MENU ZINFOS
Société

Jacques Billant multiplie les groupes de travail pour "préparer notre plan réunionnais sur l'après 11 mai"


Par Ludovic Grondin - Publié le Jeudi 30 Avril 2020 à 16:35 | Lu 2517 fois

(Photo : © Pierre Marchal - Anakaopress)
(Photo : © Pierre Marchal - Anakaopress)
Jacques Billant vient de dévoiler le calendrier qui mènera le département de La Réunion vers l'après 11 mai.

S'il affirme que ses discussions n'ont jamais cessé avec les élus locaux depuis des semaines, le dialogue doit aller plus loin "pour préparer notre plan réunionnais sur l'après 11 mai."

Le 7 mai, le préfet réunira pour la première fois une toute nouvelle instance, le comité local de mise en oeuvre du déconfinement. Ce comité sera l'émanation de 4 grandes enceintes et de multiples groupes de travail qui se réuniront en tout début de semaine, annonce-t-il, avant de détailler les instances participant à ce tour de table géant. 

Il y aura ainsi une instance de dialogue sur la reprise économique réunissant mercredi après-midi prochain organisation patronale et de salariés, ainsi que les chefs de fil des huit groupes sectoriels de continuité de l'activité économique. 

"Tous les sujets ne seront pas mis sur la table"

Le préfet animera également l'instance de dialogue avec la communauté médicale le mardi 5 mai, le comité de gouvernance avec les élus locaux (mardi après-midi) et le conseil départemental de l'éducation nationale avec une séance exceptionnelle avec le recteur mercredi matin. 

"De quoi et comment échangerons-nous dans ces instances ? Nous travaillerons d'abord de façon progressive et prudente, par pallier de 3 semaines, pour avoir toujours un temps d'observation et de contrôle sur l'épidémie", annonce-t-il, avant d'évoquer la question critique de l'aéroport Roland Garros, point d'entrée principale du coronavirus depuis le début de l'épidémie. 

Le préfet prévient tout de même, devant l'impatience qui gagne certains professionnels des secteurs exclus du déconfinement du 11 mai, "au cours de cette première séquence qui s'ouvre jusqu'au 2 juin, celle du déconfinement, tous les sujets ne seront pas mis sur la table", précise-t-il, confirmant que certains secteurs seront ainsi jugés prioritaires, dans la droite ligne du calendrier national de déconfinement dévoilé par le Premier ministre en début de semaine.

Ainsi, parmi les sujets considérés comme remis à une autre séquence, il y a la réouverture totale de l'aéroport. "Je préfère vous dire que la reprise complète du trafic aérien ne sera pas d'actualité", affirme-t-il. "Il n'est pas question non plus de discuter des grands rassemblements", ajoute-t-il.  

Par contre, dans cette première séquence de groupes de travail qui s'ouvre à compter de lundi prochain, priorité est donnée à l'établissement de protocoles sanitaires permettant un retour progressif à une vie sociale et d'échanges commerciaux en sécurité.

"Ce qui sera sur la table, par contre, ce seront les modalités pratiques du déconfinement : les modalités de notre vie sociale, quel accès aux jardins, aux espaces naturels, aux loisirs, à la plage, aux sites de pique-nique, aux sites religieux, quel plan dans les transports en commun, de la manière de travailler et avec quels nouveaux horaires, avec quel cahier des charges, quelle reprise des commerces ?", liste-t-il l'immense défi qui attend l'autorité publique qu'il dirige, entourée des représentants des secteurs économiques et sociaux. 




1.Posté par Bleu outre mer le 30/04/2020 17:15

Pour suivre la conf
https://www.facebook.com/Prefet974/videos/282703162726395/

2.Posté par Ar-no le 30/04/2020 17:33

un "comité local" réuni moins de 4 jours avant l'échéance ?
Il ne s'agira donc que d'annoncer les décisions déjà prises, pas de les concerter ou même de les modifier, le temps ne le permettra de toute façon pas.

Quand on dit "avec quels nouveaux horaires" et "quel accès aux jardins, aux espaces naturels, aux loisirs, à la plage", c'est pour que tout le monde ait en tête que le couvre-feu actuel et les interdictions généralisées des loisirs seront maintenues, c'est bien ça ?
Vu que tous les arrêtés actuels ont été prolongés aujourd'hui pour 10 jours malgré une situation de quasi disparition du virus, on sait à quoi s'en tenir.

3.Posté par El diktator le 30/04/2020 18:24

Méthode macron.. Multiplier les ateliers pour qu'il n'en ressorte rien ou si peu.

4.Posté par Flamboyant le 30/04/2020 18:36

Pour l'instant je pense qu'il faut encore attendre pour la réouverture de l'aéroport c'est dangereux et puis rien n'est encore sûr Oui bien sûr que le souci du virus circule sur l'île et ailleurs il faut bien réfléchir avant de décider sa fait peur

5.Posté par Bleu outre mer le 30/04/2020 19:02

2.Posté par Ar-no
Je suis d'accord avec vous
Un des problèmes va concerner l'école, ou c'est compréhensible que des parents ne souhaitent pas mettre leur enfant dans l'établissement scolaire. Par contre j'aimerais bein connaitre le décrochage scolaire en ce moment, vu que certains ont pas ou peu de connections, d'autres ont la connection et se sentent en vacances, vu que certains profs ont très peu d'élèves en télétravail et difficile de faire un suivi. Ajouter les violences familiales et j'en passe, de trouver comment faire et que mettre en place, pas si simple.........
Certains critiquent et c'est facile, ne font aucune propositions, cela les obligerait à être critiqué.......
.

6.Posté par Veridik le 30/04/2020 19:38

Je ne regarde plus ces interventions de gens qui tergiversent pendant 1h30 et qui parlent pour ne rien dire

7.Posté par Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ) le 30/04/2020 19:48

Jacques billant , quel bosseur ? Le monde d'avant
Qu'est ce que ça va être , le monde d'après ?

Technocrates, c'est les mecs que, quand tu leur poses une question, une fois qu'ils ont fini de répondre, tu comprends plus la question que t'as posée. Source : L'Etudiant - 1980

Coluche , Artiste, Comique (1944 - 1986)

8.Posté par ras le bol le 30/04/2020 20:01

ON SE MOQUE DE QUI?
CE JOUR JE ME SUIS RENDU DANS UN GRAND MAGASIN DE BRICOLAGE A SAINTE MARIE
IL ME SEMBLE QUE LE PORT DU MASQUE EST IMPOSE DANS CES STRUCTURES
TRISTE CONSTAT LA MOITIE DES CLIENTS N EN N AVAIENT PAS
LES AGENTS DE SECURITE : SANS MASQUE -SANS GANTS ETC
ET CE SOIR JE VOIS LE PDG AU NOM DE CA FONDATION FAIRE DE LA PUB AUX INFORMATIONS
MR LE PREFET CONTROLE CES ETABLISSEMENTS
AMENDES POUR CHAQUE CLIENT SANS MASQUE
ET AMENDES AUX PROPRIETAIRES EQUIVILENTE AUX NOMBRE DE CLIENTS VERBALISES

UN USAGER RESPECTUEUX DES LOIS ET DES RECOMMANDATIONS

CES GENS LA NE CONNAISSENT QU UN SEUL DIEU : LE FRIC LE FRIC LE FRIC

9.Posté par lectrice avertie le 30/04/2020 20:07

Au signataire de l'article Ludovic Grondin:

Il y aura ainsi une instance etc,...etc,... ainsi que les chefs de FIL des huit groupes sectoriels de continuité de l'activité économique.

FIL s'écrit FILE .

10.Posté par Preventeur le 30/04/2020 21:11

Nous sommes dans la montée en puissance de cette gestion de crise.
Compte tenu du nombre de conseillers techniques au sein de cette cellule de gestion de crise locale, notre territoire mérite une meilleure communication.
Une délégation n exclue pas le contrôle.
Il me semble que l outre mer est considéré comme territoire pilote.
Une démarche de recensement des réservistes de sécurité civile serait de nature à anticiper la seconde vague.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes