Faits-divers

[Interview] Le récit du braquage par Fabrice Marouvin

Vendredi 4 Août 2017 - 00:29

Photo : Pierre Marchal - Anakaopress
Photo : Pierre Marchal - Anakaopress
On en sait un peu plus sur l'enchaînement des événements lors du braquage du Super U de Saint-Paul survenu ce jeudi 3 août vers 20H.

La tentative de cambriolage est l'oeuvre de plusieurs individus -entre 3 et 5 selon les différents témoignages- dont au moins un armé d'un fusil à pompe qui n'a pas hésité à ouvrir le feu sur un vigile qui l'ont surpris, lui et ses acolytes, à l'intérieur du supermarché, à proximité de la salle du coffre contenant la recette du jour. Ce qui laisse à penser qu'ils étaient bien renseignés et connaissaient parfaitement la configuration des lieux.

Les pompiers sont arrivés les premiers sur les lieux. Ils ont été très surpris de voir partir en courant sous leurs yeux au moins deux des cambrioleurs, juste avant que n'arrivent les forces de l'ordre et le GIGN et que ces derniers ne bouclent le secteur. A ce moment-là les pompiers portaient secours à ce vigile, blessé par arme à feu, visiblement par un fusil à pompe selon les premiers témoignages - mais les jours de cet agent de sécurité ne sont pas en danger.

A leur arrivée, les gendarmes spécialisés dans ce type d'interventions à hauts risques ont commencé par repousser les badauds qui se massaient par centaines, afin d'assurer un périmètre de sécurité. Puis il ont cherché à déterminer si les braqueurs et des otages se trouvaient encore dans le supermarché.

Ce n'est que vers 22h30 qu'ils ont donné l'assaut. Ils sont rapidement tombés sur une caissière en état de choc qui avait réussi à se cacher dès le début du braquage. Elle a rapidement été exfiltrée. Puis les hommes du GIGN ont passé au peigne fin la totalité des pièces de la grande surface, sans résultat. Les cambrioleurs avaient manifestement pris la poudre d'escampette avant leur arrivée.

A noter qu'aucun coup de feu n'a été tiré par les forces de l'ordre pendant leur assaut.

L'hélicoptère de la section aérienne de la gendarmerie a été appelé en renfort pour balayer, avec ses projecteurs le secteur du centre ville de Saint-Paul et ses environs, de Plateau Caillou jusqu'à Grande Fontaine avant d'aller se ravitailler à Saint-Denis, vers 22h30. L'heure à laquelle l'identification criminelle a pu investir le supermarché.

Fabrice Marouvin, 3ème adjoint de St-Paul, était aux premières loges pour assister à l'assaut des forces de l'ordre et à la fouille méthodique, ensuite, du magasin. Il a bien voulu nous accorder une interview exclusive.

Pierrot Dupuy
Lu 40224 fois



1.Posté par zozimé le 04/08/2017 01:12

A quoi sert ce témoignage? On n'apprend rien de nouveau...

2.Posté par Jacky le 04/08/2017 05:25 (depuis mobile)

Quoi Mr MAROUVIN i fé La?!!! Payer en tant que chef du cabinet à Sainte Marie pour rien foutre comment il peut encore venir commenté un braquage ?! Il se prend aussi pour le maire de saint Paul?!

3.Posté par li le 04/08/2017 07:20

Euh, volèr la couru à l arrivée des pompiers et c est 2h plu tard que gign la donner l'assaut ? ???
Na in problèm décalage horaire au gign ? ??

Tro for.
Ek sa la Reynion lé paré au pire.

4.Posté par Jules le 04/08/2017 07:46 (depuis mobile)

Le résultat de ce que tout le monde sait déjà et que nos décideurs se plaisent à ignorer ! Nous sommes trop nombreux sur ce caillou... Faudrait limiter les entrées dans ce pays..Mais bien entendu, personne ne fera rien ..et nous sombrerons bientôt...

5.Posté par Réveillez vous le 04/08/2017 08:25

"aucun coup de feu n'a été tiré par les forces de l'ordre pendant leur assaut. "

"Les cambrioleurs avaient manifestement pris la poudre d'escampette avant leur arrivée. "

Ceci explique peut etre cela ...lol

6.Posté par Réveillez vous le 04/08/2017 08:27

Par contre...

Étonnant qu 'en alerte attenta....dans ce type de cas
que les pompiers arrivent AVANT le GIGN ....no
n ??? ou y a que moi que ca choque ....

7.Posté par GIRONDIN le 04/08/2017 08:30

Témoignage primordial !

8.Posté par Futur le 04/08/2017 08:35 (depuis mobile)

Pas possible tous ça élus nana Saint Paul c 'est l'I ki envoye !
ben le Maire i serve a kwé don pfff de route manière pi fé vedette le Fabrice i aime bien comme dirais TR ou sera zamais Maire .

9.Posté par Le Jacobin le 04/08/2017 09:55

Mystère....Fabrice Marouvin n'a pas été fouillé par les forces de l'ordre, il emporte le magot de l'information. Quel homme dévoué pour son peuple.

10.Posté par Choupette le 04/08/2017 10:00

3.Posté par li

Vous voulez dire qu'ils devaient plutôt à être boucler ports et aéroports ... ? Bref, qu'ils auraient dû vérifier toutes les sorties, quoi.

Bon, on va aller se faire embaucher au GIGN ... .

Les vacances se terminent. Marmaille l'a faim ... .

11.Posté par li le 04/08/2017 10:39

Ko sa choupette la pré kosé ?

Kel sorti gign té i doi veillé ?
Bana té fyn' couru té ..Ha ha ha

Marmaille la fin ? Do manioc é l afèr est réglé.

12.Posté par A Jacky post 02 le 04/08/2017 10:45

Cher Jacky, qui se cache derrière ton pseudo ?

Pourquoi tant de haine à l'encontre de Monsieur Marouvin. Il est élu de Saint-Paul, un élu de proximité et qui réagit. Un élu proche de ses administrés.

Que peux-tu le reprocher ? s'il n'y avait personne on aurait crié aux loups.

La mairie est présente et il faut le saluer. Je pense que Monsieur LAO OUINE a apprécié d'avoir cette présence.
Il faut maintenant aller plus loin et mener la réflexion avec l'association des commerçants, les forces de l'ordre, les services de l'Etat, la gendarmerie, la mairie pour la sécurité des Saint-Paulois.

Arret moucater et vien travailler, mal au cul !

13.Posté par Kreol le 04/08/2017 10:49 (depuis mobile)

Le Kreol lé jamais content. N''aurait pas eu d élu, zot n''aurai critiqué. N''a un y vient et lé pas bon même. Bravo Fabrice d''être venu. Le maire n''a pas u ce courage

14.Posté par Gvar le 04/08/2017 13:35

Vous avez de l'humour à Zinfos974 :
aucun coup de feu n'a été tiré par les forces de l'ordre pendant leur assaut

Le contraire aurait été grave car tirer des coups de feu quand les cambrioleurs sont déjà partis ça veut dire tirer sans savoir sur quoi on tire ! :)

15.Posté par ah ah ah le 04/08/2017 14:05

trop drôle les pompiers arrivent 2 HEURES avant le GIGN.....ces derniers s'entrainaient peut être......avant l'intervention....il y a qu'à la Réunion qu'on voit ce genre de gag!

16.Posté par INTEL le 04/08/2017 21:05

Euh Jacky, ecxuse mon pardon, pouquoué i faut se mettre autour d'une table pou réfléchir? Juste arrête fait rentre domoune dehors su la Réunion!!!!

17.Posté par Nat le 04/08/2017 22:17

@Jules quel rapport?Rien à voir avec ce qui s'est passé,c'est écrire pour ne rien dire!c'est l'éducation,les médias qui sont en cause,il y aurait eu moins de gens,ça n'aurait rien changé!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter