MENU ZINFOS
National

Ivre, le patron de la BAC fonce sur ses collègues venus l'interpeller


Par - Publié le Vendredi 27 Avril 2018 à 22:34 | Lu 2260 fois

Ivre, le patron de la BAC fonce sur ses collègues venus l'interpeller
Le 23 avril dernier, le patron de la BAC (brigade anti-criminalité) de Clichy-sous-Bois (Seine Saint-Denis), complètement saoul, a tenté de se soustraire à un contrôle de ses collègues policiers, semant la panique dans un paisible village de Seine-et-Marne.

Tout a commencé quand la police a reçu un appel d'une adolescente révélant qu'elle se trouvait en voiture avec son père, qui était venu la chercher complètement ivre.

Aussitôt, le commissariat prévient les patrouilles se trouvant dans le secteur, et l'une d'elles ne tarde pas effectivement à tomber nez-à-nez avec la voiture signalée qui se faisait effectivement remarquer par une conduite approximative et une vive allure. 

A la vue de la voiture de police qui a enclenché sa sirène, au lieu de s'arrêter, il tente de la semer. 

Après une course poursuite, les policiers réussissent enfin à bloquer le véhicule. Le chauffeur semble obtempérer. Mais quand les policiers mettent pied à terre pour l'interpeller, il enclenche la marche arrière et fonce sur eux. Les policiers l'évitent, mais le chauffard percute violemment la voiture de police avant de reprendre la route. Puis se ravise 100 mètres plus loin où il s'immobilise.

Cette fois, les policiers mettent le chauffeur en joue. Il refuse de s'allonger à terre, il est immédiatement menotté. Les fonctionnaires récupèrent la passagère en pleurs et en état de choc.

Le chauffard titube, refuse l'éthylotest. Selon la procédure, il n'est pas nécessaire aux agents de la force publique de constater techniquement l'alcoolémie, les signes manifestes d'ivresse – élocution pâteuse, yeux brillants – suffisent à caractériser ce délit.

L'homme a terminé sa soirée en cellule de dégrisement.

Le fautif, un homme de 48 ans, n'est pas n'importe qui : il s'agit ni plus ni moins que du patron de la brigade anti-criminalité (BAC) de Clichy-sous-Bois.

Il risque la révocation.

 


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par cmoin le 28/04/2018 00:02

Sa place est en prison,et il ne doit plus pouvoir être policier!

2.Posté par Jp POPAUL54 le 28/04/2018 00:05

Le dieu de la BAC..... c'est Bacchus !!

3.Posté par Yab le 28/04/2018 17:22 (depuis mobile)

Après un branleur de gendarme, un flic poivrot

4.Posté par Tony le 28/04/2018 22:24 (depuis mobile)

La honte !...

5.Posté par Antiflic le 29/04/2018 09:36

Normal, ils se croient tout permis

6.Posté par Zeus le 29/04/2018 19:30 (depuis mobile)

Comment il a dit le syndicaliste au tribunal? C''est une étape de plus dans l''intolérable. Lol. Bizarrement les syndicalistes policier qui Louvre grand ces derniers jours vont devenir muet et fuire le dialogue. Bel exemple de leur mentalité

7.Posté par simbad le 03/05/2018 08:18

allo police secours!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes