MENU ZINFOS
Patrimoine

Jacques Lougnon raconté...


Le vieux tangue, sa vie, son œuvre…

Par OF . - Publié le Dimanche 17 Mai 2009 à 12:56 | Lu 1466 fois





1.Posté par mac arthur 974 le 17/05/2009 14:31

Jacques Lougnon !Quelqu'un vraiment à part ;on avait été appelé pour réparer la machine à café de l 'ex hotel du maido et voilà que débarque cet homme qui nous regarde faire et nous dit :"si c 'est réparé dans les cinq minutes je prends le café avec vous !Et il a pris le café avec nous !!C 'est là que j 'ai découvert cette homme que je ne connaissais qu ' à travers les médias pour ses critiques et ses coups de gueule : un homme simple , sensible de l' avenir de son ile et de ses concitoyens , de ses mises en garde , et un peu visionnaire ou futuriste des conséquences de nos actions de citoyen pour le devenir .Un etre vraiment à part .Une personne de sens , un caractére forgé ....Une disparition trop précoce..Salut vieux Tangue..

2.Posté par soliste le 17/05/2009 14:40

Pourquoi n'at-on donc pas ajouté sa lutte constante contre la reconnaissance de la langue maternelle des réunionnais?
Un peu de honte chez ses petits disciples?

3.Posté par jiji le 17/05/2009 17:01

Un Monsieur simple et cultivé, avec une âme et un bon sens de paysan, qui connaissait la valeur de la terre, savait observer son environnement et qui, s'il avait fait de la politique, aurait pu changer la face de la Réunion. Tous ces élus et responsables politiques qui parlent de développement durable sans en connaître la signification devraient en prendre de la graine.

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 17/05/2009 17:39

faut plutôt s'intéresser aux raisons qui ont valu sa prise de position...

5.Posté par MètAnLèr le 18/05/2009 03:41

Ah, formidable, L'Authenticité, le Terroir, le Paysan, la figure du Colon, toutes ces sornettes réactionnaires dont on nous rebat les oreilles depuis un moment sur ce site et ailleurs, dès qu'il s'agit d'empêcher la construction de routes, de trains et de musées.
Enfin, ne nous plaignons pas, l'homme avait des lettres, tout au moins dans le genre postcolonial & post-frères Leblond qui suffit à en imposer sous nos cieux...Il faut aimer, mais après tout, tous les goûts sont dans la nature, etc

Et il savait faire bosser son monde, quand il fallait réparer la machine à café, je vous en fiche mon billet! Et si tu réparais sa machine à café, il pouvait même condescendre à boire un jus en ta compagnie.
Pathétique de servilité ton post, Mac Arthur, j'en ai honte pour toi; et encore, tu ne faisais pas partie, des vrais élus, qui avaient l'insigne honneur de cirer les chaussures ou de ravauder les chaussettes du grand homme.

Mais enfin, soyons juste, la comparaison avec les protagonistes contemporains de l'anti-tout joue grandement en faveur de feu Jacques Lougnon, qui fut un Heidegger en comparaison des glapissements et éructations émis aujourd'hui par les porte-parole des diverses associations Réagir- canal historique, Réagir-la vraie-c'est-nous, Réagir- Saint-Paul-en-force, sans compter la Fraction Aniel-Boyer, etc.

O tempora O mores, comme qui dirait.


6.Posté par franceschi le 10/01/2020 20:12

ô Met An Lèr,

Tu es qui, toi, pour porter de tels jugements? Qu'as-tu fait dans ta vie qui te le permette?
Tu n'es qu’un troll...

7.Posté par franceschi le 10/01/2020 20:16

Soliste, le créole réunionnais est un patois, pas une langue - et un patois oral, transmis de bouche à oreille de génération en génération. Vouloir en faire une langue - et une langue écrite ! - est simplement grotesque...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes