Zot Zinfos

Informations aux Saint-Leusiens - Enquête publique sur la carrière de Bois Blanc : faites entendre votre voix !

Lundi 18 Mai 2015 - 10:57

Dans le cadre du chantier de la Nouvelle Route du littoral, la société SCPR envisage l'ouverture d'une carrière de roches massives à Bois Blanc au niveau de la Ravine du trou.
La carrière doit s'étendre sur une superficie de 55 hectares à proximité immédiate du village de Bois Blanc.

Il y est prévu l'extraction de 12 millions de tonnes de matériaux sur un besoin total de 19 millions de tonnes pour le projet de nouvelle route du littoral soit l'essentiel des besoins.
L'exploitation est prévue pour durer 5 ans générant d'importants flux de circulation, de la poussière, du bruit (…) qui ne seront pas sans conséquences sur votre qualité de vie. D'autre part, d'autres impacts définitifs sur l'environnement sont à prévoir notamment en termes de paysages...

La société SCPR a déposé un dossier de demande d'autorisation d'exploiter. Cette demande d'autorisation est soumise à enquête publique.

La Commune de Saint-Leu devant le non respect des procédures garantissant la protection  de  sa population et de ses paysages a déposé un recours  contre l’arrêté préfectoral prescrivant l’ouverture des nouveaux sites de carrières.
Le Conseil d'Etat doit prochainement rendre sa décision sur cet arrêté préfectoral. Sans attendre le délibéré du Conseil d’Etat, la Préfecture organise malgré tout l'enquête publique en vue d'autoriser la SCPR à exploiter une carrière à Bois Blanc. Il faut donc absolument qu'on se mobilise !
 
Cette enquête publique se déroulera du 18 mai au 22 juin 2015 en Mairie de Saint-Leu. Je vous invite à faire valoir vos droits et inscrire vos remarques et réserves sur ce projet. Un dossier complet ainsi qu'un registre de recueil de vos doléances est à votre disposition.

D'autre part, le commissaire enquêteur Monsieur Noël Passegue se tient à votre disposition aux dates et heures suivantes en Mairie de Saint-Leu dans les locaux de la Direction de l'Aménagement et du Développement:

– le mardi 26 mai 2015 de 9h à 12h
– le lundi 1er juin 2015 de 13h à 16h
– le lundi 8 juin 2015 de 9h à 12h
– le lundi 15 juin 2015 de 13h à 16h
– le lundi 22 juin 2015 de 13h à 16h
Lu 800 fois




1.Posté par maçonnerie le 18/05/2015 15:23

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Document_d_orientation_sur_les_risques_sanitaires_lies_aux_carrieres_-_Reflexions_sur_les_composantes_sources_de_danger_et_transferts_dans_les_etudes_d_impact.pdf

bien lire ...

2.Posté par paul le 18/05/2015 16:18

c'est bien bas comme manœuvre je trouve, tout à fait à l'image de Thierry Robert ceci étant

3.Posté par paul le 18/05/2015 16:18

Minable ce maire de St leu

4.Posté par tac tic le 18/05/2015 16:30

Encore une tactique de Thierry Robert pour tromper les réunionnais , nous ne sommes pas dupes. Cessez vos jérémiades

5.Posté par Kristelle le 18/05/2015 16:35

2éme tentative .......

Encore une fois nous voyons qui est pour la création d’emplois sur notre île et qui veut la détruire !

Cette carrière sera source de d’embauche, il n’y aura plus aucun tractopelle au chômage, aucun camion à l’arrêt ! Tous ses employés ont des familles à nourrir, toutes ses familles consomment, il y a là de quoi redynamiser notre économie…..

Ah oui c’est vrai, Monsieur Thierry Robert gagne déjà 90 000 €/mois, il ne peut comprendre les besoins des Réunionnais….

Ce courrier est encore une façon de MANIPULER la population……

Petit Rappel : Paul Verges vient d’avoir une amende de 3000 € pour un recours contre la Nouvelle Route du Littoral…. Cette route est commencée et ira jusqu’au bout, il est préférable qu’elle se fasse avec un maximum de Réunionnais, après les transporteurs vont pleurer devant la Région, c’est devant la mairie de St-Leu qu’ils devraient manifester !

6.Posté par Marco le 18/05/2015 16:49

Il court il court le furet, le furet est par ici, le furet est par la bas…..
Des recours et des recours et encore des recours ! Comme Thierry Robert a saboté le tourisme il s’en prend à la NRL, la différence est que cette route ira jusqu’au bout !

Je propose aux personnes qui cherchent un emploi dans le terrassement de se retrouver devant la mairie de St-Leu, sans violence car nous ne devons en aucun cas ressembler au député maire…. et montrer à cet homme que nous voulons travailler et qu’il est en train de nous retirer le pain pour nos familles…..

7.Posté par Incapable le 18/05/2015 18:22 (depuis mobile)

Cette route se fera de toute façon, a quoi bon être aussi pitoyable.decidement Thierry Robert n est pas pour la réunion .il est seulement contre Didier Robert! Allez aider vos administrés expulses d abord!!!!

8.Posté par Pff le 18/05/2015 18:24 (depuis mobile)

Il adore expulser voyez, les administres, les travailleurs, les carrières!

9.Posté par Respect le 18/05/2015 18:26 (depuis mobile)

Non respect de la protection de la population!!! Fout de qui la alors qu il laisse ses administrés se faire expulser !

10.Posté par ADE le 19/05/2015 15:17

• Risques acoustiques des carriers
Nombreuses sont les sources de bruits dans des carrières créant un environnement constamment bruyant du fait des opérations de broyage, criblage, tirs de mines, moteurs et avertisseur sonore de recul des engins, rouleaux des convoyeurs... Les niveaux de pression acoustique engendrés par les bruits des broyeurs à leur voisinage peuvent dépasser 110 dB.
En dehors des atteintes du système auditif (déficit auditif, acouphènes...), le bruit présent peut entraîner une gêne ou un stress facteur de troubles du psychisme et de pathologies
• Risques liés aux poussières
Les poussières, particules minérales solides en suspension dans l'air, sont produites dans les carrières en continu et à tous les points du traitement : chargement, concassage, criblage, roulage des camions, tirs de mines, ..., et, par temps sec, ensoleillé et/ou venté, ce phénomène est accentué.

Les poussières constituent la principale source de pollution de l'air lors de l'exploitation des carrières. Elles sont occasionnées par le transport et le traitement des matériaux et, dans le cas de carrières de roches massives, par le forage des trous de mine et l'abattage de la roche. Les émissions de poussières ont des conséquences sur la santé des carriers, plus ou moins graves selon la climatologie du secteur, la topographie et la granulométrie et la nature des particules aéroportées (friabilité, siccité, composition chimique de la roche).
Lorsque des particules de poussière irritantes se logent dans le nez, elles peuvent causer une rhinite allergique ou une inflammation de la muqueuse nasale.
Certaines particules très fines réussissent à traverser la cavité nasale et à s'attaquer à la trachée et aux poumons, ou elles engendrent une inflammation des muqueuses de la trachée (trachéite) ou des bronches (bronchite), mais surtout parviennent à atteindre les alvéoles pulmonaires, et s'y accumuler si l'intensité ou la fréquence d'exposition dépasse le seuil d'élimination naturelle du corps par le mucus. Les poumons sont alors constamment exposés aux risques liés à la poussière respirée et l'inhalation excessive de poussière peut causer une pneumopathie.
La quantité de poussière et les types de particules en cause influent sur la gravité des lésions pulmonaires : la formation d'un tissu fibreux ou cicatriciel peut porter atteinte à la fonction pulmonaire et donne lieu à une affection appelée fibrose (silicose pour les poussières de silice ...). La silice (SiO2) et un minéral très abondant dans l'écorce terrestre, qui existe sous forme libre (cristalline ou amorphe) ou combinée sous forme de silicates de calcium, de magnésium, d'aluminium ... dans les roches sédimentaires (grès...), les roches métamorphiques (ardoise...) ou magmatiques (granite...). Les poussières dangereuses sont celles de la silice cristalline (quartz), la toxicité des silices amorphes étant faible.
• Les risques d'incendie et d'explosion
Les importants stocks d'hydrocarbures pour alimenter les engins très consommateurs de carburant et les stockages d'explosifs sont la source de graves risques d'incendie et d'explosion. Les opérations de ravitaillement sont aussi dangereuses. De plus, des fuites des réservoirs ne sont pas à exclure. Il existe aussi des dangers liés à des produits explosifs détériorés ou périmés.
Les principales conséquences dangereuses consécutives à l'explosion ou à l'incendie sont les traumatismes liés au blast, et les brûlures.

POURKOI JE DEVRAIS SUBIR TOUT SA CHEZ MOI?????u[qt[
POURKOI LES HABITANTS NE SONT PAS DIRECTEMENT INFORME DES RISQUES? DES CONSEQUENCES ???



11.Posté par franck le 19/05/2015 15:30

ben voila nena galet !!!! coup de bluff de Thierry encore , apres quand y ca roder à mada li envoye son band camarade bouch chemin!
li croir tellement que lu ca gagn régionales que li bloque toute , apres li va dire y a des galets a st leu moi president de rgion je vous dis allez prendre les galets st leu pas grav si do moun lé expulsés.
un vieux reve li sera pas president ! li recule po mieux sauter !!!

12.Posté par Au post 10 (ADE) le 20/05/2015 11:25

Merci d'informer les zinfonautes.
Pensez, cher ADE, à inscrire sur le registre du commissaire enquêteur ce texte.
Si vous ne pouvez pas vous déplacer à la mairie de Saint-Leu, sachez que vous pouvez l'envoyer par mail au préfet de La Réunion et le prier de bien vouloir faire suivre au commissaire enquêteur.
prefet@reunion.pref.gouv.fr

13.Posté par GROSSE ERREUR le 21/05/2015 15:22

POST 10. Pourquoi je devrais subir tout sa chez moi? eh bien pourquoi pas? dois je comprendre que les autres peuvent subir tout sa, mais pas vous. Fallait habiter ailleurs et non sur un terrain qui ne vous appartient pas. Avez vous les documents notariés pour agir de la sorte? Mr le dépité maire vous poussent à la manifestation? vous êtes pris dans son piège? mais si on prélève pas des roches là où il y en a, où Est-ce qu'on extraira ces roches pour notre sécurité et celle de nos enfants. La Réunion n'a pas suffisamment de chômeur, pour qu'on interdise ces enlèvements? le quartier de Bois Blanc de St Leu mérite mieux que ça, les dunes sont tellement hautes que les habitants ne voient pas plus loin que leur bout de nez, alors qu'avec l'extraction de ces tonnes de roches cela leur permettra d'avoir une plus grande ouverture coté montagne, et du coup, l'implantation pour les constructions futures seront plus appropriées, beaucoup moins chères, et accessibles aux habitants modestes de ce quartier. Mr le Dépité maire arête enterre à nous, laisse à nous notre liberté. Cela n'est pas seulement de votre compétence de décider à l'avenir de notre quartier, nana aussi not consentement.

14.Posté par HONTE le 24/05/2015 17:19

"Mr le dépité maire n'en fait qu'à sa tête, il décide tout sans nous consulter" d'après les dires d'un conseiller municipal, ce 1er magistrat, est-il tellement illettré pour ne pas expliquer à ces habitants, une centaine, que leur devenir c'est l'extraction des roches pour faire de la place aux constructions modernes, avec le respect de l'environnement et tout ce qui s'en suit. La route des Tamarins ne sera pas en danger lors de ces extractions, elle est à plusieurs centaines de mètres de la carrière, ainsi que les riverains. Tout est prévu pour la protection (pollution, poussières, bruits). Arrêtez de traumatiser cette population de Bois Blanc Mr le dépité maire, car, vous êtes le premier à enfreindre la loi par vos constructions illégales, et sans permis. Vous n'avez pas vu les dégâts causés par vos bâtiments? les ruines que vous louez, et vendez à des prix exorbitants. Commencez par gérer votre commune qui est en déficit, à ne plus payer les entreprises, tous les chantiers sont arrêtés: piscine, école, médiathèque, lotissements. Concernant les expulsés du quartier de Bois de Nèfles, prenez vos responsabilités, vous ne cessez de critiquer les autres, avez vous un peu de cervelle? cela fait 8 ans que vous êtes élu et qu'avez vous fait? rien. Ces habitants ont besoin d'une restructuration d'aménagement de leur quartier, aussitôt qu'il y a un os, vous faites du chantage, vous n'avez pas assez de cran et de conviction pour y arriver. L'ancienne équipe a su faire, les RHI de Portail, de Bois de Nèfles les Hauts, pour ne citer qu'eux, vous avez cassé et copié tous ce que l'ancienne majorité a mis en place. Je vous donne pas chère pour les élections futures.

15.Posté par maçonnerie le 28/05/2015 18:53

6.
travailler oui
mais pas au prix de la quiétude d'un quartier
mais pas au prix de l'environnement

faut être demeuré pour vouloir bosser et pourrir son île en même temps..

je vois qu'à la Région, on autorise les fonx affidés à aller sur zinfos..

16.Posté par raymond le 30/05/2015 16:16

les poussières émanant des carrières sont une nuisance bien connue des professionnels concernés ! Les poussières, particules minérales solides en suspension dans l'air, sont produites dans les carrières en continu et à tous les points du traitement : chargement, concassage, criblage, roulage des camions, tirs de mines, ..., et, par temps sec, ensoleillé et/ou venté, ce phénomène est accentué.
Les poussières constituent la principale source de pollution de l'air lors de l'exploitation des carrières. Elles sont occasionnées par le transport et le traitement des matériaux et, dans le cas de carrières de roches massives comme ici, par le forage des trous de mine et l'abattage de la roche. Les émissions de poussières ont des conséquences sur la santé.
source : La prévention des risques dans les industries extractives : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=437

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >