MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

"J'ai tout intérêt à vivre dans ce système"


Par Alexandre H. - Publié le Jeudi 22 Juin 2017 à 13:00 | Lu 672 fois

"J'ai tout intérêt à vivre dans ce système"
A titre personnel, j'ai tout intérêt à vivre dans ce système : en tant que professeur de philosophie j'ai un bon salaire, du temps pour lire et réfléchir, je peux m'occuper de mes enfants et leur donner une éducation qui me convient. Parfois mon travail est pénible : classes surchargées, élèves difficiles voire très difficiles, impossibilité de terminer le programme correctement, excès de copies à corriger, problèmes relationnels avec des collègues ou la hiérarchie. Tout le monde connaît ça. J'ai aussi des droits sociaux, des loisirs et bien sûr des amis. Bref, je suis un enfant gâté. Mais à quel prix ?

Autour de moi, la planète est mise au pillage. Pour que je boive du café ou mange du chocolat par exemple, il y a des gens qui souffrent le martyr. Pour que je puisse m'éclairer et faire griller mes tartines, mes déchets radioactifs génèrent des leucémies. Pour que je puisse circuler en voiture ou en avion, des ouvriers doivent perdre leur santé sur des chaînes de montage robotisées, et des forages de pétrole sont réalisés dans des endroits d'une beauté sublime. Pire encore : en consommant tous ces biens je contribue à creuser les inégalités, nationales et mondiales, à un niveau qui rejoint celui de l'Ancien Régime ou de la Russie tsariste. Depuis plusieurs décennies, l’exploitation néolibérale a transformé notre planète en un champ de bataille, un champ de ruines. Moi je ne vis pas cette guerre au quotidien car je suis fonctionnaire : mon supérieur hiérarchique n'a pas le pouvoir de me mettre à la rue ni de priver mes enfants de nourriture et d'estime de soi. Je suis donc libre de parler.

Mais cette liberté de parole débouche sur l'inacceptable, que je viens de décrire en quelques mots. Est-ce que j'ai un intérêt personnel à comprendre et à dénoncer le système dans lequel je jouis de tous les droits ? Aucun intérêt. Mange ta soupe et tais-toi.

Je n'ai aucun intérêt au déclenchement d'une insurrection populaire car je ferai partie de la liste des victimes, vu mon profil d'enfant gâté. Mais est-ce que j'ai envie de jouir de la vie sur le dos des autres ? Est-ce que j'ai envie d'être complice d'un système qui détruit l'humain, la nature, les bons sentiments, l'honnêteté ? Un système qui impose comme seules valeurs la cupidité et le cynisme ? Le philosophe jouit d'une vie tranquille et protégée, mais sa réflexion peut le conduire à une forme de souffrance par empathie et culpabilité, parce qu'il profite du système. Le pire, c'est que je ne fais rien d'illégal ! J'ai de la chance, c'est tout. Je suis né au bon endroit.

Mais je peux souhaiter que les autres aient de la chance aussi : que tout le monde ait de quoi manger, se soigner, s'instruire et procurer la même chose à ses enfants. Que tout le monde puisse vivre tranquillement, en travaillant, en se cultivant et en cultivant l'amitié. La planète a suffisamment de ressources pour nous nourrir tous, et l'état d'avancement des sciences permet de vivre en bonne santé. Le seul problème, c'est le système d'exploitation néolibéral. Il est impossible que les foules surexploitées et humiliées, précarisées et dépossédées, restent longtemps sans rien faire. La haine risque d'exploser et il me semble qu'elle sera légitime. Cela détruira de belles créations humaines, qui pourraient être sauvées si le système réussissait à se réformer grâce à une maîtrise étatique de l'évasion fiscale et à un partage du travail imposé par la loi (au lieu de surexploiter ceux qui ont conservé un emploi et de précariser ceux qui n'en ont plus). Cela suppose la disparition de la classe des super riches, le 1% qui ponctionne et déséquilibre l'économie mondiale. Les massacres révolutionnaires, en France après 1789 et en Russie à partir de 1917 ont été effroyables, totalement terrifiants. Les classes sociales ont réellement été supprimées dans la violence la plus extrême, au moins pendant quelques années, et l'ordre mondial a été transformé profondément. Cela est-il évitable aujourd'hui ?




1.Posté par JANUS le 23/06/2017 09:46

Ce que vous proposez a un nom, cela s'appelle "La mondialisation" ...

Et c'est un système qui est rejeté par une majorité de français ...

La mondialisation ce n'est pas rendre les riches plus riches ... C'est un nouveau système économique mondial qui permet un transfert de richesses des pays les plus riches vers des pays plus pauvres ...

Cela passe entre autres par des délocalisations du Travail, donc des richesses ... Mais les français ne veulent pas de cela ...

Ils veulent le beurre et l'argent du beurre ...

2.Posté par Jean Marie IAFARE le 23/06/2017 20:12

N'importe quoi Janus. J'hallucine !

3.Posté par MICHOU le 23/07/2017 23:16

Monsieur votre lettre est rafraîchissante car elle permet de se dire que tout n'est pas pourri.
Vous avez raison de vous poser toutes ces questions mais peut être faut il passer à une étape supérieure et passer à l'action.
Cela fait beaucoup trop d'années qu'on reste au stade de la réflexion, commissions...pendant ce temps le monde continue de s'appauvrir, ceux qui possèdent, même un minimum s'accrochent à leurs privilèges, et chacun finit par voir l'ennemi dans l'autre.
Et si on se posait les bonnes questions? Et si on pensait à comment améliorer la vie des autres, des laissés pour compte au lieu de crier sur ceux qui possèdent? Et si ceux qui possèdent tournaient un peu la tête et regardaient autour d'eux?Ils ont des idées pour gagner de plus en plus, et si ils décidaient de faire gagner les autres?Je suis sûr qu'ils y arriveraient sans faute et avec grand succès!
CE QU'ON DONNE A L'AUTRE NE NOUS EST PAS FORCEMENT RETIRE.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes