MENU ZINFOS
Faits-divers

Incapable d'accepter la séparation, il la tabasse pendant 15 minutes


Par - Publié le Vendredi 12 Juillet 2019 à 17:44 | Lu 6568 fois

Le 14 juin dernier, Willy.C avait sollicité un renvoi auprès du tribunal afin de préparer sa défense. Ce jour-là, il avait estimé qu'il lui faillait du temps afin de pouvoir réfléchir aux arguments ayant entraîné le déferlement de violence dont il a fait preuve à l'encontre de son ex-compagne Murielle.R, et ce, devant leur fille âgée de 2 ans. Père de 6 enfants avec 6 femmes différentes, il avait mis la barre haut en affirmant qu'il ne se souvenait que du prénom de la dernière.

Ils sont séparés depuis quelque temps, mais lui ne supporte pas cette rupture. Il supporte encore moins de savoir qu'elle peut avoir une vie sans lui. Le 9 juin, Willy.C, 37 ans, s'introduit chez son ex par le balcon alors qu'elle s'est absentée. Il finit par s'endormir. Elle rentre au matin et découvre qu'il est chez elle. À peine quelques mots échangés quand Willy.C comprend qu'elle rentre de boîte de nuit. 

S'en suit un déferlement de violence qui va durer 15 minutes, littéralement, il la tabasse

S'en suit un déferlement de violence qui va durer 15 minutes, littéralement, il la tabasse. Elle parvient à s'enfuir chez sa voisine qui lui ouvre sa porte et la sauve sans doute de graves blessures, voire pire. Il part en lui volant ses clés de voiture, sa voiture, sa carte bleue et la menace de mort "je vais revenir avec un fusil". Pour se détendre, il retire 240€ et chemin faisant, va jouer au casino. Selon plusieurs témoins, les hurlements faisaient montre d'une scène d'une violence extrême. Les coups pleuvent et Willy.C, ira jusqu'à taper la tête de son ex contre le sol à plusieurs reprises. Au final, Murielle.R, aura une ITT de 15 jours. Bien malgré elle, leur fille a assisté à toute la scène et reste traumatisée à ce jour. 

Alertés par la victime, les gendarmes interpellent le trentenaire et le placent en garde à vue. Une perquisition à son domicile permettra de découvrir 400g de zamal, des cartouches d'arme ainsi qu'un flash-ball. À la barre cet après-midi, Willy.R a-t-il véritablement pensé à sa ligne de défense? Visiblement pas : "J'ai fait ça une seule fois parce qu'il y avait une cause à ça, ça c'est passé 5 minutes sans plus" argumente-t-il alors qu'il l'a déjà frappé en début d'année. Quelque peu interloquée par son comportement et sa froideur, la présidente, à force d'insister, finira par obtenir un "je regrette d'avoir fait tout ça" du bout des lèvres du prévenu. 

"Son discours est inquiétant, il la tabasse 2 fois, et à chaque fois, il a une "cause"

La partie civile estime, pour sa part, que Willy.C a un problème avec les femmes. "Son discours est inquiétant, il la tabasse 2 fois, et à chaque fois, il a une "cause". Pour lui, les torts sont partagés !" La procureure dénonce de son côté : "Ce sont des violences gravissimes. Les violences sont minimisées par monsieur alors que les voisins décrivent une scène de grande violence. C'est très inquiétant d'autant que ce n'est pas la première fois. Il la menace, mais là encore, c'est la faute de madame". Le parquet requiert 3 ans de prison dont 1 an de sursis mise à l'épreuve, des obligations de soins, de travail, d'indemniser la victime ainsi qu'une interdiction d'entrer en contact avec son ex-compagne, le tout assorti d'un maintien en détention. 

Très peu aidée par le comportement glacial et sans remords de son client, la défense plaide "il a de la compassion, mais il n'arrive pas à l'exprimer aujourd'hui. Ce n'est pas quelqu'un de froid." Déjà condamné à plusieurs reprises pour violences, le prévenu est condamné à une peine de 2 ans, dont 1 an avec sursis mise à l'épreuve. Le tribunal a suivi le parquet pour les obligations et les interdictions tout en y ajoutant une interdiction de séjour sur la commune de la Possession. À défaut de mettre à profit cette année pour préparer sa défense, espérons qu'il puisse l'utiliser pour se remettre en question et comprendre que tout ne se résout pas par la violence. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Rokp le 12/07/2019 18:44 (depuis mobile)

Il y en ils gagnent pire parce qu’ils volent « a l’état » nous parlons ici d’une femme agressée dans son propre domicile volé, blessé, mentalement er physiquement. Il ne gagne que ça comme peine? En plus ce ne pas la première fois qu’il va en prison.

2.Posté par Rokp le 12/07/2019 18:49 (depuis mobile)

Mais vu qu’il est insolvable l’etat ne gagne rien de lui , il n’a presque rien ! Pas de truc genre xx xxx € pour dédommager, si la on parlait de travail au noir oh mon dieu Saisissez la maison la voiture !

3.Posté par Grolarfimé le 12/07/2019 21:19 (depuis mobile)

Oté ti rend compte, 15 minites ? Rozement la pa fé 16 minutes . Soit un minite en plis, pression psychologique mounoi. La vie lé dur pou band mizéreu.

4.Posté par MôveLang le 13/07/2019 07:11 (depuis mobile)

'''''''''' Père de 6 enfants avec 6 femmes différentes''''''
'''''''''''' Déjà condamné à plusieurs reprises pour violences''''''''
. ''''''''''Il la menace, mais là encore, c''est la faute de madame''''''

''''''''''septembre "Grenelle des violences conjugales''''''''''

5.Posté par Delphine Rupert le 13/07/2019 18:25 (depuis mobile)

Courage cousine ... MM de loin mi le de tout coeur avec ou ... qu il pourrissent en prison ce gros (...) pff

6.Posté par Kiki le 13/07/2019 22:22 (depuis mobile)

Satyre déguisé en un éphèbe accompagné de ses 6 naiades avec pour toile de fond les bacchanales. Il est viré ipso facto et manu militari du Mont Olympe car les Dieux ont une sainte horreur du scandale.

7.Posté par Pierre le 14/07/2019 15:15

Déjà , comment avoir envie de faire un enfant à un homme qui en a déjà 5 de 5 femmes différentes...Comment avoir envie de faire ça!! Et si elle ne le savait pas cela peut servir de leçon aux autres: Connaitre l'homme avec qui on est, ne pas faire d'enfant avec n'importe qui car ça devient vite du n'importe quoi!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes