Blog de Pierrot

Info/Com à l'université : Quand des étudiants commencent à raconter le dessous des cartes

Mercredi 28 Septembre 2016 - 11:49

Nos deux articles "Quelques révélations sur Stéphane Maillot, le 3ème co-président de l'ombre de l'université " et "Les preuves des magouilles de Stéphane Maillot, le représentant de l'UNEF à l'université " commencent à faire des remous sur les campus du Moufia et du Tampon. Et les langues se délient.
Nous avons été contactés par plusieurs étudiants qui tenaient à nous faire part de ce qu'ils savaient. Et nous avons pu en convaincre un de nous raconter, de façon anonyme, vous comprendrez aisément pourquoi, les dessous de cette filière qui, il y a encore peu, était unanimement appréciée par les professionnels de la presse à la Réunion. Il n'y a pas à dire, les choses ne sont plus ce qu'elles étaient...
Nous publions ce courrier ci-dessous en respectant la volonté d'anonymat de son auteur.
Pierrot Dupuy


"Nous sommes plusieurs à avoir commencé la filière Info/Comm dès la licence. Une filière où on nous a clairement vendu du rêve (promesse d'embauche à la fin de notre master, construction d'un réseau professionnel, soutien des professeurs en toutes circonstances).

Aujourd'hui, le taux de réussite du Master est bien en deçà de ce qu'il était il y a quelques années.

Alors qu'en première année de master, il n'était aucunement question de la réalisation d'un mémoire, nous nous sommes retrouvés face à l'obligation d'en rédiger un en l'espace de quelques mois. Une aberration qui nous a bien sûr tous conduits à l'échec (personne n'a eu au dessus de 9,5/20).

Cette filière auparavant vendue comme "professionnelle" s'est transformée en un embryon de filière purement universitaire, avec les aléas qui vont avec cette transformation bancale.

Cerise sur le gâteau : au début de l'année, M. Idelson nous assure qu'il a tout fait pour nous garder des enseignements professionnels. Mais que le budget étant ce qu'il est, difficile de faire autrement. Du côté du SIUN (où nous avions nos cours pro : réalisation audio-visuelle et autres enseignements avec des intervenants TV, radio), les dirigeants nous ont assuré que M. Idelson avait tout fait pour étouffer leur présence au coeur de la filière Info/Comm. Difficile de démêler le vrai du faux, mais cela montre bien le manque de communication (et de confiance) entre professeurs et étudiants.

Chose encore plus délirante : Alors que les rendus de mémoire approchent, deux directeurs de mémoires ont brusquement quitté le navire. L'une, pour démission, l'autre s'envole pour Paris. Sans même un mail pour en avertir l'ensemble des étudiants. Actuellement, plusieurs personnes ayant suivi la filière depuis la licence, ont rendu un mémoire plus ou moins complet, un rapport de stage, et n'ont pas eu leur master. Et jusqu'à aujourd'hui, ils n'ont pas l'ombre d'une explication.

De mon côté, j'ai un emploi, mais ce n'est pas grâce à Info/Comm. Même si c'est une filière que j'ai intégrée et suivie de bout en bout, je ne la recommanderais nullement".

Lu 15706 fois
Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par noe le 28/09/2016 12:10

Je demande des sanctions contre les cadres et contre le Président en premier !
Il est "responsable" même s'il n'est pas "coupable" !

2.Posté par farfadet le 28/09/2016 12:11

Voila la preuve du peu de sérieux et du manque de respect pour notre jeunesse de ces profs de fac (heureusement une minorité ) pour qui leurs recherches passent avant leur enseignement ( et en plus ils sont grassement payés pour ça)... Et qu'on ne vienne pas me parler de jalousie , j'ai un poste largement au dessus des compétences de ces personnes et je ne l'ai obtenu que par mon travail et non par magouille....

3.Posté par La vérité vraie... le 28/09/2016 12:20

Mais c'est pas possible. Vite, il faut mettre au trou ces gens. Que fait la justice ? Et on va me dire que nous sommes dans un Etat de droit avec toutes les révélations de cette semaine ? Ripoublique, rien d'autre à dire. Maintenant, je soutiens ouvertement les voleurs de mangues : pourquoi ils devraient trinquer quand des faits plus graves sont couverts sur le dos de nos enfants par les autorités soit-disant compétentes ?

4.Posté par GIRONDIN le 28/09/2016 12:56

."... les dessous de cette filière qui, il y a encore peu, était unanimement appréciée par les professionnels de la presse à la Réunion.....".

Peu c'était quand ? Hier ? Avant-hier ? Lundi dernier ?

C'est qui les professionnels de la presse ? Soretole ? Profilage Réunion ? Mittal ?

En même temps à part ipr, quotidien, Réunion 1ere et 7 lames pour les autres pour recopier les communiquer de la région et de didiX, c'est largement suffisant, non ?

5.Posté par Nono le 28/09/2016 13:18

La moitié des élèves qui ne vont pas en stage, des "directeurs de mémoire" qui disparaissent... Tout est fictif à l'Université de la Réunion, sauf les postes administratifs grassement sur-rémunérés?

6.Posté par tom sawyer le 28/09/2016 15:38

si c'est le courrier des plaintes, on peut aussi raconter ce qu'il se passait en droit?

Peut être que ça a changé avec la nouvelle direction d'UFR, mais avant c'était sympa: refus de faire passer les rattrapages malgré l'obligation légale, prof qui sont à la Réunion 3 mois dans l'année mais sur-rémunérés toutes l'années (illégal, au cas où vous vous demanderiez) certains n'avaient même pas leur résidence principale à la Réunion et étaient logés par d'autres. Mépris total de l'étudiant (notamment une méthodologie différente entre le prof et le chargé de TD, donc tu apprends tout ton semestre selon une méthode et paf! t'es noté selon une autre! Enjoy!)... etc, ça fait des années que je suis plus à l’université, mais à l'époque c'était déjà dit dans les commentaires, sans aucun article de votre part.

Alors je me demande, pourquoi ce soudain intérêt pour des filières précises de notre chère Université?

7.Posté par LAFE Y FODI le 28/09/2016 16:07

Bernard Idelson doit maintenant s' expliquer sur :
-l' affaire Maillot
- le fonctionnement de cette commission : qui la préside ? qui la compose ? comment elle travaille ?
- le fonctionnement de son département .
Les 2 présidents de l' université doivent s' expliquer .
Le président Miranville doit exiger d' Idelson qu'il s' explique même s'il est un de ses rares soutiens
Etudiants il faut vous organiser et ne pas vous laisser .
Un diplôme bidon c'est une escroquerie double , aujourd'hui et demain .

8.Posté par D le 28/09/2016 16:59

J'étais en info com aussi, il y a 4 ans je suis entrée directement en L3 après un BTS et un super dossier, puisque la filière n'éxistait pas en L1 et L2. J'ai fait une très bonne année, avec une moyenne d'a peu près 13 et des bonnes notes dans les matières professionnelles. Juste une épreuve à repasser aux rattrapages a cause d'une absence. Résultat avant même qu'on passe les rattrapages et je n'étais pas admise en Master! on était a 10 en option journalisme et seuls 2 ont été admis, une grande partie de l'option com ont été admis eux par contre malgré des moyennes pas toujours très élevées, Le reste de la promo de master étaient des élèves qui venaient d'autres licences (logique -_-) ou de métropole évidemment, ou ils n'avaient même pas suivi le même programme que nous et auraient forcément eu plus de mal à suivre le master. Pour l'épreuve de rattrapage j'ai eu 17 et rien à faire c'était trop tard, même pas de liste d'attente rien!!! J'ai fait une lettre au président de l'université et "il" a répondu qu'il n'y pouvait rien, n'étant en aucun cas responsable des sélections du master. Selon lui le responsable aurait sélectionné les meilleurs dossiers. Alors quand je voit qu'avec une moyenne de 13 je n'ai pas pu passer en master alors que certains passent en ayant un dossier très mauvais je ne sais plus quoi penser! Et je me suis retrouvée en master anglais et croyez moi c'est aussi du grand n'importe quoi comme tout le reste de cette université j'imagine!!

- Modéré par La Rédaction.

9.Posté par Koma le 28/09/2016 17:02

Pourquoi cela se passerait autrement ? Quand Lajoie et Miranville font leur déni de démoratie avec comme premier objectif ne pas enseigner, tous les autres font pareil ... rien à faire des étudiants ! ils ont leur salaire, leur prime, le sur rem ...

10.Posté par Elle le 28/09/2016 18:14 (depuis mobile)

Il fut un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître où le travail payait même si d''autres considérations comptaient... Mais ça c''était avant...

11.Posté par Payet le 28/09/2016 18:23 (depuis mobile)

Ahhh mon dieu! Des magouilles a l université de la Réunion! Mdr drolement naïf le pierrot sur ce coup la... Copin, je veux un poste pour 3 mois, tu connais un coquin?

12.Posté par DOGOUNET le 28/09/2016 18:47

Avez vous noté le silence assourdissant du conseiller régional délégué à l'innovation, recherche...de notre université. Le sieur david Lorion est il devenu aveugle et sourd ?

13.Posté par crfpa le 28/09/2016 18:57 (depuis mobile)

Et si on parlait du crfpa ? Cours annulés sans prevenir les etudiants, volume horaire representant le quart de ce qui se fait ailleurs, chargé de cours parfois incompetents. Et surtout triche à l''exam où l''anonymat n''est pas respecté... nul.

14.Posté par Marie le 28/09/2016 19:18

Le nouveau journaliste d'antenne réunion qui viendrait lui aussi de cette fameuse filière info-com peut il nous donner son avis.

15.Posté par zozo le 28/09/2016 22:16

et que dire du bazar à la CCIR, des formateurs qui interviennent et toujours les même sur de nombreux parcours comment est ce possible toujours l'argent au détriment de l'apprenant et pourtant il y a eu un appel d'offres avoir les compétences dans tous les domaines n'existe pas
l'université il faut nettoyer
et la ccir il faut enquêter sur ces formateurs voyoux qui interviennent partout les même partout même à l'IAE

16.Posté par li le 28/09/2016 22:50

Bah
Puisque zéro égal Master
Nous sommes tous diplômés
Ha ha ha

La force est en nous
Et l argent dans leurs poches

17.Posté par kld le 28/09/2016 23:39

ha ...le dessous des cartes ..........

18.Posté par Ninfo Conne le 29/09/2016 06:58

Filière peut être à l'image d'autres, dont celle qui a fait la Une aussi il y a quelques mois avec l'histoire de la nantaise. Ce groupe soutenant ouvertement le 3ème candidat à la présidentielle...
A part ça, quel scandale pour des étudiants en information et communication d'avoir à rédiger un mémoire de fin d'étude. Aucun master en France ne fonctionne de la sorte... Sacré Pierrot qui a encore réussi a dégoté le bras cassé de la promo et de nous vendre avec ce scoop un article objectif et sans parti prix, comme à son habitude. Le début de cette enquête palpitante étant quand même de comprendre comment le groupe Chabriat, favori de Pierrot pour la présidentielle, a pu se rouler dans la farine par des élus étudiants, plus fins politiciens qu'eux!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie