Installation de recharges solaires des véhicules électriques : le SIDÉLEC lance les études de faisabilité


Poursuivant l’objectif régional d’autonomie énergétique 2030, le SIDÉLEC Réunion lance l’étude de faisabilité des Installations de recharges solaires des véhicules électriques (IRSVE) dès novembre 2019, sur 13 communes membres du syndicat.

Pour ce faire, les bureaux d’études Artélia et I2R ont été retenus.

Dans un premier temps, ils devront recueillir les besoins à court et moyen termes des communes, dans l’acquisition des véhicules électriques de leur flotte captive afin de connaître le potentiel photovoltaïque global des toitures des bâtiments communaux retenus. En effet la loi Transition Écologique prévoit que lors du renouvellement, un quart des véhicules des collectivités doit être électrique.

Au total, 16 sites de recharges solaires pour véhicules électriques seront réalisés et répartis sur 13 communes : Entre-Deux, Petite-Ile, Saint-Joseph, Saint-Philippe, Cilaos, les Avirons, Saint-Louis, Saint-Benoît, Sainte-Rose, Sainte-Suzanne, Salazie, Trois-Bassins et la Plaine des Palmistes.

« L’étude définira ensuite la faisabilité technique et économique d’un raccordement 100% ENR et solaire pour les véhicules des collectivités et plus généralement la « duplicabilité » de ce mode de recharge vertueux et respectueux de l’environnement pour le grand public » indique Patrick Migneaux, Directeur du pôle ENR au SIDELEC.

En effet, étant dans une zone insulaire non interconnectée avec un mix électrique encore fortement carboné, le raccordement des véhicules électriques ne peut s’envisager durablement que sur une source d’énergie 100 % renouvelable tel que le photovoltaïque. Les premiers résultats de l’étude de faisabilité sur les 13 communes concernées seront livrés en mars 2020.
Jeudi 31 Octobre 2019 - 13:06
Lu 481 fois
SIDELEC