MENU ZINFOS
Social

Indulgence des banques pour les ex-salariés de l'Arast


Après à peine une heure de rencontre autour d'une table au siège de la Caisse d'Épargne, à Saint-Denis, le Collectif contre les abus bancaires a pu obtenir la promesse des banques qu'elles feront preuve de compréhension face au cas des ex-salariés de l'Arast. Mais jusqu'à quand ?

Par Karine Maillot - Publié le Mercredi 13 Janvier 2010 à 16:12 | Lu 1484 fois

Le Collectif contre les abus bancaires a rencontré Christian Fara, président sortant de l'association des banques de La Réunion, cet après-midi, à 14h. La présidence à été reprise ce matin par Daniel Deguin de la BNP.

Étude aux cas par cas

Ressortis trois quarts d'heure après, le Collectif a pu obtenir la promesse de l'étude "au cas par cas" des situations des ex-salariés de l'Arast qui ne perçoivent plus aucune rémunération depuis fin novembre 2009.

La décision avait en fait déjà été prise ce matin, lors de l'assemblée générale de la FBF (Fédération des banques françaises). Une note sera transmise à l'ensemble des directeurs généraux des banques pour que chaque agent bancaire face preuve d'indulgence et de compréhension. D'autre part, un moratoire a été décidé et qui suspend les dettes des ex-salariés de l'Arast de fin novembre 2009 jusqu'au mois de janvier 2010.

Christian Fara reconnait que la situation des ex-salariés de l'Arast est "dramatique". "On peut chacun à son niveau faire un effort", assure le directeur régional de la Caisse d'Épargne. Mais ce dernier regrette "le manque de visibilité" dans cette affaire. En effet, personne ne sait quand est-ce que ces ex-salariés, victimes de la liquidation de l'Arast, percevront leurs indemnités de licenciement. "Il nous faut savoir une date limite, sachant que nous sommes des entreprises très encadrées par les procédures" tient-il à rappeler.




1.Posté par Vigileance le 13/01/2010 19:34

Je ne crois mais pas du tout que les banques joueront le jeu. Lorsque le monde économique s'est trouvé en difficulté, les petites entreprises, les banques ne leur ont fait aucun cadeau. Méfiez-vous de leurs promesses.

2.Posté par Choupette le 13/01/2010 21:11

@ 1.Posté par Vigileance

Dan' oui n'a point bataille..., les créoles le savent ça.

3.Posté par Denis Bigeard le 13/01/2010 22:50

il FAUT une Loi pour que tous les citoyens victimes d'un "accident de la vie" (licenciement, divorce, décès du conjoint, ...) soient protégés de la rapacité des banques qui profitent de ces situations pour ajouter agios, commissions, frais et autres..... La Loi devrait protéger les citoyens dans ce cas pendant 6 ou 12 mois par interdiction d'application d'autres frais que les simples agios normaux de découvert. Comme d'habitude, c'est trop simple !!

4.Posté par Basile le 14/01/2010 08:35

Je rappelle l'épisode précédent : ce sont les banques qui ont foutu le monde entier dans la merde !

Merci, les banques !


Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes