Courrier des lecteurs

"Incinérateur Sud: un grand enfumage avec l’argent des contribuables"

Samedi 23 Février 2019 - 10:57

"Incinérateur Sud: un grand enfumage avec l’argent des contribuables"
Du côté des dépenses déjà engagées, nous avons un marché de 374 Millions d’euros dont 140 Millions d’euros rien que pour l’incinérateur, assorti d’un Prêt de 190 Millions sur 30 ans, soit 6,3 Millions d’euros / an ou 530 000 € / mois à rembourser par la Commune. 

Ces dépenses sont définitives vu que le Syndicat de Traitement des Déchets Sud&Ouest ‘ILEVA’ s’est engagé à les payer d’une manière ou d’une autre, le marché pour la construction et l’exploitation de cet incinérateur ayant été signé "en misouk" le 28 décembre 2018.

A cela s’ajoutent des coûts cachés – non prévus dans les 374 M€ – comme l’export des Résidus hautement toxiques supplémentaires créés par le filtrage des fumées, appelés REFIOM, export très spécifique et encadré juridiquement et techniquement qui s’élèverait, pour 4 000 tonnes exportées, à plus de 16 Millions d’euros / an.

Du côté des recettes prévisionnelles, nous avons la vente d’électricité à EDF: environ 100 GWh / an (3 % de la consommation réunionnaise) représentant 14 Millions d’euros nets / an. Ces recettes ne sont qu’hypothétiques car le prix de revente de l’électricité, négocié de gré à gré avec EDF, doit être validé par l’Autorité indépendante en charge de l’Énergie en France : la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie).

Or et c’est là que le contribuable peut être surpris voire choqué, ILEVA n’a toujours pas obtenu de tarif d’achat garanti de ce contrat par la CRE! Pire encore, la CRE avait dès le 23 Oct. 2018, suite à la question ministérielle de M. David Lorion, préconisé au Président d’ILEVA de "ne pas signer ce marché" en l’état actuel des incertitudes financières.

La Commission a depuis clairement indiqué qu’elle ne pouvait garantir ce tarif uniquement si l’installation était expressément prévue dans la future Programmation Pluriannuelle de l’Énergie ou PPE co-élaborée par l’État et La Région Réunion. Or cette installation n’est pas inscrite dans cette feuille de route ‘Énergie’ 2019-2028 puisque les Réunionnais-es, en grande majorité, n’en veulent pas.

Nous voyons enfin une publicité remplie de mensonges à la gloire de l'incinérateur du Pôle Déchet Sud qui serait – à en croire ILEVA – bénéfique pour la Santé, extraordinaire pour le Recyclage, etc. Combien a coûté cette publicité, en pleine page de 2 journaux locaux, destinée à ‘enfumer’ les Saint-Pierrois et au-delà les Réunionnais-es?

C’est encore une fois notre argent qui alimente l’avidité du grand groupe industriel métropolitain titulaire du marché qui veut nous rassurer: "Tout va bien et surtout ne vous inquiétez pas: c’est pour votre santé, pour l’Environnement et votre pouvoir d’Achat" que des fumées toxiques seront rejetées, que des résidus dangereux seront créés et exportés à un coût exorbitant... Au-delà du ridicule de cette tentative de passe-passe sémantique, je déplore que certains croient encore que les Réunionnais-es soient à ce point naïf-ves et bêtes pour avaler de telles couleuvres.

Mais cela démontre une grande fébrilité dans le camp des adeptes de l’incinérateur et la meilleure preuve est la conclusion de cette page entière d’enfumage qui supplie La Région d’inscrire ce ‘monstre à brûler nos déchets-ressources’ dans la PPE réunionnaise afin que "les ressources nationales viennent participer aux efforts de financement locaux".

Or, la CRE a rappelé que l’électricité produite à partir de l’incinérateur ne pourra bénéficier du cadre de compensation national (CSPE) en l’état actuel de la politique énergétique du territoire: les Réunionnais souhaitent-ils payer pendant 30 ans une miette d’électricité au prix de leur santé et de leur cadre de vie, au mépris des emplois et de l’économie circulaire? Je ne le pense pas.

Est-ce que M. Le Président du Syndicat de Traitement des Déchets Sud & Ouest ‘ILEVA’ a manqué de discernement et / ou de prudence dans ce dossier? Est-ce que, comme on l’entend de plus en plus, il y aurait une histoire de "gros sous" derrière cela? Ce sera à la Justice de faire la lumière sur cette affaire mais une chose est sûre: signer un marché alors que le financement n’est pas bouclé et, pire, que celui qui valide vos recettes prévisionnelles vous écrit clairement ‘Ne signez pas’ pose question aux contribuables de Saint-Pierre et des 3 Intercommunalités (Casud, Civis, TCO). C’est, en tout état de cause, a minima le signe d’une gestion plus qu’hasardeuse des fonds publics.

Non l’argent – qui plus est concentré dans la poche de quelques personnes – ne fait pas tout! Et nous sommes persuadés que la raison, la santé des gens, la préservation de l’environnement, la volonté de développer des emplois durables l’emporteront sur les intérêts de grands groupes privés prêts à se faire de l’argent sur le dos - la santé et le porte-monnaie - des Réunionnais et des Réunionnaises.
Richard Riani
Lu 1096 fois



1.Posté par In si née rateur le 23/02/2019 12:27


Quelle étoile vous guide ?

Le combat de nos ancêtres pour notre Liberté.

Quel est votre “refuge” réunionnais ?

Cilaos.

La touche glamour Réunion pour vous ?

Le bleu du ciel.

Un engagement pour une cause ?

Préserver l’environnement pour laisser une planète propre pour nos enfants.

Une référence (un personnage, un livre…) ?

Léonard de Vinci.

Les trois titres favoris sur votre play-list ?

Rassin (Sabouk)
Africa united (Bob Marley)
Thriller (Mickael Jackson)

Un mot pour dire “La Réunion” ?

Gadyamb.

Le bleu «Terre Sainte»

Rien ne prédestinait Richard Riani, l’enfant des bidonvilles de Tanambo à Saint-Pierre, à devenir une référence mondiale de l’art contemporain. L’un des rares artistes réunionnais reconnus sur le plan international. Son origine et sa couleur de peau, il le dit sans détour, font de lui une exception dans l’univers des galeries internationales. Car, aussi choquant que cela puisse paraître, il existe encore dans ce milieu des préjugés nauséeux! « L’art, c’est pas pour les Noirs! » Cette ignominie, Richard l’a entendue. Peut-être fut-elle l’un des moteurs qui le poussèrent à sublimer sa création. S’il expose aujourd’hui ses dessins et tableaux en Europe, aux États- Unis, en Asie, au Japon, si des milliers de passionnés se déplacent pour les admirer, Richard est resté l’âme accrochée aux quartiers de son enfance. Et c’est dans la lumière bleue de Terre Sainte qu’il laisse se dénouer les arabesques de son inspiration.

Mais Richard Riani est également un militant passionné dont l’ambition serait d’ouvrir un Centre d’Art Contemporain à La Réunion pour mieux servir le « tourisme culturel »! Car La Réunion dont il rêve capterait aussi le regard des passionnés d’art moderne.

Il faut prêter attention aux visions des artistes, ils ont souvent raison.

Bycoco. Re

2.Posté par JORI le 23/02/2019 17:21 (depuis mobile)

Pourquoi imputez vous ces dépenses à "la commune" ?. De quelle commune s'agit il d'ailleurs quand vous parlez vous même d'un syndicat de traitement des déchets ?.

3.Posté par GIRONDIN le 23/02/2019 18:44

...... en grande majorité, n’en veulent pas.....
🤔, une enquête? un sondage ? Un vote ??????une chaîne humaine ? Un référendum ?????? Un touche pas à mon four ?

2.Posté par JORI
EFFECTIVEMENT il n'est pas clair l'artiste...... 🤔
Pour rappel :"" "" "Le Syndicat Mixte de Traitement des Déchets regroupe le TCO, la CASUD, la CIVIS et la Région Réunion." "" "" "zinfos974

Du coup, INCONTESTABLEMENT la région est esseulée. Quand la région ne pèse rien dans ce syndicat mixte de traitement de déchets, comment l'artiste peut-il affirmer que les Réunionnais en grande majorité n'en veulent pas...... 🤔


1.Posté par In si née rateur
Excellent, question bête : sponsorisé par coco et Georges A..... 😁

4.Posté par Aldo le 24/02/2019 08:54 (depuis mobile)

L’artiste n’est il pas un enfumeur enfumé par les comparses Defaux et Cadet ????

5.Posté par la marine le 24/02/2019 09:17

si vous avez d autres chose a proposer faite le
je l ai déjà dit je vous le redit faite un tour du coté du bel air a STE SUZANNE et vous allez voir la détresse de ses gens là a cause de odeurs
c était un trou qu il fallait encombré MAINTENANT c est devenu une montagne de déchets cachée sous terre
est c est aussi une banque pour certaine personne de cette commune

6.Posté par lea Rivet le 24/02/2019 09:51

C 'est bien de dénoncer cet argent foutu en l'air avec des dirigeants incapables de monter un dossier honnête.C'est exactement le même problème que la NRL où l'on a commencé des travaux sans prévoir où l'on prendrait les pierres.Honte à tous ces dirigeants qui jettent l'argent alors que d'autres comme les GJ se battent pour plus de justice!
Cependant autre chose m'interpelle:La Réunion croule sous les déchets.Il faut s'en débarrasser,mais comment?Ne peut-on pas réfléchir sur la façon d'éliminer les déchets le plus écologiquement possible.Les solutions existent,Messieurs les députés défendez votre île en demandant de chercher une solution écologique au lieu de chercher une solution qui rapporte à des lobbies!!

7.Posté par China le 24/02/2019 14:59

On ne peut rien contre les politiques retors ! ça remonte à loin c’est des affaires trafic , de marché passé avant même l’enquête publique .. avant que la population puisse donner son avis . C’est trafiqué depuis le début pour en arriver là ! 2015 . Après la parution du plan d’élimination des déchets , l’enquête publique a été menée en misouk ..population non informée , bureaux de l'enquête introuvables . Ensuite , ceux parmi la population qui se sont déplacés pour l’enquête publique ont vu leur participation éliminée comme hors sujet !!! au titre que leurs écrits portaient sur l’incinérateur qu’ils refusaient, alors que le plan ne parlait que d’UVE .. pas d’incinérateur. On rit jaune quand on lit les conclusions de la commission ! Le collectif zéro déchets avait dénoncé ces procédures .. Mr Fontaine et Ileva s’en moquent .

8.Posté par Le mo ricien le 24/02/2019 15:16 (depuis mobile)

Riani artiste ?Mdr
C'meme pas ke la écrit, vu ke lu écrit encore plus mal sue Yves montrouge.....c'est dire.

9.Posté par Luc-Laurent Salvador le 24/02/2019 20:43

Merci à l'auteur de nous apporter toutes ces informations pour le moins inquiétantes.
Il faut arrêter le massacre de l'argent public et aller vers une solution écologique et créatrice d'emploi plutôt que de bénéfices douteux (je suis complètement d'accord avec le post 6)

10.Posté par JORI le 25/02/2019 14:25

9.Posté par Luc-Laurent Salvador le 24/02/2019 20:43
"Merci à l'auteur de nous apporter toutes ces informations pour le moins inquiétantes", mais sont elles seulement justes??.

11.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 25/02/2019 16:35

l'artiste est un gilet jaune notoire qui sévit dans le SUD, pourquoi ? Pour préparer les prochaines élections municipales.

Monsieur vous écrivez :
la volonté de développer des emplois durables l’emporteront sur les intérêts de grands groupes privés prêts à se faire de l’argent sur le dos - la santé et le porte-monnaie - des Réunionnais et des Réunionnaises.

Donc d'après vous si nous changions nos habitudes concernant le triage des ordures , les collectivités à la Réunion pourraient créer des emplois pour le recyclage des déchets sans intervention de groupes privés.
La premier frein au triage à la Réunion M l'artiste c'est justement le stockage et le transport des déchets recyclés qui au final coûte plus chère trier qu'à détruire....
Des YACA FO CON il en existe de plus en plus dans notre France qui comme c'est tellement facile de critiquer vous êtes comme C MALDA sur RTP LRéunion !!!!!

12.Posté par Gérard Jeanneau le 26/02/2019 13:01

Etrange ! Etrange ! Grenoble, avec son maire écologiste, va rénover son incinérateur, qui sera peu polluant. Ici, en terre grenobloise, je ne vois pas de levées de boucliers contre ce projet. L'incinérateur polluera moins que les bateaux des lacs avoisinants. Et tenez-vous bien, il sera situé à proximité du CHU !


Pourquoi cette levée de boucliers sous les cocotiers ? On peut penser à la force de Coriolis qui est inversée. Mais plus sérieusement, avec les Verts des cocotiers, on veut abattre Michel Fontaine, l'ennemi juré de Didier Robert, le Raminagrobis des cocotiers. La messe est dite !

13.Posté par Gérard Jeanneau le 26/02/2019 14:46

Etrange ! Etrange ! Grenoble, avec son maire écologiste, va rénover son incinérateur, qui sera peu polluant. Ici, en terre grenobloise, je ne vois pas de levées de boucliers contre ce projet. L'incinérateur polluera moins que les bateaux des lacs avoisinants. Et tenez-vous bien, il sera situé à proximité du CHU !


Pourquoi cette levée de boucliers sous les cocotiers ? On peut penser à la force de Coriolis qui est inversée. Mais plus sérieusement, avec les Verts des cocotiers, on veut abattre Michel Fontaine, l'ennemi juré de Didier Robert, le Raminagrobis des cocotiers. La messe est dite !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Juillet 2019 - 13:27 Voyage au cœur du cœur des matières