MENU ZINFOS
Faits-divers

Ivre, il asperge d'essence son frère handicapé et menace de le brûler vif


Une fois n'est pas coutume, l'alcool était au menu des débats lors de l'audience de comparution immédiate de ce lundi après-midi au tribunal judiciaire de Saint-Denis. Un homme de 52 ans avait à s'expliquer pour des faits de violences à l'encontre de son frère.

Par - Publié le Lundi 8 Mars 2021 à 22:24 | Lu 2792 fois

Le 5 mars dernier, Willy B. passe la journée à boire avec des dalons avant de rentrer chez son demi-frère où il a élu domicile il y a quelques années, au grand dam de ce dernier. Il rentre ivre et quand il est dans cet état, ressasse le passé.

L'alcool et les ressentiments faisant souvent mauvais ménage, il s'en prend physiquement à son frère, lui assénant trois coups de poing. Ce dernier est handicapé à 80% suite à un accident de voiture et ne peut se relever.

Dans la continuité de son déferlement de violences gratuites, Willy se saisit de la bouteille de coca remplie d'essence posée sur la table et la déverse sur la victime. Il met la main à la poche menaçant de lui mettre le feu. Il finit par partir sans agir et se fait interpeller au Port par la police à 18h50 après que son frère a déposé une plainte.

Ses propos sont incohérents et il titube en tentant de fuir. Il est placé en garde à vue. Un briquet sera retrouvé dans sa poche.

"je voulais juste lui faire peur"

Le lendemain matin, il est testé avec encore 0,22 g/l d'alcool dans le sang. Il reconnaît les faits et dira : "Je voulais juste lui faire peur".

Compte tenu de son casier et d'une condamnation à 6 mois de sursis probatoire pour risque immédiat de mort et de blessures en février 2021 pour avoir mis le feu à son appartement en présence de sa compagne et de ses deux enfants, le parquet décide de le déférer au tribunal. À jeun, il est tout penaud devant la présidente qui lui explique : "les membres de votre famille ont peur de vous, c'est quoi l'étape d'après ?", "un sevrage" répond t-il benoîtement.

"Je ne demande rien mais j'aimerais qu'il arrête de boire. J'ai peur quand il a bu, quand il n'a pas bu, ça va", témoigne son frère à l'audience.

Du point de vue du parquet, "les faits sont extrêmement graves. Son alcoolisation importante entraîne des violences ! Il asperge la victime d'essence qui a cru qu'il allait être exécuté. Il y a une volonté d'atteindre la personne, c'est inadmissible et inquiétant. Tout le monde sait que le feu est incontrôlable et fait des dégâts énormes, c'est loin d'être anodin et particulièrement grave ! Je vous demande 2 ans de prison dont 8 mois assortis d'un sursis probatoire ainsi que le maintien en détention".

"2 ans me paraissent inadaptés, il peut se réinsérer"

"C'est un homme accablé qui se tient devant vous dans une famille en souffrance. Il ne tente, à aucun moment, de minimiser les faits comme le font la plupart des prévenus qui passent devant vous. Il est conscient de ses difficultés, reconnaît entièrement les faits et les assume. 2 ans me paraissent inadaptés, il peut se réinsérer. Je vous demande de revoir le quantum à la baisse afin qu'il puisse bénéficier d'une peine aménageable pour ne pas qu'il soit maintenu en détention", plaide la défense.

Le prévenu, qui s'excuse en pleurant auprès de son frère, est condamné à une peine de 14 mois de prison avec maintien en détention. Le tribunal a estimé qu'il avait déjà été averti avec 6 mois de sursis probatoire et l'obligation de soins qui lui était imposée en février dernier. À sa sortie, il lui est signifié une interdiction de contact avec son frère pour une durée de 2 ans.


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par MICHAEL LEBREUILLY le 10/03/2021 12:18

Mais oui laisser le dehors voyons 🤣🤣🤣🤣.. justice a deux balles..et on s'étonne qu'il y ait autant de meurtres ici

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes