MENU ZINFOS
Faits-divers

Ivre, il coupe le bras de sa compagne au sabre


Les faits se sont déroulés le 1er janvier dans la commune de Saint-Benoit. Un homme de 42 ans s'en est pris violemment à sa compagne, lui infligeant des blessures et une ITT de 5 jours.

Par Stéphane Pierrard - Publié le Lundi 3 Janvier 2022 à 16:41

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Le 1er janvier 2022, il est 21h30 lorsque l'on signale une dispute familiale à la gendarmerie de Saint-Benoit. C'est une voisine qui entend des bruits de dispute, d'abord en fin de d'après-midi, puis dans la soirée.

La victime expliquera que la dispute a démarré pour une histoire d'argent : le prévenu lui a réclamé 20 euros et lui a donné une gifle après une insulte qu'elle lui a faite. Il l'a bloquée dans le canapé, celle-ci s'est tapée la tête sur le mur terrasse. Elle a en outre reçu plusieurs gifles avant de prendre un rouleau de pâtisserie pour se défendre, lui mettant deux coups. Le prévenu a alors pris un sabre et lui a mis sous le cou avant de lui asséner un coup au bras, ce qui lui a valu 15 jours d'ITT. Terrifiée, elle s'est réfugiée chez la voisine qui l'a emmenée à l'hôpital. 

La victime, lorsqu'elle est entendue, explique : "La situation va mal depuis quelque temps. Il consomme de plus en plus d'alcool, il devient alcoolique et fume du zamal. Quand il n'en a plus, il devient fou". 

Le prévenu, quant à lui, déclare avoir aussi subi des violences : il a reçu des gifles et des griffures par le passé dont certains de ses camarades seraient témoins. 

"C'est une relation empoisonnée. Elle aussi me rabaisse, me traite de merde de chien. Ça fait dix ans que je suis à La Réunion, que je n'ai eu aucun problème avec l'alcool, la justice ou une femme. Depuis que je suis ici, je ne me suis jamais fait connaitre de la police. Je ne suis pas quelqu'un de violent", explique le prévenu à la barre. 

"Ce n'est pas un coup de défense avec le sabre. C'est un coup qui est porté avec suffisamment de force et de détermination pour que le muscle soit sectionné et l'os atteint. Il n'y a pas, dans ses antécédents judiciaires, de violences, mais il a des condamnations pour usage de stupéfiants qui remontent à dix ans. Je vous demande une peine de 3 ans assortie d'un mandat de dépôt, une interdiction d'entrer en contact avec la victime et de paraitre à son domicile pendant trois ans", requiert le parquet. 

Pour la défense du prévenu, "il y a des condamnations qu'on a évoquées dans ce dossier. Ce sont des sanctions liées à des délits routiers et à la consommation de stupéfiants. Vous n'avez pas quelqu'un d'habituellement violent devant vous qui va chercher la bagarre. Aujourd'hui, malheureusement, sans minimiser les faits, c'est lié à un problème d'alcool. Je ne dis pas ça pour l'excuser mais il y a cette consommation d'alcool. Il veut partir, il veut retrouver sa famille en métropole. Je vous demande une partie avec sursis de probatoire". 

Reconnu coupable par le tribunal, le prévenu est condamné à 30 mois d'emprisonnement assortis d'un mandat de dépôt, l'interdiction de contact et de paraitre au domicile de la victime et l'interdiction de détenir une arme pendant 3 ans. 




1.Posté par Système totalitaire le 03/01/2022 17:28

Ivre, il coupe le bras de sa compagne au sabre


Pas de chocolat.

2.Posté par Ouais... le 03/01/2022 17:36

Te y traite a y de merde chien aussi... Rassuré malgré tout pour le bras, espérons qu elle en recupera totalement l usage. L alcool doit devenir un facteur aggravant. Après une astuce pour les parents de fille, la mienne je l ai inscrite très tôt à la danse et à la boxe, je me croyais tranquille mais elle a rencontré un sacré boxeur dans son club,du coup j ai investi dans un bon vieux fusil,pourquoi faire compliqué ?

3.Posté par AUCUNE SOUMISSION le 03/01/2022 18:15

Salut a tous
INCOMPREHENSIBLE

Avec toutes les restrictions subies
Rien n est fait pour limiter la vente d alcool
rien ne vous empeche d acheter un chariot rempli de bieres ou de rhum
Je vois encore des epiceries vendre de l alccol a des acooliques qui passent leur temps a picoler devant la boutique
ne vous etonnez pas s il y a autant de femmes battues

4.Posté par Déborah le 03/01/2022 20:44

Totalement d'accord avec vous poste 3
Marre de ces hommes alcoolisées souvent en petit groupe, que l'on croise en public, qui nous abordent, nous demandent de l'argent, osent nous séduirent et employent même des propos très vulgaire tout en lançant un regard très pervers, sans aucune retenue, on ne se sent pas en sécurité, obligé de changer de trottoir pour les éviter, moi ils sont souvent juste en bas de chez moi vu qu'il y'a un snack de sandwich vendant de l'alcool aussi. Si avec des inconnus ils sont comme ça j'imagine même pas le calvaire avec les membres de leur famille.

5.Posté par Yann le 03/01/2022 20:56

Poste 2
Psq vous pensez que c'est un homme ? Sûrement pas, cette femme a raison de le surnommé "merde de chien" un consommateur d'alcool qui ne sais pas gérer ses doses et consommateur de zamal par dessus, deux énormes défauts en une seule personne, courage à cette femme combattante.
La chose n'est pas que d'inscrire nos filles à des cours d'autodéfense ça sera normaliser les choses, mais plutôt d'éduquer nos garçons correctement comme il se doit, ce n'est pas normal tout simplement que certains hommes sont correctes et savent respecter un femme et que d'autres sont totalement incapables de le faire, les femmes de leurs familles sont elles également respectées ? La question se pose car la pomme ne tombe pas loin de l'arbre

6.Posté par Maelys le 03/01/2022 21:09

Quand est ce que les autorités vont enfin prendre des mesures concernant les consommateurs d'alcool, faut il que la liste s'aggrandit encore ? Veulent t ils des non survivantes pour enfin agir ? Quand est ce qu'ils vont comprendre que des épouses, des mères, des sœurs, des voisines, des tantes, des cousines, des marraines, des nièces vivent peut-être un quotidien infernal à l'heure actuelle? Pourquoi ne pas réduire les livraisons ? Ou augmenter le prix ? Ou interdire la consommation dans les lieux publics ? J'en vois pas mal près de la poste, Où instaurer une carte renouvelable mensuellement chez les consommateurs qu'ils présenterons à la caisse pour permettre de limiter leurs achats en alcool dans le mois.

7.Posté par Deux mille vingt deux le 03/01/2022 21:15

Pourquoi prendre des mesures ? L'alcool coûtent assez chère, les gérants, comme le gouvernement gagnent beaucoup derrière tout ça, ils s'en fiche des conséquences à côté, l'économie circule, l'argent parle, les cupides obéissent, tandis que certains parmi la population en payent de leur bonheur, voir même de leur vie.

8.Posté par Lucas le 03/01/2022 21:25

Je connais des personnes alcooliques qui lorsqu'ils sont ivres ne font du mal à personne, ils sont dans leur monde, plongés dans leurs souvenirs du passé, ils sont même drôles des fois surtout quand ils se mettent à montrer leur pas de danse, mdr, et ceux qui s'avèrent être violant, capable de tuer, eux ne sont que des personnes qui perdent leur masque une fois ivre et leur vraie visage surgit enfin, ils ne s'abstiennent plus de ceux qu'ils s'abstenaient avant l'ivresse, certains même viennent à dévoiler des vérités choc ( tromperie, mensonges, confession ect...) bref prenez le partenaire de votre choix et rester avec que s'il vous mérite seulement, et n'oublions pas que les femmes également peuvent être des alcooliques agressives.

9.Posté par boul le 03/01/2022 22:53

@1 vous êtes répugnant

10.Posté par Veritas le 03/01/2022 22:56

I aime les gars Bad boy les gars i mette l'effet su zot les gars i fait apprécié à zot surtout le gars n'a zamal pou fe fume a zot assume .
Alors arrête un peu zot cinéma.
Allez devant parloir la prison zot va comprendre. Allez bonne année
La merde avec la merde

11.Posté par Gardien de prison le 04/01/2022 01:48

Bien sûr, il ne faut pas excuser les violents, il faut lutter contre les violences faites aux femmes et aux hommes .
Mais c’est vrai que c’est répugnant de voir une femme délaisser son mari travailleur, aimant, un père responsable pour une merde alcoolique bad boye, paresseux , violent et zamalien . Après oui il faut assumer.
Oui c’est vrai il faut aller au parloir des prisons pour comprendre que certaines femmes cherchent leur malheur. Tolérance zéro pour les violents

12.Posté par Système totalitaire le 04/01/2022 08:22

9.Posté par boul le 03/01/2022 22:53

@1 vous êtes répugnant


Esprit Charlie.
C'est permis.

13.Posté par Ouais... le 04/01/2022 22:20

Poste 5 vous avez déjà entendu parler d ironie ?

14.Posté par Payet le 06/01/2022 12:45

Triste sort l'alcool n'est pas le problème quand on est méchant et qu'on a l'habitude de frappé les femmes lls frappent même sans boire,se sont des lâches qui s'attaquent toujours au plus faible.
l'État ferme les yeux l'alcool leur rapporte de l'argent.

15.Posté par ViVIxx le 09/01/2022 16:33

LOL... encore qui sera protéger par TAUBIRA.. MDR

16.Posté par Chercher l''''erreur !! le 10/01/2022 10:17

De toute manière l'Etat ne peut pas interdire ou restreindre la vente de l'alcool, c'est un produit qui lui rapporte trop et qui lui sert à financer les RSA à distribuer tous les mois !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes