Communiqué

Incinérateurs de déchets: Première condamnation pour mise en danger de la vie d'autrui

Mercredi 14 Mars 2018 - 12:27

Il y a trois mois, nous alertions l’opinion publique réunionnaise sur le procès de l’incinérateur de Vaux-Le-Pénil (Seine et Marne) qui s’ouvrait fin novembre et pour lequel cent soixante-cinq plaignants, dont certains gravement malades, se portaient parties civiles. 

La plupart avaient été riverains de l’incinérateur entre 1999 et 2002, date de fermeture de l’usine et période retenue par la justice pour le chef d’accusation de «mise en danger d’autrui» à l’encontre de la Communauté d’Agglomération de Melun Val-de-Seine.  Pour la première fois en France, ce procès aboutit à la condamnation d’une collectivité à une amende de 250.0000 euros et à indemniser les victimes à hauteur d’environ 21 000 euros chacune. 

Cette condamnation intervient alors que le Président de la CIVIS vient de confirmer qu’il persiste à vouloir construire un incinérateur de déchets ménagers en dépit des orientations définies par le Président de Région pour le futur plan régional des déchets, à savoir le rejet de la filière d’incinération et un objectif « zéro déchet à l’horizon 2030 ».

Cette condamnation d’une collectivité métropolitaine devrait inciter aujourd’hui les élus réunionnais à tourner le dos aux solutions archaïques de l’incinération et du tri mécano biologique.

Nous l’avons répété inlassablement depuis des années, la clé d’une solution satisfaisante du traitement des déchets, consiste d’abord dans le tri et la collecte séparée des bio-déchets, les déchets ménagers fermentescibles. C’est la condition pour valoriser du compost et produire de l’énergie pas méthanisation et s’orienter vers une stratégie « zéro déchets ».

Nous en sommes convaincus, La Réunion peut relever le défi et éviter à la fois l’incinération et l’enfouissement.

Jean-Pierre Marchau
Secrétaire Régional EELVR
Zinfos974
Lu 663 fois



1.Posté par Pierre Balcon le 14/03/2018 15:54

Et quid des projets de la CINOR en la matière ?
Les pseudos écolos sont moins regardants quand ça se passe chez eux
Il y a quelques mois on nous a en effet annoncé la construction et l’exploitation d’un futur centre de valorisation des déchets de 18 400 m2 sur le site des Trois- Frères, à Sainte-Suzanne.

Ce nouvel équipement , au delà des bavardages , constitue aussi un incinérateur qui ne dit pas son nom : il doit permettre la production du CSR (combustible solide de récupération) destiné à être brûlé pour produire de l’énergie.

2.Posté par GIRONDIN le 14/03/2018 22:21

...... en dépit des orientations définies par le Président de Région pour le futur plan régional des déchets, à.....

En dépit en dépit... Le didiX c'est blanc en janvier, gris en mars, mauve en juillet !!!!!

Alors son futur plan.......... En attendant son prochain revirement les déchets s'accumulent.

3.Posté par Réveillez vous le 14/03/2018 22:22

"condamnation d’une collectivité à une amende de 250.0000 euros"

donc avec notre argent...je trouve ca toujours fort de café.....

4.Posté par JORI le 15/03/2018 11:37

2.Posté par GIRONDIN le 14/03/2018 22:21
++1
Où en est notre super cumulard didix robertix, concrétement, de ses orientations pour l'élimination des déchets??.

5.Posté par Jp POPAUL54 le 15/03/2018 12:05

Belle victoire !!
Amende de 250.000 € , + 21000 € par personne pour les parties civiles.
Tout cela sur les impôts locaux !!
Bravo.
Et ceux qui ont signé les autorisations d'implantation, de construction et de mise en fonctionnement du site ???
Tout ce beau monde n'est pas inquiété !!!
Allez vite, les EELV R interpellez Mr Hulot.

Relever le defi de gommer notre triste réputation d'être l'île aux détritus et aux décharges sauvages
serait déjà un beau programme pour nos concitoyens porcinets.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter