MENU ZINFOS
Politique

Jardins de Manapany : Des affiches collées dans les rues de la ville interpellent sur le devenir du site


Des affiches ont été collées dans la nuit de jeudi à vendredi dans les rues de St-Joseph. "L’équipe de citoyens et citoyennes réunionnais.e.s" qui revendique l’action a souhaité interpeller "la population mais aussi les élus sur le devenir de Manapany" .

Par Nicolas Payet - Publié le Vendredi 9 Octobre 2020 à 14:45 | Lu 3214 fois

Les opposants à la fermeture des Jardins de Manapany ont mené une nouvelle action hier soir à St-Joseph. 200 affiches avec divers messages appelant à la mobilisation notamment ont été collées dans les rues de la ville. "Si banna i fèrm la kour manapany, nou va asiz dann béton ?" ou bien "Que se passe t-il dans les jardins de Manapany ? M. le maire, dîtes la vérité !", peut-on lire. 

"Depuis 10 semaines, des riverains de Manapany s'inquiètent du devenir du ti coin charmant. Jouant sur l'ambiguïté du statut du terrain, la mairie prétend qu’il s’agit d’un domaine communal privé, alors que l’ensemble des habitant·e·s du quartier l’ont toujours considéré comme un jardin public. En effet, il s’agit d’un lieu connu et fréquenté depuis toujours par les familles réunionnaises qui viennent pique-niquer sur ce site naturel exceptionnel", indique le groupe dans un communiqué. 

Par voie de presse, la mairie a communiqué mardi sur le projet d’un hôtel 4 étoiles qui devrait s’implanter à 300m du site, "les riverains s'inquiètent d'une probable gentrification du quartier", dénonce-t-il encore. 

"Face aux nombreux doutes qui habitent les usager·e·s de ce site à propos de son avenir, la mairie fait la sourde oreille. Le 22 septembre, les propos du maire à l'encontre d'un rassemblement devant les travaux ont provoqués un scandale sur internet. Le 27 septembre, le ridicule a atteint son paroxysme avec la présence de nombreuses forces de l'ordre, et le placement en garde à vue de 4 manifestants, jusqu'à 48h pour certains ! Les riverains de Manapany et l'ensemble des amoureux du littoral réunionnais restent plus que jamais en attente de réponses". 





1.Posté par Max le 09/10/2020 15:49

Qui financent ces documents? Un élu ! Une association !

2.Posté par jfh le 09/10/2020 16:32

IL faut s'assoir devant l'hôtel de ville ou l'église c'est pareil !!!

3.Posté par Marc le 09/10/2020 18:03

Quelle ambiguïté du statut du terrain? Il n'y en a pas, c'est juste vous qui n'avez pas compris.

Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes