MENU ZINFOS
Education

Infirmiers scolaires : Les réformes de la colère


Les infirmiers scolaires sont inquiets pour l’avenir de leur profession. Deux projets de loi sont actuellement à l’étude et changeraient leurs missions au sein des établissements. Selon eux, ce seront les élèves, particulièrement les plus fragiles, qui paieraient les pots cassés.

Par - Publié le Dimanche 18 Octobre 2020 à 17:37 | Lu 3854 fois

"Ces réformes ne vont pas dans le sens de la réussite scolaire", regrette Elixabet Alfaro. La secrétaire académique du SNICS-FSU (Syndicat national des Infirmier(e)s Conseiller(e)s en santé) à La Réunion est inquiète en raison de deux projets de loi actuellement à l’étude qui changeraient profondément leurs missions auprès des élèves.

La première réforme s’inscrit dans le projet de loi "3D" (décentralisation, différenciation et déconcentration). L’idée est de transférer le corps des infirmiers scolaires aux collectivités locales. "Cela changerait nos missions. Actuellement, nous faisons de la santé à l’école au sein d’une équipe éducative. Nous faisons environ 40 consultations par jour et nous accueillons tous les élèves. Nous suivons particulièrement ceux qui ont une pathologie grave, les porteurs de handicap et les décrocheurs scolaires afin qu’ils puissent tous réussir. Mais si nous sommes transférés vers les collectivités, cela deviendra de la santé publique. Nos actions tendront plus vers les actions de prévention et les dépistages. Nous ne serons plus présents pour suivre les élèves au quotidien", souligne-t-elle. De plus, selon elle, les budgets varieront d’un département à l’autre et personne ne sera logé à la même enseigne.

Le second projet à l’étude laisserait les infirmiers scolaires au sein de l'Education. L’idée est de créer un service santé composé des infirmiers, psychologues, médecins et assistants sociaux qui serait placé sous la hiérarchie des inspecteurs d’académie et non de l’équipe éducative. "Nous avons une place pivot au sein des établissements scolaires. Nous sommes le référent santé au sein de l’équipe éducative. Si nos services sont externalisés, notre rôle sera différent. L’accueil des élèves ne sera plus la priorité", craint Elixabet Alfaro.

La secrétaire académique du SNICS-FSU revendique la place des infirmiers scolaires sous la hiérarchie des chefs d’établissements. "Nous voulons garder les chefs de proximité pour garder le lien avec les élèves. C’est un lien de confiance que nous établissons avec eux, notamment pour des missions comme donner la pilule aux jeunes filles par exemple", rappelle-t-elle.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Ouais ... le 18/10/2020 18:14

C est déjà le cas, pour les élèves les plus fragiles...

2.Posté par jlc2 le 18/10/2020 18:33

Bonsoir! nous agent technique territoriale, quand nous sommes passés à la région, ça a rien changé pour nous sauf nous avons eu des prime en plus,

Quand j'étais rectorat je me faisais en tant ATP1 1800 E et région je me faisais 2200E ,vive la territoriale

3.Posté par Inès le 18/10/2020 19:19

C'est quand même une bonne nouvelle, j'apprends que pour le moment, il y a des infirmièr es, dans les écoles.

Merci

4.Posté par jo le 18/10/2020 19:33

elle porte pas le masque

5.Posté par que dire le 18/10/2020 20:04

ok mais dans ce cas on aligne leur salaire sur les hospitaliers donc grosso modo 2000 euros par mois çà pique hein .... et à l'hosto elles bossent !!

6.Posté par pipo le 18/10/2020 21:20

Je me souviens elle soignaient des bobologies a grands gout de placebo hahaha!

7.Posté par tantine le 18/10/2020 22:14

les infirmiers qui tournent sur plusieurs établissements et ne sont plus souvent pas là que présents quand on a besoin d'eux ne bronchent pas quand on impose le port du masque aux élèves et personnels de la réunion et qu'on leur coupe clim et ventilation par cette chaleur, ce sont plus des fonctionnaires que des soignants donc franchement..

8.Posté par Camping le 19/10/2020 06:24

ALLEZ AU BOULOT LES FEIGNASSES !🤣🤣🤣🤣

9.Posté par zarzuela le 19/10/2020 04:43

Que de jalousie de collègues!!!deja parents vs verrez qd il n y en aura plus!!!si j'avais su je serais resté à l hosto mx considère!!!un métier que seuls les élèves qui connaissent peuvent apprécier!!!car oui il y a bcp de passages pour ne pas aller en cours mais bcp de pb plus grave maltraitance maladies chroniques graves pilule du lendemain!!!suicide etc bravo à celles qui restent

10.Posté par Hannibal le 19/10/2020 06:52

Elles devraient juste disparaître tellement elles foutent rien, elles manifestent pour défendre leur fromage: quel culot d'oser dire que c'est pour défendre les élèves ! Des parasites professionnels , tout le monde le sait et elles ont encore le toupet de manifester....virez-les, ça ferait des économies, en plus et elles iront bosser en EPAD, on rigolera tous devant les "burn out" 😂

11.Posté par Babou le 19/10/2020 07:26

Je ne sais pas ce que ça changera de leur salaire mais leurs congés (de prof) de 17 semaines par an passeront à 4 Semaines à cause de ces ....de 35h.
Et ça par contre je l’es comprends.
Quand on est aux 35h, les conges ne suffisent pas. Nous sommes h24 au boulot. Dur pour les familles monoparentales .
Du reste dire que leurs fonction sont inutiles voir stupides est de la meconnaissance absolue. La notre a régler définitivement et intelligemment un problème de harcèlement sur mon enfant appareilé. Alors ne dites pas n’importe quoi les gens parceque grâce à cette femme, mon enfant est au top désormais.

12.Posté par Candide le 19/10/2020 08:40

Pourquoi la grande majorité des commentaires sont toujours de la merde ? Que connaissez vous de leur métier et de leur rôle ? Etes vous encore des adultes qui parlent de leur souvenirs d'écoliers sans savoir si les choses ont évolués depuis votre passage à l'école ? Pas étonnant que Macron soit là où il est et qui il va y rester encore un peu, les français sont trop occupés à se taper les uns sur les autres.

13.Posté par Jp POPAUL54 le 19/10/2020 10:30

Les commentaires sont, comme toujours, en majorité nauséabonds...
C'est le miroir de notre belle île avec ses jalousies et ses petites guerres intestines.
La Réunion est bien gangrenée !!!

14.Posté par En barre le 19/10/2020 10:59

Pas étonnant que Macron soit là où il est et qui il va y rester encore un peu, les français sont trop occupés à se taper les uns sur les autres.

Et

Pourquoi la grande majorité des commentaires sont toujours de la merde ?

🤝

15.Posté par Miro le 19/10/2020 12:13

Nous sommes responsables de nos enfants. Jusqu'à quand allons nous les confier à des étrangers, qu'ils soient infirmiers soignants ou pas ?????

16.Posté par zarzuela le 19/10/2020 12:10

O fait les gratte qui critiquent passez le concours on verra apres il est très dur et il doit y avoir bcp de commentaires de recalées!!!noubliez jamais qu'une inf peut sauver une vie dc respectez vos soignants !!vs en aurez et en avez besoin avant qu'il n'existe plus du tout d infirmiers en France elles ont un diplôme d etat com a l hosto plus concours dc faites en autant deja👌✌️😜

17.Posté par Seb le 19/10/2020 12:38

Les commentaires sont toujours aussi décevants ... faits par des gens qui, on peut le penser, ne travaillent pas pour juger aussi durement des personnels qui sont au travail tel qu’on leur demande, à servir de multiples façons et surtout à être là pour les urgences et faire le lien avec les professionnels de santé extérieur .... c’est quand on perd quelque que l’on se rend compte de sa valeur et vu les commentaires certains devraient tout perdre et être à crever de soif comme les pauvres malgaches !

18.Posté par gratel le 19/10/2020 16:06

Bossez passez des concours sortez de votre trou , toujours en train de critiquer mais pour se sortir les doigts la c'est une autre paire de manches, critiquer mais vous n'aurez jamais le salaire et les avantages, comme dirai l'autre râle l'odeur et court toujours derrière.

19.Posté par Lilas le 19/10/2020 16:35

Je pense que beaucoup de ceux qui critiquent...critiquent sans connaître le métier!
En tant que parent d'eleves je peux témoigner de tout leur travail quotidien...et je les remercie pour ceux qu ils font pour nos enfants, petits et grands !
Et si " elles sont pas là quand y en a besoin " c est bien parce qu il en a pas assez!
Ca suffit le sabotage!
Alors, avant de commenter ...réfléchissez un peu ! Merci!

20.Posté par Carol MARTIN le 19/10/2020 22:30

19.Posté par Lilas-************************* et ds les etablissements hospitaliers ils travaillent ! mais ds les etablissements scolaires ??? ils...................................................

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes