MENU ZINFOS
International

Indépendance de l'Écosse : Les "oui" et "non" au coude-à-coude dans un nouveau sondage


Par S.I - Publié le Mardi 9 Septembre 2014 à 11:16 | Lu 534 fois

Indépendance de l'Écosse : Les "oui" et "non" au coude-à-coude dans un nouveau sondage
Bientôt la fin du Royaume-Uni ? Deux jours après le sondage qui donnait pour la première fois le "oui" vainqueur pour l'indépendance de l'Écosse, un autre sondage place "oui" et "non" quasiment à égalité, avec respectivement 38 et 39% des voix, tandis que 23 % des sondés ne se prononcent pas.

La progression des personnes favorables à l'indépendance est spectaculaire. Lors d'un sondage publié en août dernier, 22 points séparaient encore le "oui" du "non".

En cas de victoire définitive du "oui" lors du référendum qui aura lieu dans neuf jours, l'indépendance de l’Écosse mettrait fin à une union politique vieille de plus de 300 ans avec l'Angleterre.

Le Royaume-Uni serait amputé de 30% de son territoire et de 8,4% de sa population (environ 5,22 millions d'habitants). L'Union Jack, le drapeau qui symbolise le Royaume-Uni, pourrait perdre sa couleur bleue.

Une victoire du "oui" aurait également des répercussions dans le domaine économique, puisque le Royaume-Uni serait privé des riches réserves d'hydrocarbures situées en mer du Nord (96% de la production pétrolière britannique et 52% de la production de gaz se situent dans les eaux territoriales écossaises, ndlr). Londres tire par ailleurs 1,6% de ses recettes fiscales de ces réserves d'hydrocarbures.
 
Une des questions qui tracasse le plus les Écossais à l'approche de ce vote est aussi l'abandon ou pas de la livre sterling. Le Premier ministre écossais, Alex Salmonds, a d'ores et déjà promis de conserver la monnaie britannique en cas d'indépendance de l'Écosse, mais sa proposition a déjà été désapprouvée par le Parlement britannique. L'adhésion à l'euro est également envisagée, puisque le même Alex Salmonds a déjà émis le souhait qu'une Écosse indépendante rejoigne l'Union européenne.

Dans le domaine politique, l'indépendance de l'Écosse provoquerait une crise politique majeure à Londres, où le Premier ministre britannique, David Cameron, pourrait perdre sa place pour avoir autorisé ce référendum.

De plus, en cas de sécession de l'Écosse, le parti travailliste britannique (Labour Party), pourrait perdre une part importante de son électorat : il bénéficie d’une bonne assise au sein de l’Écosse traditionnellement plus sociale que le reste du Royaume-Uni (40 des 255 députés à la Chambre des communes sont écossais, ndlr).

Enfin, dernier point, la question du Royaume-Uni comme puissance internationale pourrait être remise en cause si l'Écosse accède à son indépendance. Les sous-marins nucléaires britanniques du Royaume-Uni sont tous situés en Écosse, qui abrite également trois bases navales et plus de 10.000 soldats britanniques. Leur déplacement coûterait à Londres plus de 10 milliards d'euros et pourrait provoquer un débat sur la nécessité ou pas de détenir une force de dissuasion nucléaire.

De son côté, Édimbourg aura le souci de se créer sa propre armée et de choisir d'adhérer ou pas à l'Otan et aux Nations unies.




1.Posté par noe le 09/09/2014 13:27

Heureusement que c'est pas la Réunion qui vote son indépendance !

Merci mon Dieu Seigneur !
Je vais brûler 7 cierges devant la Vierge Noire ce soir !

2.Posté par KLOD le 09/09/2014 13:42

Nom de diou , les écossais se pencheront ils sur le berceau du futur "bouche dorée " ? J'angoisse pour lui !

3.Posté par Bayoune le 09/09/2014 15:12

Nou pé espéré noute tour va rivé in zour. Nou osi Réniyoné, èk fierté nou va lève noute drapo dann in Réniyon Réniyonèz. Biyin sir i fo nou rasanb anou, é nou arète vote pou bann promess dé parvenu, kaniche du pouvoir colonial - qui continuent de déporter nos enfants pour changer le rapport démographique, talèr pou fé in vote blan, konm lo sinis Mesmer la rokomandé pou la Kanaky.

4.Posté par Oui le 09/09/2014 15:16

Bien sur que l'écosse doit être indépendante
Les anglais ne doivent plus dominer le monde avec les américains

5.Posté par Un yab en Australie le 09/09/2014 15:36

@1 L'indepandance de la Reunion. envoye a zot, zot i regrettera zot farce!

6.Posté par Dipadutout ! le 09/09/2014 16:36 (depuis mobile)

Oui les indépendantistes sont infimes à la Réunion.
De toute façon les réunionnais ne sont pas prêt à partir de zéro. Ce ne sont pas les quelques gogos indépendantistes péi qui vont savoir remplacer le système actuel et la Française des Jeux...

7.Posté par KLOD le 09/09/2014 16:45

En tout cas vive la Kanaky , ils ont récemment récupéré un ancêtre ( blessed ) et l'état a reconnu ses erreurs , c'est tout à son honneur ! .

8.Posté par Tiens tiens! le 09/09/2014 17:41

Petit rappel:
La Réunion était une île déserte lorsqu'elle a été découverte donc sur le plan de la "dépossession du territoire " personne n'a été spolié , contrairement à la Nouvelle Calédonie par exemple ou les Antilles.
Deuxième petit rappel: L'ONU parle du droit du peuple d'origine à disposer de sa terre. Alors on fait quoi?

A qui la Réunion a-t-elle appartenu en premier, aux premiers occupant? qui les Malgaches ou les Français? ...quant à notre "peuple" réunionnais , moi je veux bien mais il suffit de voir comment de nos jours les "communautés" se renferment sur elle mêmes, comment certains politiciens en jouent pour se faire élire par "leur communauté" , comment les unes parlent des autres...alors un seul peuple , faut voir!

9.Posté par KLOD le 09/09/2014 18:38

Petit rappel :
Pour les antilles françaises , lors des prises de possession française , il n'y avait plus d'améridiens , décimés par les espagnols .

10.Posté par Bayoune le 09/09/2014 19:23

post 8, ou marss koté oute ponpe. Les USA, après avoir massacré les Indiens se sont constitués en peuple assassin c'est vrai, mais il existe aujourd'hui un peuple Etats Uniens, qui a à peu près le même age de la réunion. Alé rodé, alor, nou va atann i désime noute toute, i déporte toute noute zanfant avan nou di Pèp Réniyoné doboute

11.Posté par la crise le 09/09/2014 19:24

Certains gogos ont beau jeu de réclamer l'indépendance. Ils savent très bien que les Réunionnais ne sont pas pour. Mais ça fait bien de crier; ça pose son homme! Comme à une certaine époque, certains aimaient dire haut et fort: " moi monsieur, je suis de gauche." comme s'il suffisait de le dire pour l'être.
Ils savent très bien que l'indépendance ils ne la verront pas ni leurs petits enfants. Alors ils peuvent bien la réclamer, ils savent qu'il n'y a rien à craindre!

12.Posté par dipadutout ! le 10/09/2014 00:43

post 11 : surtout qu'après l'avoir obtenu (si jamais ils l'obtiennent), ils ne seront plus là pour gérer, et incapable de régler le bordel qu'ils auront foutu.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes