Sport Réunion

JIOI: Le COJI se défend et fait le point sur la suite

Mercredi 5 Août 2015 - 18:44

"Meurtris", tels sont les 500 bénévoles actuellement mobilisés sur les Jeux des Iles. Face au déferlement de critiques envers l’organisation de cette 9ème édition, qualifiée de fiasco par les médias, le Comité d’Organisation des Jeux des Iles a souhaité mettre les points sur les i.

"Le CIJ (Comité International des Jeux) et le COJI (Comité d'Organisation des Jeux des Iles) sont deux entités bien distinctes", rappelle Thierry Grimaud, président du COJI. "Les décisions prises récemment par le CIJ", comme le retrait des hymnes et drapeaux ou la suspension de la volleyeuse Myriam Kloster,  "n’émanent pas du COJI, qui ne fait que les appliquer".

"Il y a une confusion dans l’esprit du public", pense Thierry Grimaud. Une confusion qui affecte énormément les bénévoles impliqués. "Tous les jours, ils découvrent de nouveaux articles sur les couacs de ces Jeux", ajoute le président du COJI. Or, les couacs ne seraient pas si nombreux selon lui: "Sur 14 disciplines, 13 se déroulent très bien –hormis le volley féminin. L’engouement du public est aussi bien présent".

Le COJI prêt à aider les délégations étrangères en volley féminin

Le point presse a d’ailleurs été l’occasion d’évoquer la suite des événements. Concernant les épreuves de volley-ball féminin, le COJI s’est dit "prêt à aider les délégations étrangères à les organiser si elles le souhaitaient". Rappelons que la Ligue Réunionnaise de Volley-Ball, jusqu’ici en charge de l’organisation, a décidé de se retirer suite à la mise à l’écart de la joueuse Myriam Kloster. Celle-ci ne réunirait pas les cinq années de licence à la Réunion nécessaires à sa participation aux JIOI.

"Myriam Kloster a fourni d’autres documents qui seront examinés demain par le CIJ", confie Thierry Grimaud. Si ceux-ci sont suffisants, la Réunion réintégrera alors les Jeux. Dans le cas contraire, les délégations étrangères pourront donc prendre le relais. Le COJI espère que les finales de volley féminins pourront se dérouler demain soir ou vendredi soir.

Les athlètes libres de brandir leur drapeau

Quant au fait qu'un athlète continue à brandir le drapeau de sa nation ou entonner son hymne, là encore, "un manque de clarté  sur les nouvelles règles a contribué à la confusion" selon le COJI. Oui, en cas de médaille d’or, seul l’hymne des Jeux est autorisé et seul son drapeau est hissé. Mais "l’athlète, tout comme le public, est libre de faire comme il l’entend" et de célébrer la victoire aux couleurs et aux notes de son île.

Les Jeux de 2019 à Maurice?

Il n’empêche que les divers incidents, et notamment le départ de la délégation comorienne, qui ont ponctué les JIOI 2015 ont poussé le CIJ à revoir ses plans concernant la prochaine édition. Une édition qui devait se tenir aux Comores mais qui, selon le président mauricien du CIJ, Philippe Hao Thy Voon, sera finalement organisée à l’île Maurice.

D'après le COJI, cette hypothèse ne serait pas motivée par l’incident diplomatique entre les Comores et Mayotte, mais relève plutôt d'un problème de "timing administratif": "L’île qui souhaite accueillir les Jeux doit remettre en premier lieu un dossier au CIJ. Or, le comité n’a pas encore reçu le courrier des Comores". D’autant que le temps est compté ... "La décision doit être prise avant dimanche pour que la Réunion remette ce soir-là le drapeau des Jeux à l’île qui prendra le relais", rappelle Thierry Grimaud. Si le fameux dossier n’est pas reçu dans les prochains jours, ce sera donc la candidature de Maurice qui sera retenue. 
SH / GG
Lu 1330 fois



1.Posté par danon le 05/08/2015 20:57

que des faux culs au CIJ

2.Posté par KLD le 05/08/2015 21:34

bon , ben, nou lé formidable c'est ça , tout va bien ! comique , je trouve , responsable mais pas coupable , pourquoi pas ? tout est possible ici.

3.Posté par PATRICK CEVENNES le 05/08/2015 22:36

fukcd473
C'est parce que vous portez des lunettes que vous êtes à ce point aussi "con" ? Ou êtes-vous la crème des crèmes en matière de management et d'organisation des jeux de l'OI ?
Un nouveau slogan :"nou la organizé"

4.Posté par météor le 05/08/2015 22:48

Pathétique, bien évidemment ceux ne sont pas les bénévoles qui sont remis en questions, mais bien les choix scandaleux du CIJ, et la passivité coupable des responsables du COJI (c'est bien le président du COJI qui a annoncé sur un média que les hymnes étaient désormais interdits!). Le comble de l'irrespect de la valeur sportive c'est d'avoir arraché le drapeau à l'athlète malgache.... vraiment pathétique et scandaleux.

5.Posté par GIRONDIN le 05/08/2015 23:09 (depuis mobile)

Tête à claque ou pas?

6.Posté par Kréol974 le 05/08/2015 23:30

Que des couillons ces organisateurs ; si ils avaient laissés les anciens organisateurs les laissées leur donner un coup de main et des conseils ; tout cela ne serait pas arrivé...Té trop fier et voilà le résultat !!! " La honte pour la Réunion !! "

7.Posté par bonnemémoire le 06/08/2015 00:01

Lamentable!

8.Posté par jean Jouhis le 06/08/2015 00:08

bon la REunion vient de passer devant moriss

on peut clore ces jeux de suite

et surtout ne plus les renouveler

pourquoi un renyonnais parti en metropole ou mayotte ne pourrait concourir ????

et Mayotte est bien francaise, SI FRANCAISE que les comoriennnes viennent y accoucher

9.Posté par 1portois le 06/08/2015 00:27

Les petites mains ne nullement remis en cause. Plutôt bravo à eux.
Par contre les responsable CIJ et COJI sont tous à jeter. Le CIJ parce que devenu un objet de combat politique.
Le COJI parce que l'organisation est nulle: en plus des faits cité dans les autres commentaires. Rajoutons: athlètes ayant concourus mangeant une barquette dans le stade de ST PAUL, lignes d'eau ( natation) bloqués à PARIS.
tribunes officielles surdimensionnées qui restent vide. Médailles remises par d'obscures adjoints au maire.....
Ces jeux sont morts, ils ne peuvent plus se faire aux Comores. En tout si kréol n'a un nez si la figuir li pointe pas son tete laba.

10.Posté par touche le fond et creuse encore le 06/08/2015 00:31 (depuis mobile)

Seul l hymne et le drapeau des jeux sont autorisés l atlete est libre le pubic aussi mi comprend pasfrancé ptetr l atléte n est pas soumis au réglement alors.combien zot lé payé pou brillé com ca?

11.Posté par PATRICK CEVENNES le 06/08/2015 00:32

fukcd473
@.5. La discipline du Punchingball existe-t-elle aux JIOI ? lol !
Têtes à claques et grand coup de pied dans les fesses pour les satelliser 3ème planète après Mars.

12.Posté par touche le fond et creuse encore le 06/08/2015 00:41 (depuis mobile)

Cé pas tan le nbre de couac lé important mais la gravité dé fait comorien en colèr je le concois bordel mayotte dpt francais maintenan aucun organisateur délégation comorienn surtt ne s est penché su pb pendant 4 ans .donc i fo froissé lé mahorais

13.Posté par touche le fond et creuse encore le 06/08/2015 00:55 (depuis mobile)

Tout zot baratin i marche pa avec moin ayez l humilite et la decence de reconnaitre vos incompetences et arret avec le vivre ensemb partou on est padans un monde de bisounour.tant d energie dans des conneries qui aurai pi serv lemalheureux d ici

14.Posté par KLD le 06/08/2015 01:26

bien dit , on touche le fond et aucune remise en cause , ha nou lé fort !

15.Posté par touche le fond et creuse encore le 06/08/2015 10:22 (depuis mobile)

Mi mang de rag avek ces jeux heureusment mi suiv pas mi li l actualite tou le jourun exploisportif.equip volley de maurice aujourdhui.chacun attends lamoindre occasion pou critiq mon ile rentr zot kaz moin la poin de lecon a tire de ces pays

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter