes et de pseudo-décolonisation. Porteuse d’une idéologie qui vise à couper les Réunionnais du peuple français, de la nation française et de la République, avec pour finalités, perdues en route faute de moyens et de succès, l’autonomie et l’indépendance. Une conception sectaire qu’elle avoue involontairement et trahit par son malaise sur le sujet.
Et quand vous écrivez « « La réaction d’un consultant appartenant à la communauté zorey » vous vous inscrivez pleinement dans un discours communautariste, sectaire et contraire à l’unicité même du peuple français, et vous aggravez votre cas en vous référant à la notion de « peuple réunionnais », terme discriminant pour les Réunionnais dans leur ensemble qui sont partie prenante, historiquement, du seul peuple porté par notre constitution, le Peuple français, constitutif de la Nation française. Alors, bien évidemment, il n’est pas question de nier les régionalismes, les spécificités régionales, la diversité, mais il est dramatique de les utiliser pour opposer les Français de La Réunion à l’ensemble du peuple français. Mais c’est là, de toute histoire, le fonds de commerce du PCR…En France, nous sommes tous des citoyens français égaux en droits et en devoirs. A nous de faire fructifier intelligemment cet ADN politique. Ce qui n'empêche pas d'être Réunionnais, Breton, Corse, Alsacien… et fiers de l'être.

4.Posté par Étienne vellayoudom le 11/12/2015 11:49 (depuis mobile)

Trop tard pour bello et la clique

5.Posté par Eliot le 11/12/2015 11:54

Qu'est-ce qui fait l'unité des peuples sur un aussi petit territoire? La tolérance,et le respect mutuel qu'on se porte!
Ne tombons pas dans le repli communautarisme au nom de la politique!

6.Posté par Sofiane le 11/12/2015 12:01

La beauté de notre île tient dans sa diversité, diversité des origines, savoir qui on est, d'où venons, pour savoir où on va!
Soyons fier de cette richesse, fier de ce nous sommes! Ce n'est pas aux politiques comme Bello qu'on doit accorder du crédit!

7.Posté par Pro No Stick le 11/12/2015 12:11

hélas, la Réunion n'est pas un pays aux dires des "expat"..ce qui leur confère des "droits" que l'on devrait revoir à deux fois..

la Réunion en effet, ne peut attirer à elle toute la misère de Métropole..

8.Posté par Mwa la pa di le 11/12/2015 12:56

Je suis fier d'être Réunionnais sans être obligatoirement créole. L'origine des Réunionnais est multiple, européens, Indiens, Chinois, Malgaches, Indo-pakistanais, Africains, Comoriens, nous sommes tous, forcement l'ile étant déserte, d'origine diverses et d'ancrage plus ou moins ancien. Ce qui nous uni est notre amour pour ce petit bout de territoire et la chance que l'on a de partager le vivre ensemble. Ne le gâchons pas par des paroles assassines ou des interprétations volontairement orientés. Non, cherchons à préserver cette entente et développons la par l'enrichissement personnel que cela nous enseigne.

9.Posté par Caroline le 11/12/2015 14:04

Je suis d'accord avec vous Jérémy sur un point, il faut voter. Mais si certains ne veulent pas voter c'est leur problème, ils laissent à ceux qui votent décider à leur place, ce qui veut dire que ce n'est pas 18 % de la population mais bien le choix de 100% de la population.

Ceux qui décident de ne pas voter donnent leur pouvoir à ceux qui votent, ce qui veut dire que c'est bien le choix de 100% de la population.

10.Posté par Roseline le 11/12/2015 14:19

Est-ce qu'un Réunionnais qui vit en Bretagne ,au Pays Basque , en Corse devient de facto Breton , Basque ou Corse par le simple fait d'y habiter?Je pose la question!

11.Posté par kld le 11/12/2015 15:30

bravo , bel article , un jeune qui porte (enfin !!!!!) un discours optimiste !

12.Posté par Roseline le 11/12/2015 16:35

"Les habitants de Bourbon se sont assemblés sans se connaître,se pratiquent sans s'aimer et se quittent sans se regretter."
Antoine BOUCHER (ancien gouverneur de l'Isle Bourbon au XVIIIe siècle)

13.Posté par bien tenté Jérémy B. le 11/12/2015 17:13

Cher Jérémy K ou B., votre tentative d'apaisement est louable. Néanmoins, faut-il vous rappeler qu'à la Réunion nous sommes en France : République une et indivisible. La Réunion n'est pas un "pays", ne vous déplaise. le Conseil d’État a jugé il y a déjà un certain temps qu'en France il existait un seul peuple : le peuple français, ce qui ne signifie pas qu'il soit monolithique. Le peuple français est divers, pluriel mais il ne fait qu'un. Par exemple, il n'existe pas de peuple corse, pas de peuple basque, breton ou réunionnais; Ça agace les indépendantistes et régionalistes mais c'est ainsi. Le droit constitutionnel est ainsi. Notre droit, notre État de droit. Qu'ils tentent un coup d’État s'ils ne sont pas contents.

Ce qui est étonnant c'est que des gens comme Bello, se remplissant les poches en cumulant des mandats républicains jusqu'a plus soif veulent le beurre, l'argent du beurre la cuisse de la fermière, sans doute elle aussi expatriée.

Un expatrié est quelqu'un qui n'est pas dans son pays. vous pourrez ainsi que vos camarades pro-Bello faire toutes les recherches google del a terre et éventuellement trouver du grain à moudre pour trouver une nouvcelle définition au terme "expatrié", il n'en demeure pas moins que pour Bello, les métros sont des étrangers. Estimons-nous heureux, cette fois, elle ne les a pas qualifié de "colon, comme elle en a l'habitude.

Cette femme est dangereuse, anti-républicaine et tient régulièrement de propos xénophobes. Sa malhonnêteté intellectuelle n'a d'égal que sa vanité et sa capacité à trahir ses engagements.

Bello c'est la préhistoire et il faut la mettre à la retraite : elle pourra profiter des sommes considérables que la République lui a octroyées et donner des leçons de vie la bouche pleine en tailleur haute couture, comme elle en a l'habitude. Les cocos à l'ISF, seul la Réunion connaît cela. Temps d'évoluer et de ranger ces disnosaures au placard.

Le terme "expatrié" signifie que les métropolitains travaillant à la Réunion ne sont plus dans leur patrie, étymologiquement : ce sont des étrangers travaillant dans un pays qui n'est pas le leur.

Vous pourrez procéder à toutes les rouiades sémantiques du monde, Mme Bello a, une énième fois , fait montre de son vrai visage : une crypto-marxiste adepte d'une dialectique post coloniale surannée, empreinte d'esprit revanchard pour ne pas dire haineux.

14.Posté par Soliveau le 11/12/2015 18:21 (depuis mobile)

Quel plaisir de vous lire et tellement vrai merci monsieur je suis un zorey qui as quitté son ile après y avoir vécu 15 ans et je me suis marié avec une kreole et j aspire venir y revivre un jour nous sommes un exemple pour le monde entier merci

15.Posté par kld le 11/12/2015 22:13

ça va post 13 , nou lé pu couillon , , on connait , on connait ............... néanmois un ptit ile , c'est un microcosme multiculturelle ......... chacun en tire ses conséquences , , pas besoin de donneur de leçon ......... vive les tropiques !

16.Posté par Simandèf le 13/12/2015 06:41

Les communautés existes à la Réunion elles ont été cités dans le titre certaines sont plus puissantes que les autres dire que telle communautés sont avantagés n'est pas du racisme.

17.Posté par madibastard le 13/12/2015 09:19

bien vu le 13, ça nous change de la beauferie tropicale matinée de racisme anti blanc du kld et de l' autre De La Pitrerie !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes