MENU ZINFOS
International

Italie: Mario Monti incite les citoyens à dénoncer les "gaspillages publics"


Conformément à sa volonté de réviser en profondeur les dépenses publiques, le président du conseil italien, Mario Monti appelle ses compatriotes à l'aider en signalant sur son site Internet les "gaspillages" de l'administration.

Par . - Publié le Dimanche 13 Mai 2012 à 08:10 | Lu 835 fois

Italie: Mario Monti incite les citoyens à dénoncer les "gaspillages publics"
"Tous les citoyens, à travers le formulaire 'Exprime ton opinion', ont la possibilité de faire des suggestions, de signaler un gaspillage, aidant ainsi les techniciens à compléter leur travail d'analyse et de recherche des dépenses futiles", affiche le site Web du gouvernement depuis jeudi 3 mai.

Le gouvernement de l'ex-commissaire européen, qui a fait adopter en décembre un nouveau plan de rigueur à marche forcée, a lancé une campagne de révision des dépenses publiques visant à "éliminer les gaspillages et à obtenir des ressources pouvant être destinées à la croissance". Selon lui, "la rationalisation et le contrôle des coûts (de l'administration) sont fondamentaux pour garantir d'un côté les objectifs en terme de finances publiques et d'un autre la modernisation de l'Etat et la relance de l'économie".

Pour cette année, le e gouvernement italien s'est fixé pour objectif de réduire la dépense publique de 4,2 milliards d'euros, ce qui pourrait lui permettre d'éviter la nouvelle hausse de la TVA prévue en octobre.




1.Posté par contribuable le 13/05/2012 08:30

Il y a de quoi faire à la Réunion avec les élus locaux!

2.Posté par Mi marche ec Melenchon le 13/05/2012 09:00

voici quelques gaspilages a dénoncer en premier:

- 1000 milliards donnés aux banques
- faillite de DEXIA, 10 fois plus, que le scandale du credit lyonnais
- scandale des dettes illegitimes que les bouffons de l'europe ne veulent pas renegocier
- privatisation de la poste
- privatisation des telecoms
- privatisation d'EDF

3.Posté par noe2012 le 13/05/2012 10:25

Le "macrotage" a tj existé chez nous ....
Entendu souvent sur "Freedom" .....

Pas moyen de "pêter" , dans les secondes qui suivent , la planète entière est au courant de votre pétarade !
A la Réunion , il n'y a pas de gaspillage ...
Seulement de la jalousie : ceux et celles qui n'ont pas été invités à la fête portent plainte et causent car la langue "na poin lo zo" !

4.Posté par Tanbi le 13/05/2012 10:47

Le train de vie de Mario MONTI ?

5.Posté par @ vous tous le 13/05/2012 10:54

Et si on faisait la même chose ici à la Réunion avec le site de zinfo par exemple (une page dédiée...) ?

6.Posté par JD974 le 13/05/2012 19:45

Post 5

En Italie : "'Exprime ton opinion', donne ainsi la possibilité aux citoyens de faire des suggestions, de signaler un gaspillage, aidant ainsi les techniciens (du gouvernement) à compléter leur travail d'analyse et de chercher des dépenses futiles", affiche le site Web du gouvernement italien depuis jeudi 3 mai.

Chez nous, depuis 1789, cette démarche citoyenne a été inaugurée par Louis XVI et cela se dénomme les cahiers de doléances. En voilà une bonne idée !

D'autres diront après moi les gaspillages propres à notre île qui n'en manque pas.

Je dirais, simplement sur l'Italie, que, la dernière fois que j'ai rencontré mon beau-frère italien, il m'a dit que la nouvelle différence la plus importante à se syeux entre l'Italie et la France, c'est que, chez nous, le travail au noir est encore un pêché, plus chez eux !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes