MENU ZINFOS
Culture

Isabelle Maillot : "Vivre après avoir parlé de l'inceste"


Pourquoi m’a-t-il fait ça ? C’est la question que se pose encore Isabelle Maillot bien des années après l’agression incestueuse dont elle a été victime dans son enfance par son frère. Elle témoigne à visage découvert, dans son premier livre “Vivre”, de ce qu’elle a subi, des conséquences psychologiques désastreuses et dramatiques sur sa vie sentimentale et sexuelle, du parcours accompli pour faire reconnaître sa souffrance et pour la dépasser. Aujourd’hui, elle nous revient avec son deuxième ouvrage “Vivre après avoir parlé de l’inceste” pour aider du mieux qu’elle le peut les victimes de l’inceste, être à leur écoute et leur apporter de l’espoir.

Par - Publié le Mardi 26 Mai 2020 à 17:12 | Lu 2772 fois

Isabelle Maillot : "Vivre après avoir parlé de l'inceste"
L’inceste chez un enfant est un sujet tabou ici comme ailleurs, où bien souvent c’est la loi du silence et des non-dits qui prévalent. 
“Depuis des années, je pensais à écrire, je voulais m’extraire de ce poids lourd, de cette ombre qui planait sur ma famille. Si j’ai voulu raconter ma vie, c’est parce qu’elle a été marquée par l’inceste dont j’ai été victime enfant”.

Isabelle Maillot est née dans une famille nombreuse de 13 enfants dans une case en bois sous tôle. Des parents souvent absents, les enfants livrés à eux-mêmes la plupart du temps, c’était comme cela dans presque toutes les familles réunionnaises, l’éducation des petits se faisait par les plus grands. 

Isabelle avait 4 ans quand son frère de 12 ans, censé la protéger, la viole. Un calvaire qui durera pendant deux longues années.  Avec “Vivre”, elle a voulu se prouver qu’elle avait le courage de dévoiler la vérité, sa vérité sans fard ni artifice.

“Aujourd’hui , je peux  baigner en pleine lumière à visage découvert. Au fil des années, j’ai développé  mes capacités de résilience, cette faculté de rebondir pour  surmonter des drames, et aussi j’ai appris à m’appuyer sur ce que peut apporter la psycho  traumatologie, cette discipline est exercée par des spécialistes qui aident des gens ayant des troubles psychiques découlant d’événements traumatiques comme des abus sexuels, des violences, etc”.

Autant de maux avec lesquels elle a été forcée d’apprendre à composer, à se reconstruire. Son frère a reconnu les faits en 2016, 40 ans plus tard et il lui a demandé pardon. Isabelle lui pardonnera et son premier livre voit le jour l’année suivante. Un ouvrage qui lui a permis de se libérer, d’être soulagée. Aidée par une écrivaine, Isabelle raconte son enfer douloureux, ses souffrances.

“Vivre après avoir parlé de l’inceste!”, son deuxième ouvrage relate ces expériences, conçu comme un guide, un recueil d’initiatives ambitionnant de briser le silence de la honte.

Lire la suite ici. 


Karoline Chérie
Passionnée par l'image en tant qu'amatrice, j'ai commencé à passer à l'action il y a quelques... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes