MENU ZINFOS
Faits-divers

Injures raciales : La lettre de Brigitte Bardot qui a mis le feu aux poudres


Le 19 mars 2019, la tribune libre écrite par la Fondation Brigitte Bardot avait donné lieu à une polémique sans précédent à La Réunion. Les mots employés par la présidente éponyme avaient sans doute pour ambition d'agir comme un électro-choc à l'adresse du représentant de l'Etat, Amaury de Saint-Quentin, pour qu'il agisse sur le sujet de la maltrataince animale, mais le soufflet s'était retourné contre l'émettrice. Le tollé suscité à l'époque avait contraint le préfet à prendre position. Malgré les excuses, la fondation Bardot doit se défendre ce jeudi sur les mots employés dans ce courrier adressé au préfet de l'époque :

Par Ludovic Grondin - Publié le Jeudi 7 Octobre 2021 à 06:20

"Monsieur le Préfet, 
  
Je suis débordée, envahie par des lettres me dénonçant la barbarie que les Réunionnais exercent sur les animaux ! 
  
C’est inadmissible et insupportable ! 
  
Cette île qu’ils appellent "l’île du diable" est la seule parmi tous les départements et territoires d’outre-mer français qui continue à se conduire aussi sauvagement avec les animaux. 
  
Les touristes sont écoeurés et les associations débordées par le nombre d’animaux blessés, empoisonnés, cruellement amputés, ou ceux qui leur arrivent la bouche transpercée par des hameçons et qui ont réussi à s’enfuir ! 
  
Les chats ont disparu empoisonnés ou la fourrière, qui n’est qu’une entreprise de mort, les a tous euthanasiés et la plupart des chiens subissent le même sort. 
  
C’est un véritable scandale que je ne vais pas me gêner à faire éclater dans le monde entier. 
  
Ma Fondation vous a depuis longtemps envoyé des courriers dénonçant cette cruauté, et dernièrement une administratrice de ma Fondation est venue personnellement vous dénoncer cette multitude d’atrocités faites sur les pauvres animaux. 
  
Les autochtones ont gardé leurs gênes de sauvages, mais les lois françaises sont faites pour être respectées et c’est votre fonction de les mettre en applications. L’article 521-1 du code pénal punit sévèrement la cruauté envers les animaux, aucune dérogation n’est prévue pour l’Ile de la Réunion.  
  
Madame Eliane, est une de mes amies, elle a 89 ans et tente désespérément de soigner et nourrir les quelques chiens faméliques, squelettiques, qui entourent son domicile. Elle me dit ne plus pouvoir y arriver car elle est menacée violemment par son voisinage qui jonche en plus son jardin d’excréments ! 
  
Par contre vous autorisez les fêtes indiennes Tamoul avec décapitations de chèvres et boucs en offrandes à leurs Dieux et dont les abats jetés à la mer attirent les requins… d’où les attaques ! 
  
Tout ça a des reminiscences de cannibalisme des siècles passés et devraient être INTERDITES. 
  
J’ai honte de cette île, de la sauvagerie qui y règne encore, des risques que prennent les êtres humains qui tentent au péril de leurs vies de sauver des chiens, des chats pris pour cible par une population dégénérée encore imprégnée des coutumes ancestrales, des traditions barbares qui sont leurs souches. 
  
Alors Monsieur le Préfet, bien que vous ne soyez qu’un fonctionnaire, faites preuve de courage, un titre ne sert à rien si ce n’est pour faire respecter la loi, appliquer les peines méritées et rendre à cette île démoniaque un peu de l’humanité qu’elle a perdue en la laissant livrée à toutes les exactions impunies qu’elle s’est autorisée à prendre à votre nez et à votre barbe sans aucune réaction de votre part."




1.Posté par Carlo le calamar le 07/10/2021 08:30

Surtout que la madame Eliane de la lettre ne la connait pas du tout en tant qu’amie!

2.Posté par Françoise le 07/10/2021 12:56

Mais en même temps, il y a beaucoup d'animaux errants ! Les associations ou les individuels qui s'en occupent sont débordés. Le vocabulaire employé par Madame Bardot n'est peut être pas adéquate mais il y a un vrai problème. Moi même qui habite Mont vert, j'ai déjà recueilli plusieurs chats abandonnés que j'ai pu replacer car ils étaient jeunes mais il m'en vient d'autres. Il y a beaucoup d'abandon, la réalité est là. C'est pourquoi je ne peux m'en prendre à cette fondation ! Du reste dire qu'on est choqué par des propos sans montrer ce qui est fait concrètement pour s'occuper de l'errance animale ne sert pas à grand chose.

3.Posté par Anoula le 07/10/2021 13:05

Merci madame de dénoncer ces barbares ! L éducation national présente dans notre île depuis bien avant la départementalisation, peu se vanter d avoir en fina :120000 illettrés, quelques barbares, des alcoolo, des fumeurs de joint à tout va , des zorey savates dans toutes les villes côtières, il y as même des anges qui sont venus ils ont été molestés ! Madame vous avez mon soutien dans vos propos ,ici c est bien l île du diable .

4.Posté par Kevin le 07/10/2021 14:25

L hopiyal qui se fou de la charité....c'est vrai qu'ici en terme d'injure raciale on s'y connait chacun est affublé d'un.petit nom et surtout élevé et éduqué pour la haine de l'autre....balayé devant votre porte qui est bien deguelasse....

5.Posté par Nono le 07/10/2021 14:43

bien que vous ne soyez qu’un fonctionnaire, faites preuve de courage

Les fonctionnaires apprécieront également...

6.Posté par DLT le 07/10/2021 14:56

« C’est un véritable scandale que je ne vais pas me gêner à faire éclater dans le monde entier. »

Si elle peut aussi dire au monde entier que « les M&M’s crispy sont là » ... cela ajouterait un point à son délire.

7.Posté par Grand yab le 07/10/2021 14:59

Quand on a la fièvre certains préfèrent casser le thermomètre... On va retenir les propos racistes et insultants mais on ne va surtout pas s'attaquer au problème de fond.

8.Posté par paulux le 07/10/2021 15:56

Les reunionnais ne sont pas une "race" que je sache! Et sur le fond il suffira a son avocat de montrer au tribunal la collection de chiens 'et chats) estropiés ou martyrisés qui sont réguliérement publiés sur ce journal pour emporter sa conviction.

9.Posté par Kelio le 08/10/2021 10:48

Peu importe le fond, il n'y a pas de propos aussi racistes et dégradants, sinon pour n'importe quelle grande cause on peut se permettre d'être racistes et d'inventer des mensonges. Aucun tamouls ne jettent les abats dans la mer, tout est mangé ou partagé.

J'espère la même vigueur raciste de la dame quand elle parlera des abbatoirs et des bébés congelés en France. J'espère qu'elle n'hésitera pas à dénoncer les dégénérés bien de chez elle.

Au fait, il me semble que la Bardot aimait beaucoup s'allonger sur de la fourrure à poil jusqu'à qu'on lui dise qu'elle est trop laide pour en porter. Cela fait d'elle une autochtone aux gènes de sauvages ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes