Société

Indemnisation : Le recours de descendants d'esclaves rejeté

Jeudi 8 Novembre 2018 - 23:29

Photo de la conférence du comité national de réparation qui s'est tenue en 2015
Photo de la conférence du comité national de réparation qui s'est tenue en 2015
Les descendants d'esclaves pourront-ils obtenir réparation un jour ? La Cour de cassation a en tout cas fermé la porte à un examen, par le Conseil constitutionnel, d’une question prioritaire de constitutionnalité. 

Le Mouvement  international pour les réparations (MIR) en Martinique et le Conseil mondial de la diaspora panafricaine, essayent, depuis des années, de faire valoir l’idée d’une réparation pour les conséquences de la traite négrière.

Le MIR avait donc déposé un recours contre la loi de 2001 - dite loi Taubira - qui reconnaissait l’esclavage et la traite comme crimes contre l’humanité. 

Le texte ficelé par la députée de l’époque est cependant exempt de toute référence à la notion d’indemnisation. Une absence contre laquelle le MIR de Martinique tente donc de combler en faisant valoir un droit à la réparation pour les descendants d’esclaves. 

La plus haute juridiction française a donc jugé irrecevable cette question prioritaire de constitutionnalité ce jeudi à Paris. Selon la Cour de cassation, "il s'agit d'une loi mémorielle, sans impact juridique et qui ne peut donc pas faire l'objet d'une QPC."

Les requérants ont déjà fait savoir que le combat juridique ne s’arrêterait pas à cette décision et une ultime tentative devant la Cour européenne des droits de l'Homme est évoquée.

En 2005 déjà, les associations avaient assigné l'État français devant le tribunal de grande instance de Fort-de-France afin de déclencher une expertise destinée à évaluer le préjudice subi par le peuple martiniquais ainsi qu’une provision destinée à la création d’une fondation, sans succès. 
Zinfos974
Lu 2749 fois



1.Posté par Morderire le 08/11/2018 23:39

J'espère que la France va bientôt demander réparation à l'Italie au motif que Jules César a ravagé la Gaule en 52 av. JC!

2.Posté par alcide le 09/11/2018 00:35

Si il n'y avait pas au pouvoir des bobos débiles , ils n'oseraient pas demander des réparations ! Avec un Poutine, ils se prendraient un bon missile dans la gueule !

3.Posté par Vergès..prit es tu là ? le 09/11/2018 00:42

Réparation du préjudice de l'esclavage ....... 8 générations plus tard !!!!

Si le descendant d’esclave d’aujourd’hui revendique un « préjudice» actuel il faut vérifier en retour s’il n’a pas de « bénéfices » !

Si l’on accepte l’argument, certes réel et incontestable, des "préjudices" vécu par l’esclave et pour ceux qui en comptent parmi leurs ancêtres, il faut alors et aussi prendre en compte symétriquement les "bénéfices" pour le descendant actuel.

Dans les départements d’outre-mer le revenu moyen est actuellement d’environ 22.000 euros. Si les « descendants d’esclaves » revendiqués n’avaient pas eu leurs ancêtres déportés, ils seraient aujourd’hui guinéen, béninois, nigérians… où le PNB actuellement varie entre 500 et 1000 euros/an par tête.

A cause du drame, certes inhumain, vécu par ses ancêtres, ceux-ci « bénéficient » donc d’un différentiel annuel d’environ 20.000 euros par an. Cela veut dire qu’en une vie ils auront bénéficiés d’environ 1 millions d’euro de plus que n’importe quel citoyen d’Afrique. Et ceci n’inclue pas les bénéfices d'éducation, de culture, de sécurité sociale, de libertés civiques et politiques dont on peut penser qu'ils sont plus importants en France, même d'outre-mer, qu'en Guinée, qu’au bénin, au Nigéria, ou alors il faudra nous expliquer pourquoi les surinamiens, mahorais, haïtiens, africains, comoriens sont prêts à risquer leur vie pour immigrer dans nos départements d’Outremer ou en métropole …

La notion de réparation implique au-delà des aspects moraux et physiques, celui, dans la mesure du possible, de la restitution de l’état d’avant le préjudice, ce qui justifiera que l’on ramène, à défaut des déportés de l’époque, leurs descendants de là où provenaient leurs ancêtres victimes ou ils auront tout loisir de « se reconstituer » !!!!

Voilà pour la réparation ! Alors toujours convaincus ?

4.Posté par Vergès..prit es tu là ? le 09/11/2018 00:59

Combien les pays arabes, organisateurs de la traite et des expéditions barbaresques devront-ils verser à la France ?

Entre le XVème et jusqu’en 1830 l’on estime à 1,5 million le nombre d’européens  razziés par les barbaresques sur les côtes d’Espagne, de France et d’Italie. Il faudra donc évaluer le « préjudice » social, économique et humain, subit par les régions de la Côte d’Azur, de Provence, du Languedoc ou de la Corse et présenter « la facture » aux descendants des beys d’Alger, de Tripoli, de Tunis, … soit les actuels états Egyptien, Lybien, Algérien, Tunisien et du Moyen-Orient où une partie de ses esclaves chrétiens étaient déportés.

Il y a aujourd'hui des dizaines de milliers de français métropolitains qui ont eu des ancêtres esclaves des Barbaresques et que 200/300/400 ans après ils en souffrent encore atrocement ! Tous les jours ! MDR !!!

D'ailleurs si la Provence Côte d'Azur a un énorme retard économique et connait toutes sortes de handicaps comme vous le savez c'est à cause de l'esclavage des Barbaresques !!!! Re MDR !!!!

Et si les Etats du MAghreb sont richissimes c'est parce qu'ils se sont honteusement enrichis sur l'exploitation gratuite du travail de ces 1,5 millions d'européens qu'ils ont mis en esclavage !!!! Re re MDR !!!!

Alors faisons payer la Lybie, l'Algérie, la Tunisie ...... pour rattraper le retard économique et de développement des populations du sud de l'Europe !!! .....Re re re ....MDR !!!

5.Posté par Laurent le 09/11/2018 06:00 (depuis mobile)

D'accord avec le post1. Mdr. Conseil de la diaspora africaine? Quelle plaisanterie. Et vous publiez cela à zinfo974. Cela vous discrédite de ne pas distinguer les informations des delires

6.Posté par Jose le 09/11/2018 06:03

Et les descendants d'africains qui vendaient leurs frères aux négriers, seront-ils poursuivis ?

N'importe quoi, tout est bon pour essayer de se faire du fric !

7.Posté par Modeste le 09/11/2018 07:02

à morderire, vous avez raison allez on monte une association pour revendiquer et avoir une ptite monnaie....au point où on en est.....comme le ridicule ne tue pas..... :) !

8.Posté par Dederun le 09/11/2018 08:09 (depuis mobile)

Il va être grand temps d'arrêter toutes c'est conneries ,faut couper court a ça c'est du grand n'importe quoi

9.Posté par #pasdevague le 09/11/2018 09:00 (depuis mobile)

France pays des Droits de l homme ?

Dans les textes principalement.

10.Posté par La gitane le 09/11/2018 09:12 (depuis mobile)

et pourquoi pas 1 million € d''indemnisation par habitant !

11.Posté par Bye et méchant le 09/11/2018 10:36 (depuis mobile)

Quand on est con on le reste toute sa vie.

N'est ce pas post 1 ?

12.Posté par Le sudiste le 09/11/2018 10:57

@ 3 : J'attends donc votre thèse sur les bienfaits de l'esclavage pour les populations, j'espère qu'elle sera un peu plus argumentée que votre poste, et que les témoignages de ces descendants heureux d'avoir été enlevés de leur terre d'origine seront édifiants.

13.Posté par A la gitane le 09/11/2018 11:02 (depuis mobile)

Vous vous croyez drôle la gitane ?

14.Posté par olive le 09/11/2018 11:20

mes ancêtres étaient serfs serviles sous la royauté : j'ai droit aussi à une indemnisation ? mon grand-père a été prisonnier de guerre pendant 05 ans, je peux demander quelque chose à l'Allemagne ?
je propose comme indemnisation un billet d'avion aller simple vers l'Afrique pour ceux qui s'estiment lésés d'avoir été arrachés à leur terre d'origine, terre qu'ils fuient aujourd'hui pour rejoindre l'Europe

15.Posté par @post 13 le 09/11/2018 11:42 (depuis mobile)

je ris tout le temps pourquoi ça pose un pb ??

France libre = expression libre

La France on l'aime ou on la quitte

16.Posté par Nono le 09/11/2018 12:48

Les Martiniquais et Guadeloupéens devraient plutôt exiger réparation pour l'utilisation du chlordécone de 1990 à 1993, période pendant laquelle ce perturbateur endocrinien cancérogène a été interdit en France....


17.Posté par Le Jacobin le 09/11/2018 13:17

On arrête les conneries, moi je suis un Nègre je ne demande rien, encore des associations qui cherchent à s'en maître plein la poche pour ne rien foutre. Trois siècle après il y en a qui se sentent encore esclave ?

Aucun pays Africain n'a jamais demandé à ses enfants de revenir en Afrique après les avoirs vendus.

Foutez moi la paix SVP.

18.Posté par Morderire le 09/11/2018 13:34

Post 11: Tu es un italien totalement dénué d'humour (et de politesse)?

19.Posté par Yab bon des hauts le 09/11/2018 19:54

Seule la communauté organisée à le droit à réparation.
Les autres sont considérés comme des "gentils" animaux, n'auront que leur yeux pour pleurnicher.
Ironie de l'histoire beaucoup de la communauté organisée ont participé au commerce trilatéral.

20.Posté par Oscar DUDULE le 09/11/2018 22:24

Cette année en Libye, il a été constaté que des personnes étaient esclaves.
En Syrie et en Irak, DAESH a obligé des femmes à être vendues comme esclaves sexuelles.M^me chose au Nigéria . Pourquoi ces instances ne réclament rien.

21.Posté par Seb..a l''''Est le 09/11/2018 23:05

ah oui, aucune indemnité pour les noires mais pour ceux qui pillent vole et tue sur une terre qui n'est pas la leur eux oui! au contraire la France continue de pillé l Afrique car oui sans les esclaves la France ne serait pas le bien beau pays aujourd'hui. le café la vanille le coton les métaux et j'en passe...! disons merci aux Esclave !!!

22.Posté par Kanak le 10/11/2018 00:21 (depuis mobile)

C'est domage, ç'aurait été la seule preuve en quoi j'aurai cru. Tant pis.

23.Posté par La langue nana le zo astère !!! mi lé godzilla !! le 10/11/2018 09:31 (depuis mobile)

Si zot i veu le largent fo koz ek béké. Le béké i fait un cheque de 1000 euros par tete pou calme zot lenervance. Tout le monde i lai comptant tout le monde i lai beau. Ici faut vide la poche chateauvieux. Komma zot va gagne un bon monnaie.

24.Posté par La langue nana le zo astère !!! mi lé godzilla !! le 10/11/2018 09:39 (depuis mobile)

Zot va voir que pib par tete sera fort . Demande jayz ou pididdy ou thierry henry retourne en afrique ? Zot va voir que mmmmmm. Si zot lai en souffrance revendication. Mi pense pas. Noir pour tous tous pour 1 africa unite.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 20:37 Air Austral fait le point ce 20 novembre à 19H