MENU ZINFOS

Incendie du Maïdo : le Département vote en procédure d’urgence un plan d’actions « post incendie » - 2020

Jeudi 19 Novembre 2020

Réunis ce mercredi 18 novembre, les élus de la Commission Permanente ont adopté en procédure d’urgence, un plan d’actions « post-incendie ».

Ce dernier revêt un enjeu particulier compte-tenu des dégâts déjà identifiés sur site et des problématiques qui s’y rattachent (accès au cirque de Mafate, fermeture des sites d’accueil du public, risque de propagation d’espèces exotiques envahissantes, etc.).

En liaison avec les partenaires (ONF, Parc National, Services de l'Etat, Conservatoire Botanique de Mascarin, principaux financeurs), le Département coordonne les réflexions et la mise en œuvre de ce plan dont les orientations principales portent sur :

1) la reconstitution des milieux naturels dégradés (lutte contre la propagation des ajoncs, replantation d’espèces indigènes et endémiques…) ;

2) l’ouverture du belvédère pour l'accueil du public (aménagement d’un belvédère temporaire sur un espace propice et sécurisé dans un premier temps puis requalification complète du belvédère dans le cadre d’une montée en gamme des équipements) ;

3) le rétablissement de l'accès au sentier de Roche Plate pour désenclaver l'îlet (faisabilité d’un « itinéraire bis » permettant un accès temporaire à l’îlet de Roche Plate, mesures d’accompagnement des populations pour l’accès aux services publics, aux soins, l’approvisionnement en denrées alimentaires, etc.).

 

Cyrille Melchior a rappelé que l’intervention déterminante des équipes opérationnelles (SDIS, ONF, sécurité civile) aura permis de limiter la propagation des flammes. « L’implication des femmes et des hommes, qui luttent sur le terrain est véritablement à saluer. Il s’avère également que la bonne coordination des partenaires, ainsi que l’investissement conséquent mis en œuvre depuis les « grands incendies » de 2010 et 2011, ont montré une efficacité certaine dans la résolution de la situation avec des impacts limités. Je tiens à féliciter le travail de tous et à remercier particulièrement le travail du personnel du SDIS qui a été remarquable ».  

 

Les investissements réalisés ont permis de moderniser et de renforcer l’équipement du SDIS (moyens techniques d’interventions, formation du personnel, etc.) mais également de mettre en œuvre plusieurs aménagements destinés à la protection du massif forestier des Hauts sous le vent contre l’incendie :

- Réhabilitation des pistes d’accès (ligne 1800, glacière),

- La rénovation de réserves d’eau : retenues incendie de Timours (1900 m3) et du gîte de tamarins (9000 m3),

- La mise en place de citernes (2 ouvrages de 60 m3 sur le site de la Glacière).

 

Ces pistes auront permis l’accès facilité des moyens terrestres afin de créer les lignes de défense nécessaires vis-à-vis de la propagation de l’incendie. L’intervention des moyens héliportés aura également limité l’expansion du feu sur les zones les moins accessibles (rempart de Mafate notamment) et le traitement des « points chauds ».



 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes