MENU ZINFOS
Social

JP Virapoullé : “Il faut décoloniser économiquement les départements d'Outre-mer”


“C'est le sens des manifestations qui ont lieu en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane, c'est le sens de ce qui se prépare à La Réunion”. C’est aujourd’hui au Sénat que reprend le débat sur la consultation des électeurs de Mayotte sur le changement de statut de cette collectivité territoriale.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Mardi 17 Février 2009 à 07:41

JP Virapoullé : “Il faut décoloniser économiquement les départements d'Outre-mer”
Cette intervention de Jean-Paul Virapoullé au Sénat sur ce même sujet date de vendredi dernier. Le sénateur de La Réunion expliquait sa vision de la départementalisation de Mayotte.
“En disant “oui” à Mayotte, la France ne démantèle pas la République des Comores : elle respecte le droit des peuples à s'émanciper comme ils l'entendent… Quand le général de Gaulle a entrepris de libérer les colonies, deux voies s'offraient à nous : l'autonomie débouchant sur l'indépendance ou l'intégration progressive à la mère patrie”.
“Nous avons choisi la deuxième voie. Connaissez-vous aujourd'hui beaucoup de Français d'outre-mer qui souhaitent l'indépendance? Beaucoup de Réunionnais partis à Madagascar? Beaucoup de Mahorais vivant dans les Comores? Beaucoup d'Antillais partis pour Saint-Domingue? Non, car il fait bon vivre en France !”
C’est la sénatrice de la Seine-Saint-Denis, Eliane Assassi qui a aussitôt répliqué à Jean-Paul Virapoullé: “Parlez-en aux Guadeloupéens!”
L’élu de Saint-André a évité la polémique puis a ajouté : “La départementalisation n'est pas un miracle: c'est un très long chemin… Il est normal qu'un nouveau combat soit mené aujourd'hui pour l'égalité économique du pouvoir d'achat…”
Le sénateur a à nouveau dénoncé “les taxes coloniales que perçoivent les compagnies pétrolières et les marges coloniales perçues par les oligopoles de la grande distribution (qui) n'ont plus de justification…”.
A plusieurs reprises, Jean-Paul Virapoullé a rappelé les combats qu’il a mené contre ceux qui voulaient l’autonomie et l’indépendance mais aussi la bi-départementalisation. A chaque fois, il avait face à lui Paul Vergès…
Quarante ans après, rien n’a changé. Le statut de notre département reste le sujet fétiche de ces deux personnalités qui demeurent parmi les leaders politiques majeurs de l'île… 
Et La Réunion continue à permettre à certains de nos élus de bien se faire voir à Paris...



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

5.Posté par Cambronne le 17/02/2009 09:47

Ce lien de vassalité n'est pas faux, mais je nie qu'il soit imposé puisque la population ne veut pas rompre cette relation de dépendance.
Les revendications des grévistes veulent au contraire accroître l'emprise de l'Etat français, en renforçant même ses prérogatives : contrôle des prix, des salaires, des profits, davantage d'aides sociales etc.

D'autre part ce n'est pas tant le seigneuriage de l'Etat français qui est dénoncé par ce syndicat révolutionnaire que la supposée exploitation des patrons blancs à l'égard des travailleurs noirs prolétarisés, censée reproduire le vieux schéma esclavagiste.

A ce titre les superprofits des entreprises et les marges honteuses des intermédiaires sont les thèmes principaux du mécontentement, le principal sujet par qui le scandale arrive, non pas le ruineux Octroi de mer !
L'Octroi de mer, une taxe remontant à l'ancien régime spécifique aux DOM sur presque tous les produits importés, qui varie entre 7 & 15 % selon les régions, à quoi s'ajoute un octroi de mer régional pour financer les dépenses publiques locales.
Alors qu'il suffirait d'appliquer les mêmes Taxes que sur l'hexagone sachant que le 3/4 des produits viennent de France sans escale ?

Le but avoué de cette taxe est de créer "une distorsion fiscale" afin de protéger la production locale de la concurrence extérieure, mais cela ne conduit évidemment qu'à plomber le pouvoir d'achat des ultramarins? Lorsque l'on sait que la production locale bénéficie de défiscalisations non répercuté sur les prix que les entrepreneurs sont un cartel de mafieux gargarisant les monopoles
Les patrons superprofiteurs et les marges des magazins ont bon dos pour exciter la colère d'une population cultivant le ressentiment autant que l'assistanat.

4.Posté par Laurent le 17/02/2009 09:23

A momon papa lé là pour son information historique

Je me permets juste un petit rappel historique. Jean-Paul Virapoullé a commencé sa carrière politique en tant que syndicaliste agricole. Il a combattu les usiniers qui volaient les planteurs sur la richesse en sucre notamment.

C'est de cette manière qu'il s'est fait connaître.

Par la suite, il a mené d'autres combats du même type en instaurant une taxe sur le tabac pour financer les bourses des étudiants et lutter contre le tabagisme.

En tant que parlementaire, il a fait voter l'amendement Thien Ah Koon sur les grandes surfaces destinés à limiter les monopoles.

Si vous relisez ses déclarations au sénat et dans la presse. Il a régulièrement dénoncé les monopoles sur les carburants, le ciment et la grande distribution.

Ce combat ne date pas d'hier. Mais en tant de crise il a une résonnance toute particulière.

Voilà des actions bien concrètes.

3.Posté par barene le 17/02/2009 09:02

virapoulle c'est de la non information . ne peut-on pas le faire taire?

2.Posté par Bisame le 17/02/2009 08:21

Ne plus être élu Maire de SAINT-ANDRE fait évoluer le discours!

1.Posté par momon papa lélà le 17/02/2009 08:10

bien qu'on se demande (façon de parler...) pourquoi il n'a pas mené ce combat avant (40 ans de présence politique), en dehors de toutespolémiques, il a plutôt raison dans le discours

0.Posté par boyer le 17/02/2009 08:05

Le parcours pour l'égalité sera achevé lorsque la Réunion passera du statut de DOM a celui de Département (tout court et à part entière).

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes