MENU ZINFOS
Faits-divers

Ivre et menaçant, il s'enfuit pour ne pas être arrêté le soir du nouvel an


Auteur d'un accident, un homme s'en est pris aux forces de l'ordre avant de s'enfuir pour leur échapper le soir du réveillon du Nouvel An. Il comparaissait ce mercredi pour répondre de ses actes devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis.

Par - Publié le Jeudi 6 Janvier 2022 à 09:17

Le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre, Dimitri B., 29 ans, roule en état d'ébriété lorsqu'il percute un autre véhicule. Les gendarmes sont appelés car il a décidé de ne pas rester sur les lieux de l'accident. Un témoin indique aux deux militaires qu'il est à 100m de là, avec une Peugeot 106. Un gendarme va voir et trouve le véhicule sans le conducteur. Quelques instants plus tard, un homme ivre surgit et insulte le militaire, déclarant que la voiture est à lui. Le conducteur devient de plus plus agressif et, après plusieurs sommations de ne pas approcher, se fait taser. Il parvient à s'enfuir.

Alors qu'il court tête baissée, le deuxième gendarme tente de le stopper. Il l'attrape sur le côté et les deux hommes finissent dans un fossé rempli d'eau. Dimitri B. parvient une nouvelle fois à s'enfuir et finira par se rendre de lui-même à la gendarmerie pour s'expliquer. Il est alors placé en garde à vue.

À l'audience, il explique qu'il s'est enfuit car il ne voulait pas aller en prison le soir du 31, qu'il voulait dire au revoir à ses proches avant. Il reconnait les infractions au code de la route, mais réfute le refus d'obtempérer et les violences sur agent. 

"Il est anormal que les gendarmes ou les policiers soient victimes a minima d'outrages !", indique la procureure. "Il tient des propos outrageants et a une attitude inacceptable. Il fait acte de rébellion et s'enfuit. Je vous demande une peine de 2 ans de prison dont 1 an de sursis probatoire. Je vous demande de le maintenir en détention", requiert le parquet. "Il s'en va mais il revient de lui-même ! Il aurait pu ne jamais se rendre. Il a eu un comportement stupide pour pouvoir dire au revoir aux membres de sa famille", plaide la défense.

Avec 14 condamnations à son casier, Dimitri B est finalement condamné à 18 mois de prison dont 10 de sursis probatoire. Il n'est pas maintenu en détention, les 8 mois ferme restant seront aménagés. Le gendarme obtient 250€ de dommages et interêts. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par MôvéLang le 07/01/2022 18:57

Avec 14 condamnations à son casier, le juge estime que Dimitri B. n'est pas un délinquant, il peut tranquillement rentrer chez lui, il faudrait une énième condamnation ou un mort pour savoir s'il faut le considérer comme un potentiel délinquant

2.Posté par Brosse à dents le 08/01/2022 11:08

La justice....
Les "condamnations", c'est pour faire joli

3.Posté par Olive le 08/01/2022 11:10

14 condamnations ne veut pas dire 14 séjours en prison : il n'y est peut-être jamais allé.
Ça encourage à faire le con, il ne se passe rien

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes