MENU ZINFOS
Société

Intempéries : La route du littoral restera basculée au moins jusqu’à jeudi


Les cumuls observés sur ces 12 dernières heures sont de 50 mm dans l'ouest, 50 mm dans le Nord et 90 mm dans l'est de l'île. Du fait de ces conditions, la route du littoral sera basculée a minima pour les 48 prochaines heures comme l’indique la préfecture. Le basculement total est d'ailleurs effectif depuis 11h ce mardi. Une gestion est en cours pour affecter 2 voies vers l'Ouest et 1 vers le Nord.

Par - Publié le Mardi 21 Janvier 2020 à 10:51 | Lu 3997 fois

Photo : Radar 974
Photo : Radar 974
Cet épisode pluvieux va se poursuivre toute la semaine plaçant l’île de La Réunion dans un climat durablement humide. De plus, si le premier minimum dépressionnaire surveillé à l’est ne devrait pas évoluer en dépression tropicale, le deuxième système dépressionnaire, en formation dans le canal du Mozambique, est toujours susceptible de toucher La Réunion en fin de semaine.

Météo France et les services de l'État maintiennent un suivi attentif et invitent la population à se tenir informée de l'évolution de la situation météorologique et des décisions qui pourraient être prises dans le cadre du dispositif Orsec cyclones en fin de semaine.

Pour rappel, les consignes à la population en cas de fortes pluies :
    • Ne vous déplacez qu'en cas de nécessité.
    • S'il vous est absolument indispensable de vous déplacer, soyez très prudents, respectez, en particulier, les déviations mises en place.
    • Ne tentez jamais de franchir, à pied ou en voiture, les ravines et les rivières en crue, ou qui peuvent l'être soudainement, ainsi que les radiers submergés.
    • Signalez votre départ, votre destination et votre arrivée à vos proches.
    • Évitez d'entreprendre un sport ou un loisir de pleine nature, ainsi que toute promenade en forêt ou sortie en montagne, sans l'avis d'un professionnel ou d'une personne compétente.
    • Dans les zones inondables, prenez toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde de vos biens face à la montée des eaux, même dans les zones rarement touchées par les inondations.
    • Prévoyez des moyens d'éclairage de secours et faites une réserve d'eau potable.
    • Si vous utilisez un dispositif d'assistance médicale (respiratoire ou autre) alimenté par l'électricité, prenez vos précautions en contactant votre établissement de santé ou votre association de prise en charge.
    • Faites attention à l'eau du robinet : ne pas oublier qu'elle peut rester impropre à la consommation au moins 48h après l'arrêt des pluies.
    • Dans tous les cas, si la situation de votre domicile l'exige (zone inondable, bordure de ravine,..), préparez-vous à l'évacuation éventuelle de celui-ci.
    • Facilitez le travail des sauveteurs qui vous proposent une évacuation et soyez attentifs à leurs conseils.
 
La population est invitée à se tenir informée de l'évolution de la situation météorologique. Météo-France : www.meteofrance.re et sur la page facebook @meteofrance Ocean indien et @Préfet974



Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Fredo974 le 21/01/2020 11:46

J'espère que les protecteurs et adorateurs des galets et andains seront dans les embouteillages .

2.Posté par Bleu outre mer le 21/01/2020 11:59

"Évitez d'entreprendre un sport ou un loisir de pleine nature", le tunel sous la 4 voies étang salé les bains.pour rejoindre la foret domaniale. Quand il pleut l'eau reste à stagner pendant longtemps, cool pour le développement moustiques et autres joyeuseté. Pour la simple raison que les grilles d'évacuation ne sont jamais nettoyer ( terre;;;;). Donc pour passer les gens mettent bois, pierre afin de passer. a un moment l'ONF la retirer les pierres et les morceaux de bois, mais cela ne leur est pas venue à l'idée la raison? Après appel aux personnes concernées, toujours rien et cela dure. Merci d'informer et de se bouger pour prévenir c'est pas mal non plus.....

3.Posté par Habitant le 21/01/2020 15:13

Avec toutes cette pluie et la prudence qui va avec; voici ce qui m'est arrivé ce matin:

Sur LA ROUTE DU LITTORAL, un POIDS LOURD, semi-remorque, me colle à 90kmh sur la voie de gauche alors que la chaussée est très humide et des flaques d'eau sont présentes sur le bas côté.

Je respectais la distance de sécurité avec le véhicule me précédant, mais le chauffeur routier lui ne s'en souciait absolument pas apparemment!!

A t il au moins conscience qu'au moindre problème, il risque de tuer plusieurs personnes avec son engin???
D'autant plus qu'il est strictement interdit aux Semi-remorques de rouler sur la voie de gauche sur la RL!!!

RAS LE BOL de ces routiers qui jouent comme ça avec nos vies!

4.Posté par Habitant le 21/01/2020 15:31

@1- il en fallait bien un pour sortir vite fait ce commentaire là!
Si on fait ça et qu'il y a des éboulements qui feront des victimes dans les villes en pente, on en reparlera hein!!

5.Posté par dedelaminette le 21/01/2020 23:06 (depuis mobile)

« Pour rappel, les consignes à la population en cas de fortes pluies :
• Ne vous déplacez qu'en cas de nécessité. »
Du coup risquer sa vie pour aller travailler c’est quoi?

6.Posté par Rouloulou le 22/01/2020 17:38 (depuis mobile)

Entièrement d''accord avec post 1, il y a des milliards de tonnes de roches qui dorment sous nos pieds, agrémentés de quelques lézards, fourmis et autres bestioles diverses et variées, devenues sacrées comme les vaches en Inde par les détracteurs.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes